Journée

 

 

Aujourd’hui, nous sommes le 8 mars…et tous les ans, le 8 mars, c’est la journée internationale de la Femme…n’en déplaise à certains et à certaines !

Je me cale cette chanson que j’aime énormément

 

Voilà, j’écoute Jean Ferrat et en même temps (ben oui, je suis une femme, donc je peux faire plusieurs choses à la fois) je relève le défi du blog de tous les défis : faire un article dans lequel on retrouve 3 mots imposés qui sont Femme, Fatale, Fada…C’est parti !

Et si la Femme était en fait une fée…qui, quels que soient son apparence, son mental, sa personnalité, etc etc… :

Sait être Fatale lorsqu’il le faut

Curieuse, mais jamais trop 😉

 

Qui malgré les coups, les embûches,…

 

Alors que ça pourrait la mettre en colère ou carrément à terre

 

Se relève, repart, protège encore et encore sa ruche

 

Ne vous y trompez pas…elle sait aussi  claquer la porte au nez de ceux qui se mettent en travers de son chemin…Faut pas la prendre pour une Fada…non mais !

 

 

Voilà, c’est terminé pour ce défi…bon, j’avoue, ça ne casse pas des briques, mais j’aime bien ces gifs animés de la fée Clochette et j’avais envie de les inclure dans mon article…c’est chose faite ! 😉 😉 😉 

 

 

La journée d’hier a été une longue, très longue journée d’attente, de stress…

Le matin, vers 10H00, Jennie m’appelle pour me dire qu’elle a eu pas mal de contractions dans la nuit et qu’ils viennent de lui faire une péridurale…du coup, elle se sentait détendue et allait surement dormir. Son col était totalement effacé mais il n’y avait pas de dilatation…il fallait attendre, encore et encore. J’ai donc raccroché d’avec elle en me disant « ça y est, c’est vraiment parti…Jennie ne va pas tarder à accoucher ! »

De suite, j’ai prévenu toute la famille…et l’attente a commencé !

Toutes les 2 minutes, je vérifiais mon portable, je guettais le message annonciateur de la bonne nouvelle…et de dieu, que ce fut long !

A 14H30, un dring dring m’indique qu’un message vient d’arriver sur Whatsapp…c’est une photo…un magnifique bébé dans les bras de sa maman…un visage tout rond, tout reposé…Erwin est arrivé, enfin !

tumblr

 

Nous sommes tous rassurés, heureux…mais attendons des détails…qui n’arriveront que tard dans la soirée, avec d’autres photos…bon bien sûr, Jennie m’a appelée entre temps, pour me raconter…mais vite fait car elle attendait d’être recousue, puis voulait prendre une douche, puis…bref, la vie de maman commençait ! Elle a quand même le temps de me dire « maman…truc de ouf…j’ai accouché debout ! »

Plus tard, nous avons eu les détails, les comment, pourquoi, etc etc…et ça pleurait, ça riait…de la folie !

Erwin est donc né hier, le 28 mars 2016…il pèse 3,7 kg et mesure 52 cm…un beau, un magnifique bébé !

tumblr

 

Et dans la famille c’est la joie, le bonheur, l’émotion, l’excitation…

tumblr

 

Voilà, hier c’était la phase « accouchement », « arrivée du bébé »…et quelle journée !

Puis dans 2 jours,  Jennie quittera l’hôpital et commencera une autre phase, bien bien plus longue… 🙂 🙂 🙂 

tumblr

 

 

Hier, c’était la journée internationale du câlin…Vous ne le saviez pas ? Tant mieux pour vous parce qu’hier, c’était aussi la journée nationale « Pic de gastro » ! 

humour

Remerciez donc votre ignorance, car grâce à elle vous avez peut-être évité la diarrhée, les vomissements !

