Livre

 

Me voilà de retour après plusieurs jours d’absence…et je fais encore un article sur un sujet qui me tient à coeur…aux risques de soûler, mais je m’en fous !

J’ai acheté et lu 1 petit livre (destiné aux enfants) dont il faut absolument que je parle.

livre

 

couverture livre

 

Daniel Pennac explique comment les médias, les politiques,…pour parler de ces hommes, ces femmes, ces enfants qui fuient sur des routes qui ne sont plus des routes pour sauver leurs vies qui ne sont presque plus des vies…ces gens qui pourraient être moi, toi, vous. Nous. Mais qui sont eux… choisissent des mots, qu’ils répètent du matin au soir, jour après jour, sans jamais en changer…EXODE – MASSES – HORDES – DEFERLEMENT – MULTITUDE – INVASION…inlassablement, ils répètent ces mots…en y rajoutant « nous ne pouvons pas accueillir tout le malheur du monde ! » « Pas la même culture » « Pas la même religion » « Pas les mêmes coutumes » « Menace pour nos chômeurs » « Menace pour nos travailleurs » « Menace pour notre identité » et petit à petit c’est comme si chacun de nous se sentait menacé par cette marée humaine…STOP !

Pennac continue en donnant des chiffres…et constate « Nous voyons bien que ce n’est pas une question de nombre. Mais de volonté. » 

Il nous rappelle qu’au début du 20ème siècle, sont venus des juifs d’Europe Centrale qui fuyaient les persécutions. En 1915, sont venus les arméniens qui fuyaient les massacres turcs. Puis dans les années 20, sont venus les russes qui fuyaient leur révolution. Puis dans les années 30, sont venus les espagnols qui fuyaient le franquisme et la guerre, des italiens du sud et des polonais qui fuyaient la misère. Puis dans les années 50, les ont rejoints des portugais. Puis dans les années 1960, années de la décolonisation, sont venus des algériens, des tunisiens, des marocains et des africains de l’Afrique Occidentale. Puis au milieu des années 1970, sont venus des chiliens, des argentins, des brésiliens, des réfugiés d’Amérique Latine qui fuyaient leurs dictatures. Puis dans les années 1980, après la guerre du Vietnam, sont venus des vietnamiens, des cambodgiens et aussi des chinois qui commerçaient au Vietnam. Puis dans les années 1990, sont arrivées des victimes des guerres de l’ex-Yougoslavie… etc etc… 

Pennac conclut en écrivant « Et ce sont eux, tous ces réfugiés du vingtième siècle, jugés chaque fois trop nombreux, qui font, avec nous, la France d’aujourd’hui. Comme les réfugiés d’aujourd’hui feront, avec nous, la France de demain. »

Ce tout petit livre ne coûte que 3 euros et les revenus issus de ces ventes seront intégralement versés à la Cimade…alors n’hésitez plus, achetez, lisez et partagez !

Je ne suis pas Pennac, je ne sais pas écrire ou dire les choses comme lui…alors je vais conclure cet article avec mes mots :

Chaque jour, des dizaines de personnes meurent au cours de leur exode…chaque jour, c’est au moins 2 enfants qui meurent noyés…quand est-ce que ça va s’arrêter ? Mais putain, jusqu’à quand va-t-on laisser faire sans bouger, sans réagir ?  C’est donc devenu normal de regarder mourir sans rien faire à part fermer les frontières pour mieux parquer et regarder crever ? Il n’y a donc pas eu assez de morts ? Quand est-ce que toi, moi, nous, allons hurler « ça suffit…ouvrez les portes, accueillons et répartissons dans les pays de l’Union Européenne ! » ?

Serons nous la génération qui n’a rien dit ? La génération qui a laissé mourir des millions de gens sous de faux prétextes économiques et sociaux ?

PS : à ceux qui comptent me laisser un commentaire du genre « on ne peut pas accueillir tout le monde » ou « les mélanges de culture… » ou « dans 1 million de personnes pourraient se cacher 2 terroristes » ou autres fadaises de ce genre…je préviens que je répondrai vertement…du genre « documente toi avant de dire de telles conneries » !

