rêve

 

Ce matin, je me suis réveillée en me disant « étrange ce rêve, c’était glauque ! »  

gif animé

Je raconte :

Je marche dans une forêt assez sombre, silencieuse. J’aperçois comme une fleur bizarre au pied d’un arbre. Je me sens obligée de m’en approcher…et je vois un tout petit pied posé au bout d’une tige. Il n’y a pas de sang, pas de chair coupée ou quoi que ce soit. Je le cueille et je continue de marcher. Un peu plus loin, une autre fleur. Là, c’est une main que je ramasse et ainsi de suite pendant ma (lugubre) promenade. Au bout d’une longue marche, j’ai récupéré pas mal de morceaux… Je m’assois dans une clairière et je reconstitue le puzzle…la tête ici, le tronc là, les membres par ici…et quand je finis, tous les morceaux se recollent entre eux et le bébé se met à pleurer. De suite, je me dis « il a faim, vraiment faim. Mais je ne peux pas le nourrir..je n’ai pas de biberon ni la possibilité de l’allaiter. Allez hop, il faut que je trouve une maman chat pour lui donner la tétée ! » et me voilà repartie, cherchant une chatte pour nourrir le petit. Je croise une chèvre, une vache, mais aucune n’a de lait (je le sais car je leur pose la question et elles me répondent). Au loin, j’aperçois la voiture du laitier (comme dans le temps, lorsqu’il s’arrêtait de village en village). Je l’appelle,  lui explique pourquoi il me faut des bouteilles de lait. Il se met à rigoler et me dit « on voit bien que vous n’avez jamais eu d’enfant. Ce petit n’a pas envie de manger, il veut juste trouver une mère ! » Ben ma foi, me voilà bien ! Où est-ce que je vais lui trouver une mère ? Puis comment c’est une mère ? A quoi est-ce qu’on la reconnait ? Je suis plutôt embêtée, vraiment…je ne sais pas quoi faire et le petit pleure de plus en plus fort. J’essaye de le bercer, de lui parler, mais rien n’y fait. Le laitier me propose de le redécouper et de le disperser au cours de sa tournée, mais je refuse. J’ai un problème et forcément, je vais le résoudre !

Et c’est là que je me suis réveillée…j’avais encore les pleurs du petit dans les oreilles, une sensation de frustration, d’incompréhension, mais plus de bébé dans les bras…qu’est-ce que j’en ai fait ? Est-ce que je lui ai trouvé une mère ? Aucune idée ! Ah si on pouvait reprendre son rêve là où on l’a laissé et que tout finisse bien, dans le meilleur des mondes !

Du coup, je suis allée chercher l’interprétation de mon rêve (sachant que je ne crois pas à tout ça), histoire de faire semblant d’y voir plus clair…et j’ai lu que rêver d’un bébé c’est signe de renouveau, d’innocence, de chaleur. Si le bébé pleure ça annonce une triste nouvelle etc etc…

Nul part je n’ai trouvé l’interprétation de : « rêver d’un bébé découpé en morceaux » – « s’entendre dire par un laitier qu’on n’est pas mère dans le rêve alors qu’on l’est dans la vie » – « Etre à la recherche d’une mère pour un bébé trouvé dans une forêt » –  « avoir une discussion avec une vache et une chèvre » – « Etre à la recherche d’une chatte pour allaiter un bébé » – etc etc…

Bref, j’ai fait un rêve…I have a dream…et en cherchant, pour déconner, les significations,  je suis tombée sur un site (de la française des jeux) qui promet 60 000 euros à ceux qui auront le meilleur rêve…si, si, c’est vrai…60 000 euros !

On dépose son rêve (pas le rêve fait au cours d’une nuit mais celui qu’on voudrait réaliser dans la vie), des gens votent et les gagnants empochent l’argent !