Il faut avouer que choisir le 21 janvier pour en faire la journée du câlin, c’est vraiment du n’importe quoi !

tweet

 

Et puisque je suis dans « c’est la journée de » (plus ou moins débile), saviez vous que

Le 21 mars, c’est la journée du rangement de bureau

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=9N6OiwWTi4k[/youtube]

 

Le 21 avril, c’est la journée de la bataille de polochons

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=Y9kIN7joY4w[/youtube]

 

Le 11 septembre, journée mondiale du lait concentré sucré en berlingot…c’est fou ça non ? Le 11 septembre nous rappelle beaucoup de mauvais souvenirs, et ce jour là, on fête le lait sucré en berlingot ! Quel est l’imbécile qui a osé proposé et faire adopter cette idiotie ? Hallucinant !

gif animé

 

 

Le 19 septembre, c’est la journée internationale du « parler pirate »

gif animé

 

 

 

Le 19 novembre, journée mondiale des toilettes…j’ai transformé ça en « journée mondiale de chiotte »…peut-être que ce jour là, tous les WC du monde se rebelleront !

gif animé

 

Le 5 décembre, c’est la journée internationale du ninja…ça me laisse du temps pour m’entraîner !

gif animé

 

Le 21 décembre, rien ne sert de courir, la journée internationale de l’orgasme te rattrapera !

gif animé

 

 Alors, c’est pas complètement débile parfois ?

Pour voir le calendrier complet de ces journées et tout savoir (pour ne rien louper), vous pouvez cliquer ICI !

 

 

 

 

Aujourd’hui, j’ai envie d’être bien

Gif animé Gaston dans le hamac

…rassurez vous, je ne vais pas vous raconter des histoires (pas) drôles…je ne sais pas faire et je n’ai pas envie de ça.

Donc, j’ai regardé dans les journaux s’il y avait des nouvelles drôles, bonnes…et non, rien à l’horizon, que du triste, dégueu, pourri, à chier, démoralisant.

Je suis tombée sur un article de Libé du 9 décembre 2014, qui a pour titre « mauvaise nouvelle pour les bonnes nouvelles »…ça a titillé ma curiosité…et là, je suis restée sur le cul (si, si, sur le cul)

Un quotidien russe avait décidé de ne publier que de bonnes nouvelles et cette expérience fut désastreuse (pour lire l’article c’est ICI)…comment un quotidien russe peut-il publier des bonnes nouvelles ? C’est possible ça, les bonnes nouvelles en Russie ? Avouez qu’il y a de quoi rester sur le cul non ?

Bon, j’ai passé mon chemin et continué ma pêche à la bonne nouvelle. Là, je suis arrivée sur un site qui s’appelle « Le Journal des bonnes nouvelles »…hé hé, ça promet ! J’ai touché le gros lot là !

Sans perdre une seconde, je clique et je découvre qu’un homme est libéré après 39 ans de prison suite aux mensonges d’un enfant…mouais, tu parles d’une bonne nouvelle…39 ans de prison quand même !

Je continue ma lecture : élan de solidarité pour l’enfant trisomique « abandonné » à sa mère porteuse…bon, ok…y’a rien de mieux ? Tiens des braqueurs mis en fuite à coups de pelle à Croix…c’est quoi ça une pelle à Croix ? Mais non, que je suis bête…ils ont été mis en fuite dans la ville de Croix, à coups de pelle…même pas envie de lire l’article !

Et ça continue comme ça : en Chine, un homme rattrape un bébé qui tombe d’un immeuble, etc etc…pour lire les articles, si ça vous intéresse, c’est ICI…moi, je ferme la page du site et je cherche de nouveau sur le net.

Je n’ai rien trouvé dans les médias, pas de nouvelle qui me fasse sourire…alors finalement, je vais regarder plutôt autour de moi :

Je suis bien, il fait bon chez moi, mes chiens sont allongés et ne se prennent pas la tête…ils dorment. Waza, la chatte, s’est installée dans ma penderie, lovée sur un vieux peignoir que je ne veux pas jeter…elle ronronne de plaisir. Je vais aller me faire un bon café, fumer ma petite cigarette…Je viens de me dire « tiens, aujourd’hui Abel a 1 semaine ! » et dans la foulée (parce qu’une pensée en amène une autre) « dans 3 mois, Léna et Lorine (mes dernières jumelles) vont avoir 18 ans. Ah la vache, elles vont être majeures ! Ah, le coup de vieux…Punaise (en fait, j’ai pensé « putain »), comme ça passe vite ! » et je souris bêtement…Mes enfants sont grands, des petits arrivent chez mes enfants…la boucle est bouclée…je suis bien et je souris !

gif animé défoncéEuh…comme ça, j’aurais plutôt l’air défoncé qu’autre chose ! 

