image

 

 

dessin attentat

 

 

Cette année, la chanson des enfoirés est le poème “Liberté” de Paul Eluard, mis en musique par Michel Mortier et Marc Lavoine

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=osk5BI-snio[/youtube]

J’ai complètement oublié d’acheter le CD et je m’y colle cette semaine…

 

Ce poème, c’est une histoire…

Son titre initial était “une seule pensée“.

lettre

Paul Eluard racontera : «Je pensais révéler pour conclure le nom de la femme que j’aimais, à qui ce poème était destiné. Mais je me suis vite aperçu que le seul mot que j’avais en tête était le mot Liberté. Ainsi, la femme que j’aimais incarnait un désir plus grand qu’elle. Je la confondais avec mon aspiration la plus sublime, et ce mot Liberté n’était lui-même dans tout mon poème que pour éterniser une très simple volonté, très quotidienne, très appliquée, celle de se libérer de l’Occupant»

 

Lorsque j’étais en 5ème, ma prof de français, Madame Vicaire, nous a raconté l’histoire de ce poème…légende ou pas, je ne sais pas…mais je m’en souviens encore…

En 1942, lorsque le poème est remis à la censure allemande pour approbation, la personne chargée d’étudier le document est vite lassée par cette lecture. Elle se rend compte (croit) que ça parle d’amour et n’a pas envie de tout décortiquer. Alors elle le regarde à peine et le tamponne approuvé, ce qui signifie que les allemands occupants autorisent la publication et diffusion de ce poème. Peu de temps après, le poème est imprimé et parachuté comme tracts à des milliers d’exemplaires sur la France occupée…Liberté “validée et approuvée par les allemands” ! 

Et cette phrase, cette fantastique phrase de Paul Eluard qui m’a accompagné durant toute mon enfance. Elle était gravée sur le monument de la résistance, à Vigneux-sur-Seine, là où j’habitais. Plusieurs fois par jour, je passais devant…et pratiquement chaque fois, je la lisais…

“Je suis né pour te connaître, pour te nommer Liberté”

 

 

 

 

Peut-être en avez vous entendu parler…mais peut-être pas puisque c’est une annonce qui est restée plutôt discrète…

chut-250

Mais de quoi est-ce que je parle encore ? Mais de la prime d’activité bien sûr !

Qu’est-ce que c’est que ça me direz-vous ? C’est un “complément de salaire” qui, depuis le 1er janvier 2016, remplace le RSA “activité” et la prime pour l’emploi.

Quelles sont les conditions pour pouvoir y prétendre ?

Etre salarié ou travailleur indépendant, avec un maximum de ressources (salaire, CAF, chômage, etc) d’environ 1500 euros net par mois (pour une personne seule et sans enfant).

Avoir au moins 18 ans.

Elle concerne aussi les étudiants salariés et les apprentis sous certaines conditions : percevoir durant au moins 3 mois un salaire minimum d’environ 890 euros net par mois.

Voilà en gros ce qu’est la prime d’activité. Tout le monde peut faire une simulation en cliquant ICI 

 Mais que voilà une bonne chose pour ceux qui ont un petit salaire !

Mon fils travaille dans un supermarché. Il bénéficie d’un contrat-aidé (loi Fillon)…il est payé 800 euros par mois pour 36 heures par semaine (30 heures de boulot et 6,30 heures de formation), 6 jours sur 7. Il commence tous les matins à 5H30. Il remplit les rayons, vide les cartons, déplace les palettes, etc etc… Je tiens à souligner que son employeur touche une prime de près de 300 euros par mois pour l’avoir embauché ! Bref, il est exploité à fond mais n’a pas vraiment le choix : c’est ça ou le chômage !

Toute contente pour mon fils (un petit complément de salaire ne lui fera pas de mal), je vais sur le site de la CAF et fais une simulation…et manque de pot, il n’y a pas droit…il ne gagne pas assez !

Et oui, il n’est payé que 800 balles par mois, bosse 36 heures et demi par semaine, mais pas de prime d’activité pour lui !

Ma fille, qui est en alternance dans un cinéma, travaille à temps complet plus 1 journée d’école par mois…elle perçoit moins de 800 euros mensuels et pareil pour elle…elle n’en verra pas la couleur non plus de ce complément de salaire !