 

 

Vous connaissez surement Instagram (site où tout le monde peut poster des photos). Lucas Levitan, jeune illustrateur brésilien qui vit à Londres, s’amuse à dessiner des personnages complètement délirants sur les photos de parfaits inconnus. Quelques exemples ?

artiste illustrateur

 

illustration artiste

illustration artiste

illustration artiste

illustration artiste

illustration artiste

illustration artiste

Alors, vous ne trouvez pas ça génial ? Franchement, j’aime beaucoup beaucoup !

La photo que je préfère : celle qui est juste au dessus… »le bébé tueur »…et aussi « la tondeuse aux poils »…et celle de « l’aspirateur plage »…en fait, toutes…et il y en a plein plein d’autres…que vous pourrez voir en cliquant ICI

Du coup, je vais m’acheter le livre

illustration artiste

mais on ne peut le trouver que sur Amazon…et je n’aime pas ce site, qui exploite ses employés et qui en plus magouille pour ne pas payer d’impôt en France…

Je vais donc essayer de me procurer « photo invasion » ailleurs, en cherchant bien partout !

 

 

Avec les événements dramatiques, l’ambiance morose, je n’avais plus écrit d’article pour la communauté ”Communauté 1915 - 2015“ (cliquez sur le logo pour tout savoir). Puis cette semaine, j’ai lu (sur les conseils d’une copine blogueuse) :

livre

De quoi parle le livre :

En Lorraine, pendant l’hiver 1918 -1919, dans un village en ruines, à quelques kilomètres du front, une communauté de rescapés s’organise pour que la vie redémarre.

Louise, 16 ans, violée, martyrisée par des soudards, a été recueillie au 1 rue des petits-pas par une sage femme qui va lui transmettre son savoir : accoucher mais aussi soigner les maux courants. Dans ce village, ravagé par la guerre, les légendes et la haine nourrissent les peurs. Louise va devoir les affronter car elle exerce son métier dans l’illégalité, élève un enfant qui n’est pas le sien. Dans cet univers, l’horreur et la malveillance rivalisent avec solidarité et espoir.

Dure dure comme lecture. Je n’avais jamais pensé à la période « après la signature de l’armistice…à la manière dont il fallait se débrouiller pour évacuer les ruines,  cultiver la terre dans des champs truffés de mine et d’obus, se nourrir, trouver des denrées malgré la destruction des magasins, des fournisseurs, les artisans morts à la guerre, etc etc… Ce livre nous décrit la remise en route de tout un pays…avec les méchancetés, les jalousies, les peines, les horreurs de chacun et de chacune.

Louise tente de faire le bien, souvent envers et contre tous, et pratique illégalement son métier de sage-femme. Vous saviez qu’à partir de 1916, les prétendantes sages-femmes devaient passer un brevet et avoir plus de 19 ans ? Elles avaient le droit de pratiquer l’épisiotomie, mais l’interdiction d’utiliser les forceps ou de faire une césarienne, encore moins de pratiquer un avortement sous peine d’être condamnée aux travaux forcés à vie. 

J’ai aimé lire ce livre, même si plus d’une fois je me suis dit « Pourquoi reste-t-elle avec eux ? Mais qu’ils se démerdent ! » Certains sont tellement antipathiques, mesquins, jaloux…c’est horrible ! Le livre dépeint l’horreur, la mort, la tristesse…il n’est pas facile à digérer…surtout par les temps qui courent !

Mais comme j’ai beaucoup aimé, j’ai commandé (de la même auteure) : l’enfant-rien…dont j’ai lu quelques lignes : « Mon nom est personne. Je suis un enfant-rien, avec un père-néant, une mère-tas-de-fraises-à-la-crème et je peux disparaître. Je m’appelle Adrien. Dans Adrien, il y a rien. »

Je ne pense pas sourire souvent pendant ma lecture…je vais surement plonger dans le regard d’un enfant triste…triste et désarmé comme sur ce dessin trouvé sur le net

dessin

 

 

 

 

Depuis un moment, à chaque fois que je regarde mes bibliothèques, je me dis « j’ai trop de livres, ça déborde ! » C’est vrai qu’il y en a partout. Mais qu’en faire ?

pile_livres

 

Les brûler ? Les jeter ? Ca ne va pas non…c’est criminel !

