magot

J’aime bien raconter des histoires à mes petites filles…elles ont 5 et 4 ans…la plus grande (presque 13 ans) vient m’écouter de temps en temps.

Donc un soir, les 2 petites sont couchées et me demandent « tu nous racontes une histoire ? » « ok, poussez vous que je m’installe et écoutez bien.. » et en même temps, je réfléchis « quelle histoire vais-je raconter…ah oui, ça y est ! »

« C’était la nuit de Noël. Il faisait vraiment super froid. Dans une rue, il y a une pauvre petite fille (d’environ 7 ans..pourquoi 7 ans ? parce que !) qui vend des allumettes. » Oui, vous avez compris, je m’étais lancée dans l’histoire de La petite fille aux allumettes.

La petiote aux allumettes

La petiote aux allumettes

Mes petites m’écoutent avec attention. Je décris la petite, la misère, les vêtements en haillons, le froid, comment la gamine propose ses allumettes, en claquant des dents. Bien sûr, j’explique aussi que personne ne la regarde, que les gens, tout à leur menu de réveillon, leurs courses aux cadeaux, ne font pas attention à elle…et elle, pitchoune, elle a froid, vraiment froid.

Je vois mes petites…si tristounettes…je leur mettrais des allumettes dans la main qu’elles pourraient passer pour les petites filles aux allumettes (les haillons en moins)…

Pauvre, tristounet

Pauvre, tristounet

Alors je décide de changer l’histoire (ce qui m’arrive souvent en fait).

J’ai décrit les passants indifférents, la misère et la solitude de la petite, j’ai commenté l’égoïsme…je crois que je n’ai rien oublié…la morale de l’histoire est passée…allez, hop, je peux inventer ma fin !

Donc mes petites m’écoutent, toutes tristes.

La petite a si froid qu’elle brûle une allumette. A ce moment là, dans la lueur de la flamme, apparaît sa grand-mère morte depuis longtemps, qui lui dit « oh ma chérie, mais que fais tu là ? Tu as l’air d’avoir si froid ! » « Oh mamie, c’est toi..oui, oui, j’ai froid. Nous n’avons pas d’argent, nous n’avons rien à manger. Je vends des allumettes pour ramener de l’argent à la maison mais personne ne m’en achète. » « Oh mais ma chérie, pourtant l’argent il y en… » et l’allumette s’éteint.

La petite fille hésite puis rallume une allumette. De suite, la grand-mère apparaît « Ma petite chérie, tu as l’air d’avoir si froid. Ca me fait tant de peine. Et comment vont tes parents ? Toute la famille ? » « On a faim, on a froid. Tu me parlais d’argent tout à l’heure… » « Oui, ma chérie, l’argent est… » et l’allumette s’éteint de nouveau.

Là, la petite fille n’hésite plus et craque la dernière allumette…De nouveau apparaît  la mamie « Ma chérie, tu as l’air… »

Mais la petite fille lui coupe la parole et s’écrie (et là, je me mets pratiquement à hurler, en surprenant mes petites filles) « oui on a compris mamie… L’argent, tu me parlais d’argent…Accélère mamie, cet argent, il est où l’argent ? »

 A ce moment de l’histoire, mes petites filles se regardent et éclatent de rire…comme une explosion dans la pièce, c’est génial…ça dure un bon moment…puis elles me regardent toujours en riant et me disent « et alors, elle dit quoi la grand-mère…dis vite, elle dit quoi ? »  Je continue donc mon histoire…mais le rire est toujours là, il couve

Et elles rigolent

Et elles rigolent

La grand-mère qui semble se réveiller (prise de court) « un coffret dans la cheminée, il y a plein d’argent dedans ! » et la petite fille de lui dire « ah quand même, tu as réussi à me la finir cette phrase. Merci mamie, je file…merci merci » et de courir sortir le magot. Dans la maison, plus jamais il n’a fait froid, plus jamais il n’y a eu la faim !

Mes petites filles se sont regardées et ont de nouveau éclaté de rire en criant « mamie, mamie, accélère, il est où l’argent ! »

Voilà comment je raconte les histoires.

Le lendemain, elles ont raconté l’histoire, en m’imitant, à qui voulait les entendre…6 mois après, elles en parlent encore…de la petite fille aux allumettes mais aussi d’autres histoires, que je mets à ma sauce.

Je me suis dis « si un jour l’instit leur raconte le conte de la petite fille aux allumettes, forcément l’une de mes petites filles va l’interrompre en lui disant « tu dis n’importe quoi. Parce que la petite elle a dit à sa grand-mère « mamie, accélère, il est où le magot ? » et j’imagine la tête du prof !

Les contes pour enfant sont tristes, meurtriers, sanglants, horribles…il y a très souvent une morale, mais pourquoi en faire des histoires abominables…je préfère mon histoire, car au moins je fais rire, éclater de rire mes petites filles et ça, pour moi, c’est la plus belle histoire !

 

 

Besoin d’un pro au meilleur prix ?

Vous recherchez un traiteur, un pro du spectacle, etc etc...quelque soit votre besoin, Lememo.com vous le trouvera...par exemple, s'il vous faut un DJ...cliquez ci-dessous !

logo

 

Besoin d’un chauffeur ?

A Montpellier (et dans les environs), pour être transporté n'importe où, il faut appeler Tommy's line :

cliquez  ci-dessous pour accéder au site

Logo VTC

Cliquez ci-dessous pour obtenir un devis

Allez y, cliquez !

Fouillez dans les catégories

Nombre de visiteurs

Compteur Global gratuit sans inscription

Abonnez-vous, c’est gratos

Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception. Vous recevrez un email d'activation!