Ils travaillent dur, vraiment, sans râler, sans s’absenter, se tiennent à carreau et en plus n’ont droit à rien ! Franchement, ça me gonfle ! Ils doivent se débrouiller avec leur salaire de misère…heureusement qu’ils vivent chez leurs parents et pas la peine pour eux d’imaginer qu’ils pourraient bientôt voler de leurs propres ailes…comment font ceux qui ont une famille à nourrir, un loyer à payer, etc etc…c’est la misère grave !

Juste pour vérifier, j’ai fait une simulation d’impôts pour voir si avec les mêmes ressources ils auraient eu droit à la prime pour l’emploi …et ça n’a pas loupé…si la prime pour l’emploi n’avait pas été remplacée par la prime d’activité, ils auraient touché 820 euros pour 2015 !

Malheureusement mes enfants ne sont pas des cas uniques…les “t’y as pas droit” se comptent par milliers !

Encore une fois, les plus démunis se font…allez, je vais rester polie…avoir !

 

C’est une impression ou le gouvernement a encore une fois grugé ceux qui sont le plus dans le besoin ? Ca va durer encore longtemps ? Personne n’en a marre de se faire avoir, encore et encore ? On va baisser la tête, courber le dos encore combien de temps ?

cadrl1105

 

 

 

Avec les événements dramatiques, l’ambiance morose, je n’avais plus écrit d’article pour la communauté ”Communauté 1915 - 2015“ (cliquez sur le logo pour tout savoir). Puis cette semaine, j’ai lu (sur les conseils d’une copine blogueuse) :

livre

De quoi parle le livre :

En Lorraine, pendant l’hiver 1918 -1919, dans un village en ruines, à quelques kilomètres du front, une communauté de rescapés s’organise pour que la vie redémarre.

Louise, 16 ans, violée, martyrisée par des soudards, a été recueillie au 1 rue des petits-pas par une sage femme qui va lui transmettre son savoir : accoucher mais aussi soigner les maux courants. Dans ce village, ravagé par la guerre, les légendes et la haine nourrissent les peurs. Louise va devoir les affronter car elle exerce son métier dans l’illégalité, élève un enfant qui n’est pas le sien. Dans cet univers, l’horreur et la malveillance rivalisent avec solidarité et espoir.

Dure dure comme lecture. Je n’avais jamais pensé à la période “après la signature de l’armistice…à la manière dont il fallait se débrouiller pour évacuer les ruines,  cultiver la terre dans des champs truffés de mine et d’obus, se nourrir, trouver des denrées malgré la destruction des magasins, des fournisseurs, les artisans morts à la guerre, etc etc… Ce livre nous décrit la remise en route de tout un pays…avec les méchancetés, les jalousies, les peines, les horreurs de chacun et de chacune.

Louise tente de faire le bien, souvent envers et contre tous, et pratique illégalement son métier de sage-femme. Vous saviez qu’à partir de 1916, les prétendantes sages-femmes devaient passer un brevet et avoir plus de 19 ans ? Elles avaient le droit de pratiquer l’épisiotomie, mais l’interdiction d’utiliser les forceps ou de faire une césarienne, encore moins de pratiquer un avortement sous peine d’être condamnée aux travaux forcés à vie. 

J’ai aimé lire ce livre, même si plus d’une fois je me suis dit “Pourquoi reste-t-elle avec eux ? Mais qu’ils se démerdent !” Certains sont tellement antipathiques, mesquins, jaloux…c’est horrible ! Le livre dépeint l’horreur, la mort, la tristesse…il n’est pas facile à digérer…surtout par les temps qui courent !

Mais comme j’ai beaucoup aimé, j’ai commandé (de la même auteure) : l’enfant-rien…dont j’ai lu quelques lignes : “Mon nom est personne. Je suis un enfant-rien, avec un père-néant, une mère-tas-de-fraises-à-la-crème et je peux disparaître. Je m’appelle Adrien. Dans Adrien, il y a rien.”