Les vendre ? pas vraiment envie de me prendre la tête…puis les vendre où ? comment ? à qui ? combien ? Vous voyez bien que ça me prend la tête !

Les donner à la bibliothèque ? J’ai essayé et on m’a répondu « non merci madame, nous avons nos fournisseurs et nous ne prenons pas les livres d’occasion ! »…je me suis retenue pour ne pas dire « ben allez vous faire voir ! » je suis juste repartie avec mes livres sous le bras !

Alors j’ai réfléchi…si, si, à fond les méninges.  J’entendais fumer, péter mon cerveau

cerveau pète

 

Mes neurones se sont données du mal..puis d’un coup, j’ai eu une illumination (oui, oui, encore une)…que je vous livre (sans couverture…un livre, un bouquin…sans couverture..ho ho, c’est un jeu de mots…vous suivez là ?) toute fraîche sortie du moule !

gif j'ai une idée

 

Je vais créer « la chaîne du livre »..j’ai regardé sur internet et apparemment, ça n’existe pas (mais sur et certain qu’au moins 1 personne va me dire : mais si ça existe, tu n’inventes rien…mais m’en fiche, je crois ce que je veux)…Revenons à nos moutons…euh aux livres…c’est quoi cette super idée ?

Dans ma bibliothèque (qui déborde, je vous le rappelle) je choisis un livre (un bon de préférence) …un que j’ai déjà lu bien sûr. A l’intérieur du bouquin (au verso de la couverture par exemple), j’écris mon  nom, prénom, adresse et la date (et même un petit mot sympa)…et hop, direction la poste et hop, je l’envoie à une copine (de blog par exemple)…elle le reçoit (s’il ne se perd pas car avec la poste, on ne sait jamais),  le lit (si elle veut bien évidemment), puis à son tour elle écrit son prénom, sa ville, la date, une petite phrase pour dire ce qu’elle a pensé du livre et l’envoie ou le donne à une personne de son choix, qui le lira, écrira son prénom, sa ville, la date, une petite phrase pour dire ce qu’elle a pensé du livre, l’enverra à une personne de son choix qui le lira..et ainsi de suite…ben oui, c’est une chaîne.

Au début, je m’étais dit « ce qui serait sympa, c’est qu’au bout d’une année ou 2, le livre me revienne pour que je vois combien de personnes l’ont lu, ce qu’elles en ont pensé, combien de temps elles l’ont gardé » mais après réflexion, je me suis encore dit « si le bouquin me revient, il retournera dans ma bibliothèque, qui déborde et qui ne se videra donc jamais ! »…mais j’avoue que j’aimerais bien savoir ce qu’a vécu le livre, qui il a rencontré, où il a voyagé, comment il a été apprécié (ou pas)…et ça, je le saurai en lisant tout ce que ses lecteurs ont écrit.

gif livre raconte

 

Parce que j’ai de la suite dans les idées, je vais aller dès cet après-midi (ou demain au plus tard) faire mon 1er envoi…et j’ai choisi Martine, du blog douceur passions..pourquoi elle ? Parce que je lui avais conseillé un bouquin (que j’ai adoré). Elle a voulu l’acheter, mais ne l’a pas trouvé…alors je vais faire la libraire et je livre même à domicile.

gif Livre voyageur

Que pensez-vous de mon idée ? Certains vont me dire « oui, mais il y a les frais d’envoi ! »…c’est vrai ! Mais ça ne va pas chercher très loin…allez, 4 ou 5 euros au maximum. Ce que je pourrais faire (si j’ai envie d’être la bonté personnifiée) c’est de mettre avec le livre 4 ou 5 timbres, ce qui paiera les futurs envois…je vais y réfléchir !