Pour ceux que ça intéresse, il suffit de cliquer sur l’image ci-dessous …Euh…si quelqu’un gagne grâce à cet article, il n’oublie pas…on partage hein ?

logo

 

 

 

Cette nuit, je dormais comme une marmotte…si, si, la preuve, voilà ma photo

Dormir comme une marmotte et rêver

Dormir comme une marmotte et rêver

 

et j’ai rêvé que je me cassais une dent en mangeant une pomme (dur dur la pomme !). Je me rappelle m’être réveillée et avoir compté mes quenottes.

Ce matin, je me suis dit « tiens, il me semble que ça veut dire quelque chose ? Que va-t-il donc m’arriver ? » et dès que j’ai eu 5 minutes, je suis allée consulter « la révélation des rêves ».

Et j’ai trouvé…perdre une dent, ça veut dire « maladie ou mort de la personne que cette dent représente »…mais je ne sais pas quelle personne représente la dent que j’ai perdue en rêve…Je n’ai de dent contre personne moi et je n’ai pas donné de prénom à mes dents ! Zut, je ne suis pas plus avancée !

Mais de consulter la signification des rêves a éveillé ma curiosité…allez, je vous mets d’autres révélations…

Vous dormez, vous rêvez ?

Vous dormez, vous rêvez ?

Rêver d’avoir la diarrhée : une partie de votre vie est hors de contrôle ou vous ne pouvez plus contenir vos émotions fortes….Vous allez tout lâcher (pensez à vous munir de couches)

Rêver d’une naissance : Vous allez changer du tout au tout, prendre un nouveau départ (attention dans les virages, n’allez pas vous planter !)

Rêver de mort : si c’est la vôtre, c’est mariage prochain…Sympa l’image…le mariage c’est la mort…mouais !

Rêver de gagner à la loterie : Ca veut dire que vous vous faîtes des illusions (on ne dit pas sur quoi)…mais zut, ça n’annonce pas que vous allez vraiment gagner..Alors si vous avez vu les n° en rêve, pas la peine de courir vous acheter un loto, apparemment, il ne sera pas gagnant…mais peut-être que…euh…essayez quand même, on ne sait jamais !

Rêver de manger, de faire un bon repas : Réussite financière, chance, succès….et en plus, qui dort dîne donc c’est tout bénéf !

En fait, il y a une interprétation pour tout…le plus difficile est de se rappeler au réveil le ou les rêves fait(s) dans la nuit…et ça, c’est pas évident.

Et si on pouvait programmer ses rêves ? Peut-être que de faire quelque chose avant de s’endormir influence les rêves que l’on fera…par exemple manger, bouffer à s’en faire péter le ventre et hop, au réveil c’est le succès, la réussite…ou la nuit à roter, à péter, à chouiner « j’ai trop mangé, j’suis pas bien, je vais vomir…prout ! »

Allez, il est encore tôt, mais je vous souhaite une bonne nuit, de beaux rêves…et qu’ils se réalisent (sauf s’ils sont pourris)

Rêve mais sans bruit

Rêve mais sans bruit

 

 

 

 

Ce matin, de bonne heure, je me promenais pas loin d’un sous-bois (je sortais mes chiens). Il faisait froid, j’avais hâte de rentrer et je râlais parce que mes chiens prenaient vraiment le temps de renifler, de regarder ça et puis encore là…bref, je n’avais pas vraiment la tête à la promenade. Puis, surprise : là, devant moi, a bondi une biche qui sans prendre le temps de me regarder, a sauté par dessus les fourrés et s’est taillée vite fait dans les bois…elle se cachait des chasseurs, fuyant une mort certaine.

Pauvre animal...mais je suis là !

Pauvre animal…mais je suis là !

En attendant que mes chiens terminent, je me suis mise à rêver…je suis partie dans un délire…sans bouger de ma place bien sûr ! J’ai donc imaginé tout ce qui suit.

J’ai vu bondir la biche. Au loin, j’aperçois les chasseurs et leurs chiens. Ils sont sur la piste de la biche, ils se pressent, se dépêchent pour essayer de la rattraper et de la flinguer.

