immigrés

Hier soir, je regardais l’excellente émission de Yann Barthès « Quotidien » dans laquelle les reporters sillonnent la France et interrogent des jeunes (ou moins jeunes) qui voteront front national aux prochaines élections. Ils leur demandent pourquoi ce vote et la réponse qui revient le plus souvent est : la France donne et paye tout aux étrangers. Les immigrés touchent plus d’allocations que les français, sont mieux logés, ont tous les droits. »

Lorsque j’entends de telles réponses, j’ai envie d’hurler « mais renseignez vous avant de raconter de telles conneries. Arrêtez de croire la le pen, elle ne dit pas la vérité. Elle ment, encore et encore ! »

Du coup, j’ai eu envie de faire un article : remettre les pendules à l’heure sur les logements, les allocations, les aides accordées aux étrangers.

Tout d’abord, il n’y a pas d’arrivée massive d’étrangers en France. En 1982, il y avait 7,5 millions d’étrangers vivant en France. En 2014, leur nombre est passé à 8 millions…pas de quoi faire une syncope !

Le fn prétend que les étrangers obtiennent rapidement la nationalité française…c’est faux…au contraire même puisqu’il est de plus en plus difficile de devenir français. La liste des papiers réclamés s’allonge, les délais et conditions sont de plus en plus drastiques.

Le fn raconte que les immigrés obtiennent tout de suite le RSA, les allocations familiales, la CMU, etc etc, au contraire des français, qui eux touchent beaucoup moins qu’eux. C’est encore une fois faux. Pour pouvoir percevoir quelque chose, il faut avoir une carte de séjour, puis remplir certaines conditions. Par exemple pour percevoir le RSA, il faut avoir séjourné plus de 5 ans en France. Et même lorsque les immigrés réussissent enfin à toucher les allocs (par exemple) ils ne touchent pas plus que les français. Les montants sont fixes et les mêmes pour tous ou sont versés en fonction des ressources.

Le fn raconte que les immigrés ruinent la France. C’est encore une fois faux. Les cotisations versées par les étrangers sont plus importantes que les aides perçues…c’est un fait ! Sans compter que l’argent qu’ils perçoivent sous forme de salaires, de prestations leur sert à payer le logement, les courses, les loisirs…donc c’est de la TVA reversée à l’Etat, de la consommation dans les magasins, etc etc.

On raconte que les immigrés sont mieux logés que les français, que dès qu’ils arrivent sur le territoire, on leur donne de suite un super appartement…alors comment expliquer les bidonvilles, les marchands de sommeil, les pièces insalubres, sans eau, sans électricité, sans chauffage que l’on retrouve un peu partout en France.

Dans l’émission « Quotidien », beaucoup de jeunes disent « on a essayé tous les partis, donc on votera fn pour voir ce que ça va donner »…réveillez vous électeurs ! Si le fn arrive au pouvoir, nous n’aurons plus les mêmes droits. Les syndicats seront interdits, la presse sera bâillonnée, les textes fachos seront votés, notre liberté d’expression sera ligotée, nos droits bafoués…il sera trop tard pour revenir en arrière…ou alors, ça sera un grand bond dans le passé, comme en 1933 dans un pays qui s’appelle l’Allemagne et qui a mis par désespoir un certain hitler au pouvoir !

Je ne parle pas de sa proposition de sortir de l’Europe…en fait, je pourrais en rajouter des tonnes, démontrer par des chiffres, des faits que la marine le pen est une menteuse, une voleuse, une raciste, une xénophobe, une homophobe, une…(euh…je vais finir par être très grossière)…mais je m’arrête là…

Il faudrait vraiment que ceux qui veulent voter fn se renseignent, se documentent avant de commettre l’irréparable !

 

Sur facebook, une bonne copine amie a mis en partage ce texte

 

tous copains

 

Lorsque j’étais petite, je suis partie en 1963 (j’avais 3 ans) vivre en Algérie avec mes parents…j’ai un père algérien, qui rentrait donc au pays et une mère française qui partait découvrir une autre culture, un autre pays.

En Algérie, je n’ai jamais été traitée de sale française, on ne m’a jamais dit « rentre dans ton pays », je côtoyais des enfants de toutes nationalités, sans racisme, sans que l’on s’embrouille pour des questions religieuses ou sociales.

