Liberté

Voilà un petit moment que je n’avais pas « causé » sur mon blog. Il faut dire que c’est l’été, que je n’ai pas très envie d’être sur l’ordi, qu’il fait chaud, etc etc

Samedi dernier, je suis allée faire un tour à Toulouse et derrière la place du Capitole, se tenait la 7ème édition de « Toulouse en Libertés ». La Ligue des droits de l’Homme Midi Pyrénées s’était installée Square Charles de Gaulle pour échanger, rencontrer, discuter. J’y ai découvert  des affiches percutantes que je me suis empressée de photographier

 

 

Ses « affiches humoristiques » expriment l’actualité, les inégalités vécues au quotidien par beaucoup de personnes. Elles font tout d’abord sourire puis réagir, s’interroger…est-ce que la France est encore Liberté, Egalité, Fraternité ? Est-ce que ces mots ne sont devenus que des mots, vides de sens, d’humanité, de vie ? Est-ce qu’en France c’est devenu « chacun pour soi et que les autres se démerdent » ou même pire, dans le genre « tout pour moi et que les autres crèvent » ? 

Alors, qu’est-ce que j’ai fait ? Rien ! Après m’être bien promenée, je suis rentrée chez moi et tout en continuant à cogiter, je n’ai rien fait…si ce n’est que souvent, ça me prend la tête, que je regarde, je cherche sur internet une manière d’aider, de secourir et que je n’en trouve pas…il ne s’agit pas de juste verser de l’argent, mais de vraiment aider, en accueillant, en soutenant…et là, les associations me répondent qu’ils n’ont pas besoin de moi, qu’il y a déjà trop de bénévoles…alors, je rumine et je ne fais rien…je ne peux rien faire et c’est frustrant, très frustrant !

Samedi dernier, il y avait la 7ème édition de « Toulouse en Libertés »…j’ai pu acheter l’affiche, que je trouve belle…je vais l’encadrer et la mettre dans mon salon…pour me répéter qu’il y a forcément des solutions pour aider !

 

 

 

Il est 2 heures du matin et je n’arrive pas à dormir. Alors je fais un tour sur les sites d’info et je revois le clip de Robert De Niro qui a le courage de balancer à la face du monde ce qu’il pense du candidat Donald Trump

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=KQ1WMQbAbrQ[/youtube]

et je pense à ces prochaines élections américaines qui éliront peut-être ce cinglé de trump,  cet homophobe raciste, misogyne, pervers, xénophobe etc…et j’avoue que ça me fait peur !

Puis dans la foulée, je pense à la France, à mon pays qui voit des types comme ménard placarder partout dans la ville de Béziers des affiches menteuses qui terrorisent

affiche

et il y a des gens qui croient en ces affiches et ils voteront fn parce qu’ils ont peur ou parce qu’ils sont persuadés que bientôt la France va être envahie.

Puis je pense aussi aux primaires républicaines…parce que j’ai écouté notre Trump à nous, Nicolas Sarkozy…qui nous parle de Gaulois, de patrie, de religion chrétienne et je me dis qu’on est vraiment mal barré s’il devient le candidat des Républicains pour les présidentielles de 2017.

J’ai aussi pensé aux élections de 2017…et si au 2ème tour, on retrouvait Sarko et le pen ? C’est certain que je n’irais pas voter car, à mon avis, ils sont aussi dangereux l’un que l’autre.

En voyant tout ça, en entendant tout ça, j’ai pris une grande décision : les 20 et 27 novembre, moi qui suis de gauche, je mettrai mes convictions de côté et irai voter aux Primaires Républicaines…je signerai leur charte, paierai 2 euros et voterai Juppé, qui me semble bien moins dangereux que Sarko. 

En fait, on se moque de Trump, on plaint les américains d’être aussi cons d’avoir donné la possibilité à un tel type de pouvoir être président, mais j’avoue qu’on n’est pas mieux loti…

Alors que la France compte près de 6 millions de chômeurs, alors qu’on peine de plus en plus pour boucler les fins de mois, alors que tout est vraiment difficile, on débat du burkini, du voile, des sweat à capuches, on cherche des solutions pour ne pas laisser entrer les migrants, on laisse crever des milliers de gens qui fuient la guerre, on se demande s’il faut servir ou pas du porc à la cantine, etc etc…des discussions sordides, qui me mettent hors de moi !