Moi, je comprends que ce qui va arriver va être sanglant. Pourtant, c’est beau une biche, ça ne fait de mal à personne (et même si c’était le cas, elle ne mériterait pas la mort). Mais qu’est-ce que c’est que cette passion qu’on appelle la chasse ?  Poursuivre un animal sans défense, qui bondit, panique, court là où il peut…c’est pas du sport, c’est du meurtre !

Qu’est-ce que je fais ? Rien ? Non, ça, impossible. Allez, hop, j’entre dans la danse, ce ballet ne se jouera pas sans moi !

Je saisis un gros bâton, qui a la forme d’un gourdin. J’appelle mes chiens « Venez m’aider braves bêtes, une biche a besoin de nous ! » et tous les 3, nous courons au devant des chasseurs. Ils sont une dizaine et sont accompagnés de 4 chiens…Je crie à mes chiens « détournez l’attention des bêtes, je m’occupe des hommes ! »

Mes chiens ne se le font pas dire 2 fois…ils sautent sur le 1er animal qui vient vers eux. Les autres,  trop cons pour comprendre que c’est une diversion, ne s’occupent plus de la biche et foncent directement sur mes chiens…qui n’écoutant que leur courage, prennent la poudre d’escampette.

Moi, tel Rambo (mais sans le tee-shirt, ni la mitraillette, ni le bandeau sur les cheveux, ni la musculature, ni la gueule, ni la voix, ni..donc pas vraiment comme Rambo), je me campe, bien assurée sur mes jambes, et brandissant mon gourdin, je me mets à leur crier « Stop…ne chassez plus cette biche ou vous aurez affaire à mon gourdin ! »

Les hommes s’arrêtent et me regardent. Puis l’un deux, qui semble être le chef des tueurs, me lance « mais vous êtes qui vous ? Qu’est-ce qu’il vous arrive ? »

Moi, de ma voix fluette que j’espère assurée, leur crie « Tueurs ! Elle ne vous a rien fait cette biche. Faîtes demi-tour ou c’est à moi qui m’occuperez de vous ! »

Les hommes se regardent de nouveau et comme un seul corps, se mettent à rire. L’un d’eux m’apostrophe « T’es sérieuse là ? Tu crois nous faire peur avec ton bâton ? Allez, rentrez chez vous ma bonne dame, il y a le ménage et la cuisine qui vous attendent ! »

Alors là, il a dit ce qu’il ne fallait pas…le ménage, la cuisine…Je lui saute dessus, mon bâton levé bien haut et lui met un grand coup sur le chapeau…puis, je ne sais pas comment, j’arrive à me retourner et à m’éloigner d’un bond de la troupe (si, si, c’est vrai. En imagination, on a le droit d’être souple, vive et n’avoir peur de rien)… »Tu ne rigoles plus hein…tu as mal ? Tu en veux encore ? Qui veut goûter à mon gourdin ? »

Celui qui a pris le coup sur la tête est sonné. Les autres l’encerclent et lui bandent le visage. Ils ont tous un air effaré sur la tronche et me regardent. L’un d’eux me dit « Mais vous êtes folle ? Ca ne va pas non ? Vous voulez qu’on appelle les flics ? » Et moi, sûre de ma force « Allez y ! Appelez les…mais en tous les cas, je vous préviens que si vous continuez à avancer je vous fracasse le crâne ! »

(En fait je dis ça, mais je suis sûre que mon bâton ne tiendrait pas le choc…puis qu’est-ce que je peux faire face à cette troupe d’hommes hein ? Mais c’est pas grave, j’ai l’air si sûre de moi qu’en fait ils ont peur…je dois avoir l’air d’une cinglée et il faut toujours se méfier des cinglées, surtout armée d’un bâton !