 

gif animé j'ai le sourire

Voilà, c’est mieux comme ça !

 

 

 

Vous saviez qu’il existait une journée mondiale de l’orgasme ?

Depuis 2006, chaque 21 décembre, on célèbre la journée mondiale de l’orgasme ! Selon certaines personnes, si tout le monde faisait l’amour en même temps, une vague d’ondes positives envahirait le monde…attention, les simulateurs ou simulatrices ne sont pas acceptés ! En revanche, surement que oui pour les stimulateurs ! 🙂

smiley sexe

 

Donc, dimanche c’était la journée mondiale de l’orgasme…une onde de positivité a-t-elle submergée la planète ? Euh..non, je ne crois pas…il faut croire que ça n’a pas fait réagir grand monde !

J’ai bien une idée pour l’année prochaine

 

Vous connaissez les flash mob dance

[youtube]http://youtu.be/c8zZoy8evyc[/youtube]

 

Alors imaginez si l’lienaccueil   organisait un super défi, qui s’appellerait Flash Mob Orgasme…

Mais non, on ne prendrait pas notre pied pour de vrai…

Vous visualisez la scène : tous les nuls rassemblés sur une place publique, prenant la même position et mimant un orgasme, tous ensemble, tous ensemble, ouais ouais !  

Un peu comme dans le film « Quand Harry rencontre Sally »…mythique scène du restaurant

 

[youtube]http://youtu.be/FZluzt3H6tk[/youtube]

 

Ca pourrait être marrant non ? Mais oui, je blague ! Quoique… 🙂

Et pour terminer cet article « fantasque »…

Allez, tous en selle 🙂 Nous avons 1 an pour nous entraîner…

Pour ceux et celles qui n’ont plus pratiqué depuis longtemps, qui ont peur d’avoir oublié  : il paraît que c’est comme le vélo…du moment qu’on a su faire 1 fois, on n’oublie jamais !

gif humour clin d'oeil

 

 

 

Avec lL'annuaire pour les Nuls, chaque semaine nous participons au défi du dico-citations…cette semaine, c’est la lettre M…comme :

« Putain de Merde, tu m’as dit Merde ! »

C’est grossier n’est-ce pas ? Et pourtant, j’ai entendu cette phrase samedi (8 mars, journée internationale de la femme), dans le bus qui nous emmenait à Toulouse. Je vous résume tout ça.

J’étais donc dans le bus, bien installée avec ma petite-fille. Assis devant nous, il y avait un couple d’une vingtaine d’années.

Alors que nous étions bientôt arrivés à destination, le téléphone de la jeune fille s’est mis à sonner. Elle a répondu à l’appel juste par des oui, non, peut-être et a très vite raccroché. C’était évident que le jeune homme près d’elle s’impatientait, il n’avait pas l’air content. Il lui a demandé « c’était qui ? »…et elle de répondre « Marianne »…et lui de répliquer « cette conne…je ne veux plus que tu lui parles. Tu as compris ? Quand je te dis quelque chose, tu le fais. »…la gamine baisse la tête et lui répond « oui, d’accord, je ne lui répondrai plus. Mais merde, tu sais… » elle n’a pas le temps de terminer sa phrase « Putain de Merde, tu m’as dit merde ? » « Non non, je voulais juste dire.. » mais le téléphone de l’homme sonne. Il décroche et aboie « allo »…puis sa voix se radoucit « ah oui, c’est toi. Je suis dans le bus. Oui, j’arrive dans 10 minutes. On se retrouve là-bas », il raccroche et se tourne vers la jeune fille « c’était Juju. Elle m’attend à carrefour. Toi tu continues aux Arènes puis tu rentres. Ne m’attends pas ! »…la gamine le regarde « mais on devait aller… » et encore une fois il lui coupe la parole « la ferme. Fais comme je dis. Tu reprends le bus et tu rentres. Ne me casse pas les c…. Tu m’as dit merde ? Tu crois que tu parles à qui ? » et la gamine baisse la tête, encore et encore..

