peintres

 

A Toulouse, ce week-end, c’est opération « les arts en balade »…alors hier, j’ai fait ma baladeuse des arts toulousains !

C’est par la galerie de Thomas Bossard, peintre humour, que la promenade a commencé.  Son atelier se trouve dans le quartier des Carmes…et pour y arriver, on passe d’abord devant de sacrées constructions…franchement, ça vaut le coup d’oeil

photo de Toulouse

 

En regardant, en admirant partout, on est allé 6 rue Sesquière pour trouver l’atelier du peintre…et là, magie ! Tout d’abord, il lui faut du matos et je vous garantis qu’il en use du tube !

art

Je lui ai demandé si je pouvais photographier et gentiment il m’a répondu « oh mais que oui ! » alors hop, un clic en passant…

J’ai longtemps regardé le tableau, là, en dessous…Thomas Bossard a peint cette toile en réponse aux attentats de Charlie Hebdo et du 13 novembre…sa manière à lui d’exprimer ce qu’il ressentait…

peinture

Mais il y a plein plein d’autres oeuvres, que j’ai vraiment vraiment beaucoup aimées…pour visiter son site, il faut cliquer ICI…cet artiste est accueillant, sympathique. Ses tableaux sont bourrés d’humour…ça vaut le détour et même une sacrée halte !

 

En marchant dans les rues de Toulouse, je suis tombée sur une oeuvre trottoir (euh…quand je dis « tombée », c’est une expression…je ne suis pas vraiment tombée dessus)…à Bruxelles, il y a le « pénis qui pendouille sur un mur » et à Toulouse, c’est plutôt « le pénis qui s’étale sur le trottoir »…il se fait piétiner toute la journée mais il s’en fout…il continue de se marrer !

art

C’était ma parenthèse « clin d’oeil humour » !

Allez, je repars dans l’art, le vrai !

Au coin d’une rue, on tombe sur le salon du livre…allez hop, on va y faire un tour…ça ne valait pas trop le détour (peu de bouquins) mais je trouve que l’affiche est vraiment belle

Toulouse

 

Et c’est reparti pour la marche…direction Saint Cyprien, autre quartier de Toulouse…on traverse la Garonne, qui n’en peut plus d’être envahie par les algues…ça fait bien tout ce vert non ? Ca donne de la couleur au paysage…mais j’avoue que ça ne parait pas très sain !

Toulouse

 

Nous voilà arrivées à l’exposition d’une artiste voyageuse : Stéphanie Ledoux…et là, rebelote, on en prend plein les yeux, plein le coeur !

On grimpe un escalier et on est accueilli par une magnifique toile

artiste peintre

 

partout, ça n’est que tableaux splendides…beaucoup de portraits…là aussi, j’ai demandé si je pouvais prendre des photos et on m’a encore répondu « oh oui, n’hésitez surtout pas ! »

peinture

peinture

Je ne vais pas expliquer comment travaille Stéphanie Ledoux, ni le pourquoi du comment…je ne sais que regarder et aimer ce qu’elle fait…pour trouver sa biographie, détailler ses voyages, etc etc…et aussi voir d’autres oeuvres, il suffit de cliquer ICI

Nous avons passé beaucoup de temps dans l’atelier de Stéphanie Ledoux…et il y faisait super chaud, puis il y avait beaucoup beaucoup de monde…du coup, après, nous sommes allées boire un coup dans les Jardins des Abattoirs…oui, j’avoue…calées sur une terrasse, au bord de la Garonne, on a bullé…puis comme il se faisait tard, direction métro et bus pour rentrer à la maison.

Voilà, j’espère ne pas trop vous avoir soûlé avec mes photos et mes commentaires…apparemment si, j’en vois un qui baille, là-bas, au fond !

photographie de chat

 

Cette semaine, mon article pour la communauté  « Communauté 1915 - 2015“ (cliquez sur le logo pour tout savoir) sera « peinture ».

Pendant toute la durée du conflit, les peintres et artistes apporteront des représentations de la guerre qui leurs sont propres. Plus ou moins patriotiques, ces oeuvres témoignent de l’extrême violence du conflit. Face aux peintres mandatés par l’Armée pour rapporter des vues des batailles, une autre représentation va s’imposer. Les expériences de guerre et la brutalité du conflit viennent se heurter à des visions académiques, héroïques voire propagandistes. Ce bouleversement dans la peinture de guerre permet de retracer les désillusions que vont partager certains de ces peintres. Par l’usage de couleurs vives ou de formes éclatées, la peinture de guerre montre la mécanisation et la déshumanisation dont souffrent les soldats, loin du réalisme héroïque qui prédominait auparavant. (site ICI)