Je n’aime pas ce que devient la France…de plus en plus, j’ai honte d’être française. Certains me diront « la France tu l’aimes ou tu te barres ! » et je leur réponds « TA GUEULE ! Je veux, j’exige que la France retrouve les valeurs qu’elle m’a enseignées…ces 3 mots qui sont ma France : Liberté – Egalité – Fraternité ! »

 

 

Cette année, la chanson des enfoirés est le poème « Liberté » de Paul Eluard, mis en musique par Michel Mortier et Marc Lavoine

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=osk5BI-snio[/youtube]

J’ai complètement oublié d’acheter le CD et je m’y colle cette semaine…

 

Ce poème, c’est une histoire…

Son titre initial était « une seule pensée« .

lettre

Paul Eluard racontera : «Je pensais révéler pour conclure le nom de la femme que j’aimais, à qui ce poème était destiné. Mais je me suis vite aperçu que le seul mot que j’avais en tête était le mot Liberté. Ainsi, la femme que j’aimais incarnait un désir plus grand qu’elle. Je la confondais avec mon aspiration la plus sublime, et ce mot Liberté n’était lui-même dans tout mon poème que pour éterniser une très simple volonté, très quotidienne, très appliquée, celle de se libérer de l’Occupant»

 

Lorsque j’étais en 5ème, ma prof de français, Madame Vicaire, nous a raconté l’histoire de ce poème…légende ou pas, je ne sais pas…mais je m’en souviens encore…

En 1942, lorsque le poème est remis à la censure allemande pour approbation, la personne chargée d’étudier le document est vite lassée par cette lecture. Elle se rend compte (croit) que ça parle d’amour et n’a pas envie de tout décortiquer. Alors elle le regarde à peine et le tamponne approuvé, ce qui signifie que les allemands occupants autorisent la publication et diffusion de ce poème. Peu de temps après, le poème est imprimé et parachuté comme tracts à des milliers d’exemplaires sur la France occupée…Liberté « validée et approuvée par les allemands » ! 

Et cette phrase, cette fantastique phrase de Paul Eluard qui m’a accompagné durant toute mon enfance. Elle était gravée sur le monument de la résistance, à Vigneux-sur-Seine, là où j’habitais. Plusieurs fois par jour, je passais devant…et pratiquement chaque fois, je la lisais…

« Je suis né pour te connaître, pour te nommer Liberté »

 

 

 

 

Mon article est long…mais prenez le temps de le lire…il vous raconte la liberté, l’union, l’avenir…il vous explique qu’ensemble on peut être fort et qu’uni, on peut changer les choses !

En France, (comme dans d’autres pays en Europe) il pourrait y avoir un nouveau parti politique (sans « éléphants » dépassés et qui ne pensent qu’à eux) et ça ne tient qu’à vous !

Puis j’ai mis du temps à l’écrire, respectez au moins ça !

Il y a 1 an, la France se rassemblait dans les rues pour exprimer sa peine, son chagrin, mais aussi sa détermination, son courage, son unité…il y a 1 an, la France unie se levait !

Les politiques ont tous applaudi, fiers de cette France courageuse et forte…ils ont dit « nous ferons ce qu’il faut pour que les choses changent. Nous vous avons entendu et vous devez croire en nous, parce que maintenant, quoiqu’il arrive, nous serons là, avec vous ! »

Tu parles ! Les politiques, ils ne connaissent que les beaux discours…et encore une fois, rien, nada (oui, oui, je parle espagnol 🙂 ) !

Un an après, au sein de la classe politique, il n’y a toujours que querelles, batailles de pouvoir, de puissance…ils s’embrouillent, se divisent pour être celui qui sera élu ou gardera son poste, pour avoir encore plus de privilèges, d’argent…il faut se rendre à l’évidence : ils se foutent totalement des français !

Libre dans ma manière d’être, de penser, de réagir, de m’émouvoir, de prier ou pas…oui, parce qu’en France, pour le moment, je suis encore une personne libre…comme toi, comme vous..j’ai décidé de signer le manifeste du 11 janvier…celui qui me parle de Liberté, de Fierté Nationale (sans en détourner le sens), de Révolution citoyenne, de Destin Commun…et qui exige peu pour le moment, mais qui, s’il devient grand et fort, serait un réel pouvoir de pression sur les politiques et peut-être même un réel pouvoir de décision !

Oui, pourquoi le peuple ne pourrait-il pas décider de ce qui est bon et bien pour lui ? Pourquoi ne serait-il pas capable de prendre les décisions ? Et si, pour une fois, nous rêvions grand ? Et si pour une fois, nous décidions de nous unir pour être fort, ensemble ?