J’ai eu envie d’attraper le type par les cheveux (tout plein de gel immonde) et de lui en coller une à ce connard. Elle, j’ai eu envie de la secouer et de lui dire « mais bon sang, ne le laisse pas te traiter comme ça. Il n’en vaut pas le coup. Il est moche, tout boutonneux et c’est un vrai connard. Bouge toi, plaque le, tire toi pendant qu’il en est encore temps. D’ici peu, c’est des coups qu’il te mettra, alors barre toi… » mais je n’ai rien dit. Je suis certaine qu’elle m’aurait envoyé bouler. J’ai regardé autour de moi et je sais que tous ceux qui étaient dans le bus pensaient comme moi…le jeune con parlait si fort que tout le monde entendait ce qu’il disait. 

Mais je n’ai rien dit, personne n’a rien dit. Le bus s’est arrêté et le connard est descendu. La jeune fille l’a regardé rejoindre une autre jeune fille. Elle a tourné la tête, a regardé par terre et est descendue à l’arrêt suivant. J’ai continué ma route. J’étais mal à l’aise. J’ai regardé ceux qui étaient dans le bus et en fait, tout le monde la regardait…tout le monde devait penser « dans peu de temps, c’est à coups de poing qu’il te parlera ! » mais personne n’a rien dit.

 rose noire

 

Voilà, c’était samedi 8 mars 2014, Journée Internationale de la Femme !

 

Aujourd’hui, c’est la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes.

Je t'aime, un peu...à la folie

Je t’aime, un peu…à la folie

Si vous voulez en savoir plus…allez ICI (c’est mon autre blog, j’y mets des chiffres, des images, de l’information). Si vous voulez dénoncer une situation de brutalité, de violences, allez ICI, c’est le site du gouvernement et vous saurez quoi faire.

Moi, je vais vous raconter une histoire…une histoire vécue…avec mes mots, mes pensées…

Il y a un moment de ça, j’habitais dans la région parisienne et je bossais dans une mairie. J’étais responsable du service enfance (là où sont préparées les colo, les classes vertes, les centres de loisirs, etc etc). Un soir, j’étais au point de rendez-vous d’un retour de colo. Les parents étaient là, le car avec les enfants arrivent, tout le monde se retrouve, tout le monde est content, tout le monde s’en va…sauf une petite fille de 8 ans…L’animateur responsable du séjour me dit « Florence, les parents d’Elizabeth ne sont pas là. Qu’est-ce qu’on fait ? »…on prend la fiche, on essaye de les joindre par téléphone…Personne ne répond. Je demande à la petite « Tes parents savaient que tu rentrais ce soir. Tu sais pourquoi ils ne sont pas là ? »…La gamine me répond « Non, mais c’est pas grave. Je peux rentrer à pied, j’ai l’habitude ! »… »Euh non, ça n’est pas possible. Bon, grimpe dans ma voiture, je vais te raccompagner ! »…Je dis aux animateurs de rentrer chez eux, je m’occupe d’Elizabeth.

Arrivées devant chez elle, je frappe à la porte, j’attends. Pas de réponse. Je frappe de nouveau. J’entends du bruit à l’intérieur. La porte s’ouvre et c’est une femme d’une quarantaine d’années qui m’ouvre. On voit qu’elle a pleuré. Sur son visage, plusieurs coquarts. Elle est petite, assez menue…toute décoiffée. Je regarde la femme « Bonsoir. C’est la mairie de ….. Votre fille est rentrée de colo ce soir. Vous deviez venir la chercher ! » et là, Elizabeth murmure « c’est moi maman » puis entre dans l’appartement. Sa mère lui caresse la tête et lui dit « vas dans ta chambre, j’arrive » puis en s’adressant à moi « ah oui, pardon, je n’ai pas vu l’heure. J’allais venir…excusez moi du dérangement madame…et merci…au revoir. » Je bloque la porte avec mon pied et j’entends une voix d’homme, venant de l’intérieur de l’appartement « qui c’est ? »…ça s’entend qu’il est bourré, qu’il est défoncé….Il s’approche de la porte…mais finalement il n’a pas l’air si raide que ça, il tient debout. Il pousse sa femme et me dit « qu’est-ce que c’est ? Qu’est que vous voulez ? » Moi, je ne me démonte pas « c’est la mairie. J’ai ramené la petite »…et je le regarde, mais franchement, je ne sais pas trop quoi faire. Elizabeth revient vers la porte et me dit « vous pouvez y aller, merci » et rajoute, à voix basse « Ne vous inquiétez pas, ça va aller, j’ai l’habitude »…Le père claque la porte en me jetant un « merci, salut »…voilà, j’ai raccompagné la petite, je peux rentrer chez moi !