 

 

 

 

Les chaînes d’info en ont fait leur une : Valérie Trierweiler publie un livre donnant des détails croustillants sur la vie qu’elle a partagée avec notre président

et tout le monde est d’accord sur un point : François va en prendre plein la tête !

La maison d’édition a fait le buzz en annonçant que le bouquin…qui s’appelle « merci pour ce moment »… n’était tiré qu’à 200 000 exemplaires…du coup, tout le monde se précipite dans les librairies pour réserver son exemplaire…(je le sais de source sure, ma fille travaillant pour la dite maison d’édition : toute la journée, elle a été inondée de commandes)…bref, c’est la panique !

Personnellement, je voudrais juste dire à Valérie Trierweiler : Non merci, je n’en veux pas de ce moment…je m’en fiche complètement de savoir comment est François dans l’intimité, de découvrir comment il t’a trompée, comment tu as réagi, pleuré, tenté de te suicider…Je m’en fiche de ta vie…donc, oui, c’est sûr et certain, jamais ce livre ne trouvera sa place dans ma bibliothèque.

En revanche, si vous avez envie de lire un vrai bon livre, qui vous entraînera dans une aventure moderne, avec une facilité incroyable…je vous conseille

Le-liseur-du-6h27-Jean-Paul-Didierlaurent-196x300

 

 

Ecrit par Jean-Paul Didierlaurent, le liseur du 6h27 est tout simplement un livre magnifique.

Guylain est un jeune homme solitaire, timide. Chaque matin, il part travailler à l’usine sur la redoutable machine, la chose. Chaque matin, il prend les transports en commun à 6H27 et chaque matin il lit à haute voix des pages de livres…Un jour, 2 vieilles dames l’abordent…elles l’écoutent dans ce train de 6H27 chaque matin depuis 1 an…Un autre jour, Guylain trouve une clé USB qui contient…voilà, je n’en dis pas plus…si vous voulez connaître la suite, procurez vous « le liseur du 6h27 »

J’ai adoré ce livre…Guylain, le chevalier. Il y a son ami qui a perdu ses jambes et tente de les retrouver. Il y a la Chose, un monstre sans pitié. Il y a aussi une princesse, des petits vieux, …

Dans ce livre, il y a de l’humanité, de la sensibilité, de l’émotion…et tellement tellement de sourires, de rires…un vrai livre pour les amoureux des livres…un livre vrai que vous lirez d’une traite, comme je l’ai fait.

 

Ah et puis au fait, j’ai oublié de vous poser la question du jour : le livre de Valérie, vous le lirez ou pas ?

 

 

 

 

Il y a, entre autres,  une chose qui m’énerve, me donne envie de pousser un coup de gueule…alors, voilà, je me lâche…

Gif Y'en a marre

 

Depuis quelques temps, on voit dans toutes les émissions de télé, qu’elles soient culturelles, amusantes, démoralisantes, ludiques, chiantes, énervantes, etc etc des personnes qui viennent parler du livre qu’elles ont écrit.

Hier, je regardais sans vraiment regarder (je lisais en même temps) l’émission de Thierry Ardisson « Salut les Terriens ». Il accueille ses invités et explique pourquoi ils sont là. Dans le lot, il y a une certaine Stéphanie Claverie…illustre inconnue qui vient d’écrire un bouquin « une famille en noir et blanc ».

J’arrête de lire et je tends l’oreille… »de quoi va-t-elle nous parler la madame ? Qu’est-ce qu’elle a de si intéressant à dire pour être sur le plateau ? » 

Ardisson la présente « Stéphanie Claverie. Elle voulait adopter un enfant, mais pas un asiatique et encore moins un noir. Lorsque le comité d’adoption lui a montré la photo d’un petit garçon noir, son mari s’est exclamé « oh qu’il est moche ! » Racontez nous Stéphanie ! »…et cette femme de raconter :

« Lorsque nous avons rempli notre dossier de demande d’adoption, nous avons refusé les demandes dirigées vers l’Afrique. Nous avions 3 exigences : enfant de moins de 2 ans,  en bonne santé et pas d’Afrique. » et le public d’applaudir (le chauffeur de salle brandit les panneaux : Applaudissez ! Stop ! Applaudissez ! Souriez ! Riez ! Applaudissez !)