J’ai visité nombre de sites, vu énormément de toiles mais je ne pouvais pas toutes les mettre ici pour illustrer mon article…alors, j’ai choisi celles qui suivent (cliquez sur les images pour les voir en grand format)

  

Nash - Over the topOver the Top de J. Nash représente une attaque à laquelle il a participé alors qu’il combattait dans la section « Artist Rifles » (régiment de volontaires défendant le Royaume Uni. Ce régiment est composé d’artistes tels que sculpteurs, peintres, musiciens, acteurs, architectes,…). En 1918, près de Marcoing, 90 hommes se sont élancés hors de leurs tranchées. Seuls 12 ont survécu. Dans cette toile, Nash dénonce l’absurdité de cette offensive : les soldats sortent à découvert, résignés et certains de rencontrer la mort. Avec ce tableau, Nash rend hommage à ses compagnons disparus.

 

Toile W. Roberts - The first German Gas Attack at Ypres« The First German Gas Attack at Ypres » (la 1ère attaque allemande au gaz à Ypres » – William Roberts. William Roberts s’engage en 1916 dans la Royal Artillery. Il est envoyé sur le front occidental. C’est là qu’il apprend que le bureau canadien des archives de guerre recrute des artistes pour réaliser des peintures de guerre. A sa demande, il rejoint les Canadiens pour une période de six mois en tant que fonctionnaire. Sur cette toile, William Roberts saisit les soldats gazés en fuite comme autant de figures perdues. Le gaz moutarde continue de s’échapper tout en haut de la toile en nuages jaunes et orangés. 

 

Toile J. Singer Sargent - GassedGassed (gazés) de J. Singer Sargent. En 1918, Sargent reçoit une commande du ministre britannique de l’information. Il est chargé de réaliser une grande peinture pour un projet de Hall of remembrance pour illustrer « la fusion des forces britanniques et américaines ». A la recherche d’un sujet pour sa toile, il part pour la France en juillet 1918 où il retrouve la Guard Division. C’est là, non loin d’Arras, qu’il trouve son sujet : un champ où s’amassent des hommes gazés et aveuglés. Il s’agit des victimes d’une attaque au gaz moutarde. Dans une attitude solennelle, les soldats avancent les yeux bandés, tandis que d’autres agonisent au sol.

 

Toile de C.R.W. Nevinson - Paths of GloryPaths of Glory (les Chemins de la Gloire) de  C.R. W.  Nevinson, célèbre peintre de guerre . Il a été témoin de la violence des combats alors qu’il était engagé aux côtés des français en qualité d’ambulancier. La scène que constituent ces deux cadavres de Tommies tombés devant les barbelés est une scène récurrente dans la vie des soldats.

 

Toile de Nevinson - Un TaubeA Taube  de C.R.W. Nevinson. Témoignage de la souffrance des civils dans la guerre. Elle dénonce les bombardements des villes par l’aviation allemande. Cette toile aura beaucoup de retentissement. Elle donne à la peinture de guerre un rôle majeur en se mettant du côté des civils et en informant l’opinion publique.

 

Toile d'Otto Dix - Les FlandresLes Flandres d’Otto Dix. Cette toile s’inspire de l’univers dépeint par Henri Barbusse dans « Le Feu » et rend hommage à l’ancien combattant. Dans un champ inondé, la nuit, les soldats des 2 camps se réfugient là où l’eau n’est pas encore montée. Le matin, ils se rendent compte qu’ils sont proches les uns des autres. Cachés, recroquevillés, les hommes finissent par retrouver leur forme primitive et se confondent presque avec cette terre désolée.

Ces toiles donnent une réelle idée de la souffrance, de la mort, de l’horreur…on s’attend presque à voir se relever certains personnages et je suis sure que si l’on tend l’oreille, on les entend pleurer, gémir, souffrir, mourir !

 

 

Besoin d’un pro au meilleur prix ?

Vous recherchez un traiteur, un pro du spectacle, etc etc...quelque soit votre besoin, Lememo.com vous le trouvera...par exemple, s'il vous faut un DJ...cliquez ci-dessous !

logo

 

Besoin d’un chauffeur ?

A Montpellier (et dans les environs), pour être transporté n'importe où, il faut appeler Tommy's line :

cliquez  ci-dessous pour accéder au site

Logo VTC

Cliquez ci-dessous pour obtenir un devis

Allez y, cliquez !

Fouillez dans les catégories

Nombre de visiteurs

Compteur Global gratuit sans inscription

Abonnez-vous, c’est gratos

Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception. Vous recevrez un email d'activation!