Alors si toi aussi tu veux faire bouger les choses, si toi aussi tu veux faire entendre ta voix…clique sur le lien ci-dessous et signe la pétition…seul, nous ne sommes rien…ensemble, nous pouvons tout ! !

Manifeste du 11 janvier

Tu peux décider de ne pas signer et te dire « Encore une pétition ? Mais ça ne change rien ! La vie c’est comme ça et je n’y peux rien ! »

Tu peux décider de rester dans ton coin, à râler et courber le dos, encore et encore !

Puis tu peux aussi trouver que la situation n’est pas si mauvaise…en fait, tu t’en sors bien ! Tu ne galères pas, tu as du boulot (ou tu touches ta retraite), tu n’es pas privé de tout…et le sort des autres n’est pas ton problème ! A chacun sa merde comme dirait l’autre !  Mais tu sais,  personne n’est à l’abri…tes enfants, tes petits-enfants…ou même toi, dans quelques temps ! Personne, non personne, n’est à l’abri !

Alors oui, tu peux rester dans ton coin et te dire « je ne bouge pas ! » mais surtout, surtout, n’oublie pas, n’oublie jamais qu’un jour, aujourd’hui, on t’a donné les moyens de te faire entendre, d’être fort et tu l’as refusé !

Je pourrais encore écrire des tartines, mais il faut que je m’arrête là…j’espère  avoir réussi à vous faire comprendre ce que je voulais dire, ce pour quoi il faut signer…en tous les cas, merci de m’avoir (j’espère) lue.

 

 

 

Hier, je suis allée me promener dans le centre ville de Toulouse et je suis passée par la place du Capitole…j’ai pu constater que les habitants de la région s’étaient vraiment mobilisés pour soutenir Charlie Hebdo

Charlie à Toulouse 6

Charlie à Toulouse 1

Charlie à Toulouse 2

Charlie à Toulouse 3

Charlie à Toulouse 4

Charlie à Toulouse 5

Charlie à Toulouse 7et en même temps je pensais à tous ceux qui s’étaient précipités dans les kiosques dès l’aube du mercredi 14 janvier, s’étaient engueulés, battus pour acheter Charlie Hebdo…est-ce que ce sont les mêmes que ceux qui étaient venus, pacifiquement, exprimer leur horreur face au terrorisme, à la violence ?

Tous, on voudrait avoir, posséder le numéro des survivants, le n°1 du Charlie Hebdo sans Cabu, Charb et les autres…mais pourquoi un tel engouement ? Pour exprimer notre solidarité avec le journal ? Pour dire oui à la liberté d’expression et non au terrorisme ? Pour participer financièrement à la survie de Charlie Hebdo ? etc etc

Pour tout vous dire, ce numéro,  je n’ai plus très envie de l’avoir…c’est devenu de la folie, une hystérie collective…quand je pense qu’il y en a qui se battent, frappent les vendeurs de journaux pour avoir un numéro…et quand en plus on sait qu’ils ne le liront pas…je me dis que finalement c’est devenu une mode…et que pour être différent, il ne faut peut-être pas posséder ce numéro…

Pour lutter, j’ai acheté

les InrocksLes inrocks,

et le canard enchaîné  une_canard_13012015-S-191x300

Et j’ajoute que de voir l’équipe des survivants, dont Luz, faire le tour des plateaux de télé et de radio, de les voir faire la promo du journal, en parlant de Charb, Cabu et des autres, en disant qu’ils en imaginent certains dans le ciel en train de se marrer (eux les athées qui ne croyaient pas au ciel), en écoutant tout ce qui est raconté, blagué…je ne peux pas m’empêcher de penser « putain, mais ils sont morts ! 17 personnes sont mortes parce que des connards ont décidé qu’ils devaient mourir…ils ne sont plus là…même s’ils avaient un grand sens de l’humour, même s’ils étaient satiriques, prêts à déconner sur tout…ils sont morts et quoiqu’on en dise, quoiqu’on en pense, jamais plus ils ne riront, jamais plus ils ne dessineront, ne verront leur famille…ils sont morts, définitivement partis »…et j’avoue que ça ne me fait pas rire ni même sourire !

