Nadège

 

Voilà 35 ans, à cette heure ci, j’étais à la clinique et je te regardais…j’avais mal partout mais je m’en fichais…je te contemplais et ça valait toutes les souffrances du monde (du moins, en théorie).

La veille, j’étais venue me faire examiner pour un contrôle…mon terme était dépassé de 8 jours, j’avais pris 24 kilo et j’étais en pleine forme…bon, j’avoue, je ressemblais plutôt à une baleine, j’avais du mal à bouger, mes pieds étaient enflés, à la limite de l’explosion, mais franchement, je me sentais bien !

Le toubib m’a juste regardée, a vu l’étendue des dégâts et son verdict est tombé « on vous garde ! Vous accoucherez demain au plus tard ! » J’ai pensé « ah zut alors, et mon mille-feuilles aux fraises qui m’attend dans le frigo ! » 

Bref, ils m’ont filé des trucs et le travail a commencé. De dieu, c’était mon premier accouchement et je ne m’attendais pas à une telle douleur. Ton père me disait « ça va passer…tu veux lire ? Tu veux regarder la télé ? » et moi j’avais envie de lui répondre « fiche moi la paix, la ferme…j’ai mal, tu comprends ça ? J’ai mal alors lâche moi avec tes conneries ! » d’ailleurs, je crois bien lui avoir broyé la main plus d’une fois !

Je te passe les détails, mais lorsque j’étais sur la table d’accouchement, le toubib a dit « si dans 30 minutes le bébé n’est pas sorti, on vous fait une césarienne ! » et moi j’ai répondu « non non, pas de césarienne, s’il vous plait ! »

Vingt minutes plus tard, je le suppliais « Pitié, faites moi une césarienne…J’ai trop mal, je vais crever, aidez moi ! »

 

Au fait Nadège, je t’ai dit que lorsque ton père a insisté pour assister à l’accouchement, la sage femme (la revêche femme plutôt) lui a dit (d’un ton mauvais) « si vous voulez, mais je vous préviens, si vous tombez dans les pommes, on vous sort par les pieds ! » et que le toubib avait un tablier de boucher, un masque sur la bouche et une calotte blanche sur la tête ? En plus, c’était une masse ce médecin…je te jure, je me croyais dans « massacre à la tronçonneuse ». Ah et au fait, y’avait pas la clim à cette époque. Il faisait une chaleur à crever. Lorsque j’ai perdu les eaux sur la table, ton père s’est écrié « y’a plein de moucherons qui arrivent par la fenêtre et ils viennent sur le truc qui coule de toi ! » et moi « vire les, c’est dégueulasse, vire les ! » …Imagine la scène : ton père en short et baskets, avec une blouse blanche (on aurait dit qu’il était à poil sous la blouse), transpirant à grosses gouttes, faisant des moulinets avec ses bras,  soufflant entre mes jambes pour dégager les bestioles. Moi, le cachalot échoué sur la table, gémissant, souffrant…oui, tu vois ce que ça donne hein ! Un vrai film comique ! Si je n’avais pas eu aussi mal, j’aurais rigolé !

Puis le travail a vraiment commencé et à 2H40, tu es enfin née…bon, il faut quand même dire que tu pesais 4,240 kg, que tu mesurais 51 cm (un sacré morceau)…venue sans césarienne, par la force de mes contractions, de ma volonté à pousser et de ton envie d’arriver.

Lorsque enfin ils t’ont posée sur moi (pendant qu’ils refermaient ce que ton passage avait éclaté…oui, 12 agrafes…ça aussi, ça fait mal) je t’ai serrée…ma petite fille, ma superbe petite fille qui me regardait…tu te rappelles ? On s’est reconnu de suite. Moi, je touchais tes petits pieds qui voilà 4H étaient en moi, faisaient des bosses sur mon ventre. Toi, tu écoutais ma voix…Ensemble, on se disait « c’est donc elle qui est moi ? » Tu sais Nadège, nous n’étions encore qu’une ! On se respirait, on se regardait et rien d’autre ne comptait.

Plus tard, lorsque j’étais dans ma chambre, je suis allée aux toilettes…et paniquée, j’ai sonné…une infirmière est arrivée et je lui ai crié « je crois que j’ai perdu un bout de foie ! ». Bien sûr, elle a rigolé « mais non, c’est un caillot de sang, c’est votre utérus qui finit de se vider ! »

Oui, j’avoue, j’étais vraiment tarte hein..mais je n’avais que 20 ans et je ne connaissais rien aux grossesses, bébé, utérus, sang…c’était une première pour moi !

Aujourd’hui, tu as 35 ans, tu es une femme heureuse. Tu as 2 merveilleuses petites filles…et au fait, je voulais te dire…Nadège, tu te rappelles lorsque enfant, tu me demandais quelque chose (de sortir le soir par exemple) et que je te répondais non ? Tu partais en faisant la tête, en marmonnant dans ta barbe « moi, plus tard, je ne dirai pas non à ma fille ! J’en ai marre de cette mère qui dit toujours non ! Moi, plus tard, jamais je ne serai comme elle ! » et maintenant, lorsque ta fille Talia te demande « maman, je peux sortir ce soir ? » et que tu lui réponds « non ! » et qu’elle insiste « mais pourquoi ? » et que tu répliques « parce que c’est comme ça ! » et qu’elle part en marmonnant « J’en ai marre de cette mère qui dit toujours non ! »…moi, je souris…non, en fait, je me marre, carrément !