Allez savoir pourquoi, le comité d’adoption les a choisis pour adopter un enfant qui ne venait pas d’Afrique, puisque né sous x en France, mais noir ! Ils ont finalement décidé de l’adopter…pour quelles raisons ? Je n’en sais rien et franchement, je m’en fiche !

Déjà, elle et son mari m’énervent…une famille raciste (oui, raciste) se décide à adopter un enfant..mais surtout pas un noir…si on leur avait proposé un asiatique, ils auraient réfléchi, mais un noir, c’était non, catégorique…Puis le temps passant, les difficultés apparaissant (et oui, les petits bébés blancs se font rares) on leur propose ce gamin de 3 mois, en bonne santé mais noir…allez, hop, on le prend, on verra bien…

Je vais exagérer, mais j’imagine très bien cette famille blanche, idéale, demander « et si on n’en est pas content, on a combien de temps pour le rapporter ? Il y a un service après-adoption ? »

Oui, ça me fait exploser de telles histoires…et en plus, elle en fait un bouquin…pourquoi ? Pour aider, faire comprendre aux familles qui seraient dans le même cas que finalement un petit noir à la maison c’est pas si mal !  😯

Mais merde à la fin, ça m’emmerde toutes ces conneries ! Comment peut on vouloir adopter un enfant, se sentir prêts pour être parents et écrire noir sur blanc « on ne veut pas d’un black »…mais allez vous faire foutre ! Et non content d’être aussi conne, elle en fait un bouquin… »Oui, j’avais des préjugés. Oui, je ne voulais pas d’un enfant noir. Oui, avec le temps j’ai changé d’avis. Oui finalement, on en est content de ce petit noir. »

Et puisque j’en suis à un coup de gueule pour ce qui m’énerve, je rajoute : mais pourquoi maintenant des livres sont écrits pour tout et n’importe quoi ? C’est donc ça la liberté d’expression ?

Se lever le matin, constater qu’on a mal aux pieds…et hop, écrire un livre « j’ai les pieds qui gonflent la nuit »

ou alors se retrouver à table, se dire « encore des petits pois ! Marre des petits pois ! »…et de suite, écrire un bouquin qui en met plein la tête aux petits pois !

Et ces pseudo auteurs se retrouvent à faire la promotion de leur navet dans de grands journaux  et dans toutes les émissions télé…on les voit en boucle, à chaque fois qu’on regarde une émission : ha, elle ou il est encore là, à raconter les mêmes conneries…et son bouquin ceci et son bouquin cela !

Mais il existe des solutions : couper le son ou zapper ou tout simplement éteindre la télé et faire autre chose…comme lire par exemple !

Voilà, c’était mon coup de gueule du jour…ça fait du bien ! 

PS : Moi aussi j’ai envie d’écrire un livre…un livre dans lequel il y aura 100 pages blanches …ah zut, ça a déjà été fait par Sheridan Simove en 2011 !

Quelle belle idée ! Ne rien écrire, ne mettre que des pages blanches, être édité et le livre devient un best-seller…être invité partout, briller, expliquer comment et pourquoi une telle idée s’est transformée en grosse vente, devenir riche…et se marrer en se disant « mais qu’ils sont cons, oh comme ils sont cons alors ! »

 

 

 

 

 

 

Besoin d’un pro au meilleur prix ?

Vous recherchez un traiteur, un pro du spectacle, etc etc...quelque soit votre besoin, Lememo.com vous le trouvera...par exemple, s'il vous faut un DJ...cliquez ci-dessous !

logo

 

Besoin d’un chauffeur ?

A Montpellier (et dans les environs), pour être transporté n'importe où, il faut appeler Tommy's line :

cliquez  ci-dessous pour accéder au site

Logo VTC

Cliquez ci-dessous pour obtenir un devis

Allez y, cliquez !

Fouillez dans les catégories

Nombre de visiteurs

Compteur Global gratuit sans inscription

Abonnez-vous, c’est gratos

Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception. Vous recevrez un email d'activation!