Vous vous doutez bien que je n’ai pas dormi de la nuit. Cette histoire me trottait dans la tête et je m’inquiétais…franchement, j’avais envie de débouler chez ce connard, de lui fracasser le crâne…Moi une non violente, j’avais vraiment envie de l’écraser, de voir cette tronche si imbue de sa personne, si lâche, cet avorton…J’avais envie de lui faire mal. Il m’aurait sans doute mis un pain, je n’aurais pas fait le poids…mais je bouillais d’être impuissante !

Le lendemain matin, je suis arrivée de très bonne heure à mon boulot et  j’ai appelé les services sociaux. L’assistante sociale m’a répondu « Nous suivons la famille. Le père boit, la mère est battue et Elizabeth ne veut pas quitter ses parents, ou plutôt sa mère. Ne vous inquiétez pas, on gère. Mais vous pouvez faire un rapport, ça mettra de l’eau dans notre moulin ! »…J’ai fait ce rapport.

Plus tard, dans la semaine, j’ai convoqué la mère (sous un prétexte quelconque)…Elle est arrivée, avec d’autres marques sur le visage et un bras dans le plâtre.

Je lui ai dit (car je n’ai pas la formation pour savoir aborder de tels sujets) « il vous bat. Pourquoi est-ce que vous restez ? » Après de longues négations, de faux motifs quant à ses coups, après bien longtemps, elle a fini par me dire « vous ne direz rien hein…vous le jurez ? » J’ai juré puis « C’est vrai, il me frappe. Il boit beaucoup et me frappe. » Moi j’ai juste dit « et pourquoi vous restez ? Partez ! » Elle a souri ou grimacé, je n’ai pas trop su « partir ? où ? et il me tuera vous savez. J’ai honte, très honte. J’ai peur, puis je ne travaille pas. Qu’est-ce que je peux faire ? » Effectivement, qu’est-ce qu’elle pouvait faire ? « Mais il y a des associations pour ça, contactez les »

Elle a pleuré « les associations ? Où ça ? Et qu’est-ce qu’ils vont me dire ? Qu’il n’y a rien à faire ? Qu’il n’y a pas de place, pas de boulot ? La seule fois où j’ai demandé de l’aide on m’a répondu ne le provoquez pas lorsqu’il a bu. Lorsqu’il rentre, je me fais toute petite. Je ne dis rien, je ne respire pratiquement plus. Mais il me frappe. Parce que le repas ne lui plait pas. Parce qu’il a perdu au jeu. Parce que…pour rien, juste parce qu’il s’énerve et qu’il a besoin de me frapper. C’est comme ça ! » Elle est partie, toute seule et je me sentais inutile…quoi faire ?

Les événements suivants ont dénoué (le mot n’est pas juste) la situation. Un jour que le père frappait la mère plus fort que d’habitude, Elizabeth (8 ans) a pris un couteau et le lui a planté dans le ventre. Il s’est retrouvé à l’hôpital. Sa vie n’étant pas en danger, il s’en est sorti, mais est resté hospitalisé pendant 10 jours (je crois que le médecin a fait traîner) et pendant ce temps, des associations, des voisins, des inconnus (dont moi), on s’est décarcassé, on a trouvé de l’argent, une adresse, une autre association…et la mère et Elizabeth sont parties, ont fui  en province…recommencer une nouvelle vie.

A l’époque internet n’était pas aussi développé…Je sais qu’elles ont redémarré de zéro…mais surement la peur au ventre pendant longtemps, très longtemps.

Et si la petite avait tué son père ? Et si la petite n’avait rien fait ? Et si la mère était morte sous les coups du père ? Et si….

Aujourd’hui, c’est la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes…Et si dans votre entourage vous pensez que…et si vous pouviez faire quelque chose ? Et si vous pouviez changer les choses ?