Voilà, aujourd’hui 15 août 2015, tu as 35 ans…tu ne pèses plus 4,240 kg, tu as bien grandi, mais tu restes et resteras toujours mon bébé, ma petite-fille

 Avec tout ça, j’allais oublier : Bon anniversaire Nadège, très très bon anniversaire ma fille chérie.

Bon, j’avais mis une photo, mais tu ne l’aimais pas trop. Du coup, tu m’en as envoyé une autre…alors je remplace la mienne, histoire de te faire plaisir…mais peu importe la photo, tu es belle 🙂 🙂 

photo nadège

 

 

 

Dans un précédent article, j’écrivais à mes enfants ma demande de cadeau de Noël…certains ont pu se dire « oh la la, elle abuse ! Voilà t’y pas qu’elle réclame un cadeau celle-là ! »…mais oui, je réclame en déconnant, parce que chez nous, c’est assez spécial. Je vous explique et vous allez (peut-être) tout comprendre…et surement que vous vous en foutez, mais pas grave, je continue sur ma lancée !

Dans certaines familles, on s’envoie des invitations de type assez classique (cliquez sur l’image pour la voir en taille réelle et lire le texte)

invitation de Noël

 

Chez nous, c’est plutôt ambiance déconnade…Déjà, nous ne fêtons pas Noël à la bonne date (pour que tout le monde puisse venir, on choisit la date en fonction des disponibilités de chacun) et cette année, c’est le 20 décembre. D’après les derniers comptes, nous devrions être 29…mais ça peut encore changer ! Pour des raisons d’espace, nous nous retrouvons tous à Montpellier, chez ma fille aînée (grande maison, petits studios attenants). Une fois qu’on s’est mis d’accord sur tout ça, elle nous a envoyé un mail pour qu’on sache qui fait quoi, où, comment, pourquoi…je vous mets le mail ci-dessous…c’est à lire avec humour, joie, bonne humeur…

Mail que Nadège a envoyé à tous le 1er décembre 2014 :

Salut la familia,

Voici le petit mail traditionnel (enfin pour la deuxième fois seulement) pour organiser notre réveillon de Noël du 20 décembre.
 
1ère chose : j’ai pas le temps d’être drôle aujourd’hui donc ça va être pragmatique… Et oui, pas que ça à foutre de vous faire rire, vous croyez que je glande ou quoi ?! C’est pas parce que chez moi, c’est inné que vous devez vous attendre à vous fendre la gueule dès que vous ouvrez un de mes emails. Non mais sérieux, vous m’avez prise pour Foresti ou quoi !!! 
Bref, passons à la 2ème chose.
 
donc 2ème chose : Cette année, qui vient ? Bah oui, c’est important quand même. Qui dort où ? Enfin, surtout, qui dort chez moi ?
Je sais que Karin et Pierre ont réservé, que papa a bloqué sa chambre, que Jennie et Andreas vont un peu chez Stéphie, un peu chez moi (quand et quels jours exactement… On ne sait pas. C’est Jennie ! Oh faut pas déconner, elle va pas prévoir à l’avance quand même  !)
Bon, dites moi car on doit tout aménager car c’est toujours le bordel dans notre « studio ».
 
Ensuite, 3ème chose : Qui paie quoi ? Non, n’arrêtez pas de lire bande de crevards ! Ca VOUS concerne tous.
Donc, j’en ai parlé avec Mounette (ça fait un peu nom de foufoune ça non ?) et donc, je pense que le mieux est que je me tape tout (enfin pas seule mais lisez la suite et vous comprendrez) et qu’à la fin, je divise la note en 26 (ou le nombre que nous serons moins les petits).
Mais bon, j’hésite encore car ça va faire du taf et je bosse la veille. Mais ça dépend de la 4ème chose.
 
La voilà, 4ème chose : Qui arrive quand ? Et là, je sais que vous vous dites tous, putain, chez Nadège, va falloir bosser, merde ! Bah oui, c’est pas gratis la nuit d’hotel ! Donc en effet, si certains arrivent le jeudi ou vendredi, faudra qu’on s’organise pour tout acheter (je ferai l’avance).
 
Finissons avec la 5ème chose : Que mangeons nous ? Je vous propose :
– Terrine de foie gras 
– Gelée au domaine de la Chartreuse et compôtée d’ananas
– Carpaccio de Saint jacques aux Agrumes
– Filet de mérou rôti, nage à la fleur de safran
– Magret de canard au miel
– Purée de patates douces et petits légumes de saison
– Sabayon au champagne et au citron
– Buches de Noel
 
🙂 c’est bon, j’déconne… Ce sera patates et rôti comme d’hab 🙂
 
Allez, répondez moi. bisous
Nadège Foresti
 
Et voilà, rien que de le relire, je souris encore…Moi, je la trouve très drôle ma fille…pas vous ?
 
 

Besoin d’un pro au meilleur prix ?

Vous recherchez un traiteur, un pro du spectacle, etc etc...quelque soit votre besoin, Lememo.com vous le trouvera...par exemple, s'il vous faut un DJ...cliquez ci-dessous !

logo

 

Besoin d’un chauffeur ?

A Montpellier (et dans les environs), pour être transporté n'importe où, il faut appeler Tommy's line :

cliquez  ci-dessous pour accéder au site

Logo VTC

Cliquez ci-dessous pour obtenir un devis

Allez y, cliquez !

Fouillez dans les catégories

Nombre de visiteurs

Compteur Global gratuit sans inscription

Abonnez-vous, c’est gratos

Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception. Vous recevrez un email d'activation!