maladie

 

Clara (du blog Claramicalement) a eu une excellente proposition honnête : publier chaque semaine un article ayant trait à la période 1914 – 1918…et oui, cette année on « fête » le centenaire de la 1ère guerre mondiale !

Ca vous intéresse ? Allez jeter un oeil (voire les 2) sur l’article expliquant ce qu’il faut faire, comment, quand, pourquoi, où…en cliquant ICI

Je participe à cette chronique, cette période de l’histoire m’ayant toujours beaucoup intéressée.

Le 21 février 1914, dans le journal « le Petit Parisien » (vendu 5 cts – n° 13629), un article dans lequel on pouvait lire :

« La santé de nos soldats »

Monsieur Maginot, sous-secrétaire d’Etat à la Guerre,  parle au nom du Gouvernement et dit entre autre:la période critique touche à sa fin !

Mais de quoi parle cet article ? La guerre n’est pas encore commencée, alors que se passe-t-il avec la santé des soldats ?

Chaque année, dans les casernes, des soldats mouraient de maladies. En 1914, c’est à partir du 15 janvier que les épidémies ont commencé à vraiment se répandre. Il y a eu de nombreux cas de rubéole, de rougeole, de grippe, de scarlatine, de broncho-pneumonie, de fièvre cérébro-spinale et même parfois de diphtérie et de typhoïde.

Juste quelques chiffres :

Sur 367 garnisons, 125 sont contaminées. L’armée compte 823 000 hommes et il y a eu 37 531 hospitalisés.

Du 1er janvier au 15 février 1914, il y a eu 806 décès…oui, vous avez bien lu, en 1 mois et demi !!!!

Monsieur Maginot annonce « Cette année, les chiffres de la morbidité et de la mortalité dans l’armée dépasseront ceux de toutes les années précédentes ! »

Oh comme il avait raison !

J’ai lu l’article dans son intégralité…et  je suis effarée. Ces élus n’ont aucun respect pour les soldats morts. Ils énumèrent les chiffres, se disputent sur le pourquoi du comment, se rejettent les fautes, parlent budget, lois…n’ont pas une pensée pour ces jeunes morts pendant leur service militaire, pour leur famille…rien, aucune compassion !

Vous pouvez, si ça vous intéresse, retrouver l’article en cliquant sur l’image ci-dessous

 

Le petit Parisien du 21 février 1914

 

 En février 1914, des soldats décédaient de maladie, dans les casernes françaises. En lisant les articles des journaux, on s’aperçoit que la vie d’un soldat n’a pas grande valeur aux yeux des dirigeants…ça explique peut-être, en partie, les prochains millions de morts !

 

 

 

 

 

Je me suis réjouie d’une mauvaise nouvelle….on pourrait dire ou penser « oh la méchante » !

Je vous explique et vous jugerez ou pas !

Hier, j’ai eu ma fille (qui demeure à Montpellier) au téléphone. Elle m’annonce qu’Endie (ma petite-fille de 5 ans) a la varicelle.

Ma réaction « oh la pauvre, elle n’a pas trop de boutons ? Elle ne se gratte pas trop? Et qui va la garder cette semaine pendant que vous bossez (question qui n’est pas désintéressée du tout) ? »

Ma fille me répond « je ne sais pas. On n’en a pas encore parlé avec Stephan (le papa) »

et moi « euh…si vous voulez..euh..je veux bien la prendre à la maison pour la semaine..si ça vous arrange, pas de souci hein..je suis là ! »

ma fille réfléchit puis me répond « on en discute avec Steph et on te rappelle »..Une demi-heure plus tard « Allo, maman, si on t’amène Endie, tu peux donc la garder toute la semaine ? »

« Oh oui, yes, ya… »

 

La varicelle

 

 

Et hop, aussitôt dit aussitôt fait..le soir même Endie était à la maison…toute pleine de boutons. Elle est super contente de rater l’école pendant une semaine, on est super content de l’avoir avec nous, ses parents sont super contents d’avoir trouvé une solution sans s’absenter du boulot…tout est parfait, dans le meilleur des mondes finalement !

Alors, non, je ne suis pas si méchante que ça n’est-ce pas ?

Je me suis dit « ça n’est donc pas une légende…une mauvaise nouvelle pour les uns peut être une excellente nouvelle pour les autres »

Dans ce cas précis, je suis bien contente de tirer parti de la mauvaise nouvelle..cette varicelle.

Cet article c’est aussi une manière d’annoncer que je serai beaucoup moins présente sur les blogs… »mamitage » oblige (mamitage signifie faire la mamie)

 

 

 

 

Besoin d’un pro au meilleur prix ?

Vous recherchez un traiteur, un pro du spectacle, etc etc...quelque soit votre besoin, Lememo.com vous le trouvera...par exemple, s'il vous faut un DJ...cliquez ci-dessous !

logo

 

Besoin d’un chauffeur ?

A Montpellier (et dans les environs), pour être transporté n'importe où, il faut appeler Tommy's line :

cliquez  ci-dessous pour accéder au site

Logo VTC

Cliquez ci-dessous pour obtenir un devis

Allez y, cliquez !

Fouillez dans les catégories

Nombre de visiteurs

Compteur Global gratuit sans inscription

Abonnez-vous, c’est gratos

Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception. Vous recevrez un email d'activation!