 

 

 

 

 

Hier, 13 novembre, c’était la journée de la gentillesse…et parce que j’avais décidé d’être gentille, je n’ai pas mis d’article..Je vous ai épargné ça…sympa non ?

Ne pleure pas, je suis là

Ne pleure pas, je suis là

Donc hier, il était de bon goût d’être sympa, vraiment sympa.

Je suis allée voir mon banquier et lui ai dit « bonjour…c’est la journée de la gentillesse ! Vous êtes au courant ? » Il m’a répondu « Oui, on ne parle que de ça à la télé, comment ne pas être au courant? »… »Alors, me voilà ! Vous allez donc être gentil avec moi…vous m’offrez quoi ? Un petit virement surprise de quelques milliers d’euros sur mon compte ? Dîtes moi vite, je piaffe d’impatience ? »… »ha ha ha, vous êtes drôle…Mais c’est vrai, j’ai une surprise pour vous…Je vous annonce que nous avons un nouveau produit pratiquement gratuit. Une épargne obsèques très peu chère…rien que pour vous…et je ne dis pas ça parce que vous me semblez vieille..je suis trop gentil pour ça  ! »… »ha ha ha, vous n’êtes pas drôle…sous votre gentillesse se cache une goujaterie ! »…J’ai refusé, lui ai dit au revoir (parce que je suis polie) et suis partie sans rien dire de plus (parce que j’étais gentille), mais en pensant tout bas… »tu parles d’un con ! »

Suis ensuite allée à la mairie.   » Bonjour Mesdames. En cette gentille journée, vous pourriez étudier mon cas, gentiment, et m’accorder un rabais sur mes impôts ? » Les dames, pas si braves, me regardent avec étonnement (pour ne pas dire mépris) et me répondent « vous vous croyez à l’armée du salut ! On ne fait pas de rabais…il n’y a ni soldes ni promotions sur les impôts ! Allez, circulez, y’a rien à déduire ! »…encore une gentillesse qui ne verra pas le jour.

Où est-ce que je pourrais découvrir une gentillesse ? A Carrefour peut-être ! J’y vais et  fais quelques courses…mais zut, il y a plein de monde à la caisse. Je ne vais pas faire la queue pendant 2 plombes pour 6 litres de lait ? Tiens, il y a la chef des caissières qui ouvre la caisse de l’accueil. Allez, go…je ne suis pas encore arrivée qu’elle me crie « c’est fermé ! Cette caisse est réservée au personnel ! » « Ah, d’accord. Mais vous savez, c’est la journée de la gentillesse…un petit geste peut-être ! » « Non, faîtes la queue aux autres caisses, comme tout le monde ! » me gueule-t-elle ! « Ben non, je n’ai pas envie ! » Alors je pose mon pack de lait et je quitte le magasin…J’ai été gentille, car sinon je lui aurais dit ma façon de penser sur sa façon de gueuler à cette mégère !

Alors je rentre chez moi. Je croise quelques personnes qui me disent bonjour. Je vois ma voisine qui me sourit  et nous discutons gentiment 2 ou 3 minutes. Puis j’entre à la maison. Mon chéri me prépare un café, je prends un petit goûter, il fait bon, c’est agréable…

Finalement, on trouve de la gentillesse tous les jours…il suffit de savoir où la chercher, où regarder ! 

Bien sûr, j’ai totalement imaginé cette journée…mais pas tout inventé quand même !

 

 

Besoin d’un pro au meilleur prix ?

Vous recherchez un traiteur, un pro du spectacle, etc etc...quelque soit votre besoin, Lememo.com vous le trouvera...par exemple, s'il vous faut un DJ...cliquez ci-dessous !

logo

 

Besoin d’un chauffeur ?

A Montpellier (et dans les environs), pour être transporté n'importe où, il faut appeler Tommy's line :

cliquez  ci-dessous pour accéder au site

Logo VTC

Cliquez ci-dessous pour obtenir un devis

Allez y, cliquez !

Fouillez dans les catégories

Nombre de visiteurs

Compteur Global gratuit sans inscription

Abonnez-vous, c’est gratos

Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception. Vous recevrez un email d'activation!