Nous y sommes restés 5 ans. En mai 1968, nous sommes rentrés en France, pour des raisons professionnelles (mes 2 parents se retrouvaient au chômage, l’entreprise pour laquelle ils travaillaient étant nationalisée).

Je suis arrivée dans le pays qui m’a vu naître, mais que je ne  connaissais pas. Je parlais très bien français, mais surement avec un accent « du bled », j’étais bronzée, j’avais du henné dans les cheveux, sur les mains, sur les pieds. J’aimais marcher pieds nus, je n’avais jamais vu la neige, je n’avais jamais eu froid. Je rentrais d’Algérie, j’avais 8 ans et j’étais toute excitée de découvrir ce pays dont ma mère nous parlait avec tant d’amour. 

En septembre 1968, j’ai fait comme tous les gosses de France : je suis rentrée à l’école. On m’a regardée bizarrement, on ne me parlait pas trop, j’avais l’impression qu’on se méfiait de moi. Pourtant, je n’étais pas différente des autres, en dehors du fait que j’étais très bronzée, que j’avais un accent et que parfois je cherchais mes mots…mais à part ça, j’étais comme les autres gosses.

Un jour, l’institutrice faisait la lecture. A un moment donné, elle demande « miroir. Qui peut m’expliquer ce qu’est un miroir ? Florence, on t’écoute ! » et moi, je me lève et je fais comme j’ai appris en Algérie « le miroir c’est la glace dans laquelle la belle-mère de Blanche Neige se regarde tous les matins pour savoir si elle est la plus belle »….Eclat de rire général dans la classe. Toute rouge, écarlate, je ne savais plus où me mettre…et cette connasse d’instit qui riait aussi fort que les gamins..Je l’ai détestée, je les ai tous détestés.

Dans la cour, une gamine s’est avancée vers moi et s’est mise à hurler « alors l’arabe, tu ne sais pas parler comme tout le monde ? »  Elle allait se répéter lorsque je lui ai bondi dessus et l’ai un peu amochée…à la manière arabe surement !

Mes parents ont été convoqués. Il a fallu que je m’explique devant la directrice, qui a rétorqué « oui, mais de là à casser 2 dents à ta camarade ! » Mon père a préféré sortir du bureau et a laissé ma mère se débrouiller avec la directrice. Une fois à la maison, ma mère m’a fait la morale. Lorsque je me suis couchée, mon père m’a juste dit, avec un clin d’oeil « tu ne l’as pas loupée ! Ca m’étonnerait qu’elle revienne te traiter de sale arabe ! » Effectivement, je n’ai plus jamais été embêtée par les gamins de l’école, ma réputation était faite ! J’espère même qu’il se disait derrière mon dos  « attention, elle cogne comme une arabe ! »…

Des exemples comme ça, j’en ai vus, entendus et bien plus qu’une dizaine. Les gamins réagissent comme leurs parents leur enseignent, dès leur plus jeune âge. Et si je vous parlais des vexations que subissaient les enfants d’immigrés dont les parents faisaient le métier d’éboueur, de femme de ménage, de maçon, etc etc. Non, ça serait beaucoup trop long comme texte !

J’habitais en banlieue parisienne, et certains enfants étaient déjà racistes. Jamais ils n’auraient eu pour copains un indien ou un noir ou un arabe ou autre qu’un bon petit blanc, bien propre sur lui.

Donc oui, lorsque j’étais gosse, pour moi, il n’y avait pas de race, pas de couleur, pas de religion, pas de préférence sexuelle…nous étions tous copains, copines…mais il y avait déjà des cons !

 

 

 

Besoin d’un pro au meilleur prix ?

Vous recherchez un traiteur, un pro du spectacle, etc etc...quelque soit votre besoin, Lememo.com vous le trouvera...par exemple, s'il vous faut un DJ...cliquez ci-dessous !

logo

 

Besoin d’un chauffeur ?

A Montpellier (et dans les environs), pour être transporté n'importe où, il faut appeler Tommy's line :

cliquez  ci-dessous pour accéder au site

Logo VTC

Cliquez ci-dessous pour obtenir un devis

Allez y, cliquez !

Fouillez dans les catégories

Nombre de visiteurs

Compteur Global gratuit sans inscription

Abonnez-vous, c’est gratos

Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception. Vous recevrez un email d'activation!