Les hommes me regardent et ne savent plus quelle attitude adopter. Leurs chiens se sont regroupés autour d’eux (les miens doivent être à la maison, au chaud, ne comprenant rien à ce qui vient de se passer…si ça se trouve ils se marrent ces 2 gros, en se disant « on a bien rigolé hein…on a eu chaud, mais on s’est bien marré..allez, hop, une petite bouffe puis un petit somme pour se remettre de tout ça)…ah les andouilles…si ça se trouve je vais rentrer et ils seront affalés quelque part, buvant un petit café et fumant leur clope, tout content de leur rigolade.

Moi, pendant ce temps là, je me demande qu’elle va être le dénouement de cette histoire…mais les hommes ont  peur, ça se voit, ça se sent. Ils entourent le blessé (léger) et marmonnent « allez, on rentre. De toutes façons la biche, elle est loin ! On y va madame, mais ça n’est que partie remise. La chasse est encore ouverte et gare à vous la prochaine fois qu’on vous croise ! »

Je ne me suis pas dit « tiens, il me prend pour une biche ! »..j’ai bien compris qu’il me menaçait…Je m’en fous, la biche est à l’abri, cachée dans la forêt et moi, je suis une héroïne…Je jette mon bâton, je les regarde partir et je suis contente, heureuse…mais j’ai eu peur…Allez, je rentre à la maison me réchauffer…la peur ça donne des suées mais ça laisse glacée !

Voilà l’histoire telle qu’elle n’est pas arrivée…mais bon, c’est permis de rêver…La seule vérité là-dedans, c’est que j’ai vu une biche, qu’elle a bondi, qu’elle a atteint le sous-bois, qu’après je n’ai plus entendu de coups de fusil et que j’ai eu froid, vraiment froid.

 

Vous connaissez la chanson « Juste une illusion » de Jean-Louis Aubert

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=Xovg5S9vy3Q[/youtube]

Alors, je me suis posée la question…c’est quoi exactement une illusion.

Ca peut être une illusion d’optique 

Illusion d'optique d'Eduardo Releo

Illusion d’optique d’Eduardo Releo

 

Mais aussi l’illusion que le bonheur parfait existe et qu’un jour c’est nous qu’il croisera…Et ce jour là, finies les emmerdes, finies les disputes, finies les conneries qui nous pourrissent la vie…Allez, on y croit, à fond !

Tout va bien...Illusion ?

Tout va bien…Illusion ?

 

Il y a aussi l’impression que la justice est une illusion ? C’est vraiment une impression ça ou une réalité ?

Que la connerie n’est qu’illusion ? Ca, je ne crois pas, elle est bien réelle et si souvent croisée.

Qu’un mariage peut durer toute une vie. Une illusion ? Non, forcément pour quelques uns ça doit être une réalité…je parle de l’amour d’une vie, pas d’un mariage qui dure avec infidélités, disputes, vaisselle cassée…je parle du prince charmant qui a rencontré sa princesse charmante, ils ont fait des enfants et vivent heureux jusqu’à la fin de leur vie..et la vie longue hein, pas juste 3 ou 4 ans..là, c’est pas du jeu !

Qu’est-ce qu’il peut y avoir d’autre comme illusion ?

Qu’une vie n’est qu’illusoire ?

Alors illusion ou pas, profitez de votre vie…à fond !

 

Besoin d’un pro au meilleur prix ?

Vous recherchez un traiteur, un pro du spectacle, etc etc...quelque soit votre besoin, Lememo.com vous le trouvera...par exemple, s'il vous faut un DJ...cliquez ci-dessous !

logo

 

Besoin d’un chauffeur ?

A Montpellier (et dans les environs), pour être transporté n'importe où, il faut appeler Tommy's line :

cliquez  ci-dessous pour accéder au site

Logo VTC

Cliquez ci-dessous pour obtenir un devis

Allez y, cliquez !

Fouillez dans les catégories

Nombre de visiteurs

Compteur Global gratuit sans inscription

Abonnez-vous, c’est gratos

Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception. Vous recevrez un email d'activation!