 

 

 

 

Pour la communauté Communauté 1915 - 2015 qui commémore à sa façon la 1ère guerre mondiale, j’ai décidé de faire un article sur les caricatures et dessins satiriques français de l’époque…

 

Les journaux satiriques sont interdits de parution dès l’été 1914. S’ils veulent revivre, ils doivent s’employer à donner des gages de leur ardeur patriotique. Et c’est ainsi que l’on retrouve sans cesse l’image du « boche » ridiculisé et dénigré, dessins qui s’adressent au public de l’arrière, chauffé à blanc par les nouvelles contradictoires arrivant du front.

« La caricature qui égratigne, arme de rire, n’est pas la caricature qui étreint, qui assomme, arme de lutte et la caricature de guerre est une arme de combat destinée à battre en brèche l’ennemi au moyen du crayon : destinée à le tuer, à l’anéantir moralement. » John Grand-Carteret

 

Charlie Hebdo n’existait pas encore, mais à l’époque on pouvait trouver « La Baïonnette », « Le Rire rouge »,  titres les plus représentatifs de la presse satirique parisienne entre 1914 et 1918, diffusés à l’intention du grand public. Il y a aussi « Le Pêle-Mêle », feuille familiale d’avant-guerre, « La Vie Parisienne » qui se nimbe de tricolore, « Fantasio » avec son humour bon enfant.

La caricature participe au « bourrage de crânes »  au point qu’elle en vient à se retrouver partout. Dans la presse quotidienne mais aussi sur les affiches, dans les livres, les chansons, les illustrés, sur les jouets, les assiettes peintes, etc etc.

 

Jugé par l'histoire

« Jugé par l’histoire – Tous, en choeur : Hé, salaud ! » d’Adolphe Willette – Le Rire Rouge n° 18 du 20 mars 1915 – Le kaiser, depuis le ciel, conspué par les grands conquérants de l’histoire.

 

fumée gêne« Politesse teutonne » de Louis Denis-Valvérane – Le Pêle-Mêle n° 28 du 11 juillet 1915 – « Avant d’allumer votre cigare, fritz, montrez que nous sommes gens civilisés et demandez à cette dame si la fumée ne l’incommode pas ! »

 

caricature les 2 Clémenceau« Les deux Clemenceau » de Castro – Le Cri de Paris n° 967 du 10 octobre 1915 – Caricature plus traditionnelle, née en pleine affaire Dreyfus. Elle vise Clemenceau…directeur de presse engagé et homme politique, moins chatouilleux en matière de liberté de presse. Caricature rare de l’époque, qui traite d’un sujet politique français.

 

Paul IribeDe Paul Iribe, sans titre – La Baïonnette n° 48 du 1er juin 1916. Légende « Mon enfant, chacune de tes blessures me blesse. »

Ce dessin démontre que la caricature de guerre peut aussi constituer un choc iconique. Synthèse entre symbolique laïque et religiosité, Marianne étant ici assimilée à la Vierge. Les mains de la divinité embrassent le mourant dont l’âme montant au ciel semble être la cocarde tricolore du bonnet phrygien..à moins que l’homme ne soit que blessé… Le dessin, dit satirique, ne sous-entend pas toujours un message didactique.

 

A Noël« Le repas d’Attila II » par A. Noël

L’une des forces du trait satirique vient de sa proximité avec l’illustration pour enfants. Ici, le « kaiser orgre » ne mange plus seulement les enfants de contes mais des villes entières. Dans un livre pour enfant, les victimes auraient été grandies pour augmenter la compassion. Le satiriste minore les civils du premier plan (enfants morts, femmes, prêtres). Il renforce ainsi leur caractère anonyme, et par là même la violoence aveugle, l’inhumanité de la guerre industrielle incarnée par le despote. Moustaches en crocs et casque à pointe y trouvent une nouvelle forme de déclinaison

Pour voir plus de caricatures, pour mieux comprendre la presse satirique de l’époque, je vous invite à vous rendre sur le site centenaire.org en cliquant sur l’image ci-dessous

centenaire.org

 

 

Je ne pouvais pas terminer cet article sans publier d’autres caricatures…actuelles, fortes…vous reconnaîtrez leurs auteurs

Charb la famine en Somalie

 

caricature dictateur de Luz

 

samu par Charb

 

Syrie par Charb

 

le fn par Tignous

 

 

 

Il faut que j’en parle…il faut que vous me disiez ce que vous en pensez

Avez vous remarqué que des chaussettes disparaissent ? On les met, on les lave et au moment de les remettre par paires, certaines ont disparu.

Celles qui se retrouvent seules, on les met de côté en se disant « je trouverai la 2ème à la prochaine lessive! » mais non, car on ne retrouve jamais la 2ème..et c’est comme ça qu’on a plein de chaussettes qui ne font plus la paire.

Tu es toute seule ?

Tu es toute seule ?

Je ne comprends pas pourquoi ! Pourtant, chez moi, elles sont bien traitées !

On ne les mets jamais plus d’une journée, ensuite elles sont lavées avec douceur, puis séchées délicatement et pliées avec amour …elles sont ensuite rangées ensemble, dans plusieurs commodes, bien au chaud, serrées les unes contre les autres. Je ne ferme jamais complètement le tiroir, ça laisse un peu de lumière pour qu’elles puissent discuter, s’amuser…en revanche j’exige que tout soit rangé lorsqu’elles ont fini de prendre le thé ou de faire la fiesta…

Mais certaines chaussettes disparaissent, sans laisser d’adresse…et j’ai une théorie !

Nous achetons des chaussettes qui viennent souvent d’ailleurs, de Tunisie, de Thaïlande, de Chine, du Bangladesh, etc etc…Je pense que certaines ont, un jour, le mal du pays. L’envie les prend de retourner là où elles ont vu le jour pour retrouver leurs cultures, leurs origines, revoir leur famille, …

Je suis presque sûre que les chaussettes ne sont pas racistes…pas d’histoire de couleurs entre elles. Comment je sais ça ? C’est très simple. Parfois, c’est une chaussette blanche qui disparaît. Une autre fois, c’est une noire mais aussi une seule grise qui n’a plus donné signe de vie, en même temps qu’une rouge…elles partent ensemble, laissant derrière elle la chaussette avec laquelle elles ont vécu jusque là. Ca prouve aussi qu’elles ne sont pas fidèles et se mélangent, au gré de leurs envies.

Avez vous remarqué que les chaussettes ne se reproduisent pas en captivité ? Ca aussi je l’ai noté. Je n’ai jamais vu de chaussettes couvant ou allaitant des petits, même si parfois j’ai découvert des nids de chaussettes…ils restent vides, sans petits…la captivité nuit à la reproduction des chaussettes ! C’est une évidence !

A la maison, on a réuni tous les propriétaires de chaussettes…Il fallait décider de ce que l’on allait faire…trop de chaussettes disparaissaient et nous en avions trop qui se retrouvaient seules ! Une dépression couvait ! Que faire !

Nous avons étudié toutes les solutions possibles pour les retenir : tenter le lavage à la main afin de les apprivoiser (mais là, personne ne s’est porté volontaire), les plier autrement (pour les désorienter), les ranger ailleurs (on risquait de ne plus s’y retrouver), les marquer puis les séparer (nous ne sommes pas si cruels)…

J’ai même eu l’idée de les coudre ensemble, pour qu’elles ne soient plus jamais séparées…Mais ça a été un fiasco car ainsi attachées, les chaussettes c’est très compliqué à enfiler et quasiment impossible pour marcher !

Nous avons donc opter pour la solution la plus juste :

Les chaussettes ont droit à la liberté. Celles qui veulent partir, ailleurs, peuvent le faire quand elles en ont envie. Nous n’essayons plus de les retenir…si le coeur leur en dit, les tiroirs restent ouverts et ainsi elles peuvent revenir quand elles le désirent.

Pour les chaussettes qui restent seules et non plus en paires, nous les aidons à refaire leur vie, à se reconstruire…Parfois on a une chaussette rouge sur un pied et une verte sur l’autre…c’est grave ? C’est dérangeant ? Il faut savoir faire des sacrifices pour que chaussettes soient libres !

 

 

 

 

 

 

 

 

Besoin d’un pro au meilleur prix ?

Vous recherchez un traiteur, un pro du spectacle, etc etc...quelque soit votre besoin, Lememo.com vous le trouvera...par exemple, s'il vous faut un DJ...cliquez ci-dessous !

logo

 

Besoin d’un chauffeur ?

A Montpellier (et dans les environs), pour être transporté n'importe où, il faut appeler Tommy's line :

cliquez  ci-dessous pour accéder au site

Logo VTC

Cliquez ci-dessous pour obtenir un devis

Allez y, cliquez !

Fouillez dans les catégories

Nombre de visiteurs

Compteur Global gratuit sans inscription

Abonnez-vous, c’est gratos

Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception. Vous recevrez un email d'activation!