Je ne pense pas sourire souvent pendant ma lecture…je vais surement plonger dans le regard d’un enfant triste…triste et désarmé comme sur ce dessin trouvé sur le net

dessin

 

 

 

 

Un grand moment que j’attendais avec impatience : aller au cinéma voir

affiche film Le Petit Prince

 

Et ça y est, je l’ai vécu hier après-midi…

J’entre dans la salle, il n’y a pas grand monde. Je m’installe au milieu d’un rang, ni trop près ni trop loin de l’écran et j’attends…puis les lumières s’éteignent, le silence se fait…le film commence !

Sur l’écran, une petite fille et sa mère s’animent…elles sont stressées…la petite doit passer une audition pour entrer dans une grande école…il ne faut pas qu’elle se loupe…

Voilà, le film est lancé…je regarde et je suis terriblement impatiente : quand-est ce qu’il va apparaître ? Qui ça ? Mais le Petit Prince !

Puis on y est : la petite fille ramasse une feuille et est intriguée par le début d’une histoire illustrée d’un dessin

le petit prince

Et là, je suis émue, vraiment très émue…je ne vais pas pleurer quand même ? Oh et puis zut…je me cale au fond de mon fauteuil et je me laisse aller…si j’ai envie de chialer, je chialerai sans honte ni gêne, tant pis pour ce que penseront les autres ! Je sais bien que certains diront “c’est idiot…ça n’est qu’un dessin animé !” Oui, ben je m’en fous…c’est comme ça ! D’ailleurs, devant moi je vois un monsieur qui discrètement s’essuie les yeux…et la dame là, pas très loin, elle renifle bien souvent…allez, je ne regarde plus rien, je replonge avec le Petit Prince.

La petite fille rencontre son voisin, un vieil aviateur excentrique, et ensemble…mais regardez plutôt la bande annonce du film, ça vous donne une idée de l’émotion, de la beauté des personnages, des dessins

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=-dEHr3ivwCc[/youtube]

Comme c’est écrit dans allociné :

Le Petit Prince, c’est l’histoire d’une histoire. C’est l’histoire d’une petite fille, intrépide et curieuse, qui vit dans un monde d’adultes. C’est l’histoire d’un aviateur, excentrique et facétieux, qui n’a jamais vraiment grandi. C’est l’histoire du Petit Prince qui va les réunir dans une aventure extraordinaire.

Je suis sortie du ciné la tête dans mes rêves, mes sensations…j’ai adoré ce film…j’ai pleuré, toute seule dans mon coin, frissonnant d’émotion…

Ce petit garçon que j’ai lu lorsque j’étais enfant, qui m’a ensuite accompagnée au fil des années, lorsque je rêvais, avais envie d’évasion…ce petit garçon, je l’ai retrouvé dans le film.

Le Petit Prince, écrit par Saint-Exupéry, est l’histoire qui appartient à tous et chacun l’interprète à sa manière, avec son coeur. Mark Osborne, le réalisateur, a raconté sa vision du Petit Prince et elle est excellente, passionnante, émouvante…

Je voulais voir le Petit Prince et j’ai adoré !

 

 

En début d’année, j’avais mis un sondage …139 personnes ont voté…merci merci 🙂 🙂

Les résultats vous intéressent ? Ils sont là, dans la ligne du dessous :

sondage année 2015

 

Quelles conclusions en tirer ? Ma foi, je n’en ai aucune idée…à part que nous sommes en 2015 et arrivera ce qui arrivera !

Et aujourd’hui, vendredi 13…c’est une bonne journée pour poser des questions non ?

Au fait, la phobie du vendredi 13 s’appelle…la paraskevidécatriaphobie…tu parles d’un mot 🙁   Vraiment pas facile à caser dans une phrase ! Tu parles d’une chance ! 

Je voulais faire ma crâneuse et écrire plein de trucs intelligents sur le vendredi 13 et ma foi, même sur internet, y’a pas grand chose…à part des trucs de numérologie, des pourcentages, etc etc

Et vous, quelle importance a pour vous le vendredi 13 ? Ca vous dit un petit sondage ? Ben, voilà, je l’ai fait…

Pas la peine de cliquer sur l’image ci-dessous, ça n’est qu’une photo…pour voter, il vous faut aller dans la colonne, là, en haut à droite de votre écran

sondage vendredi 13

 

A mon humble avis, le vendredi 13 est un jour comme les autres…sans plus ni moins de chance, juste comme d’habitude…je ne joue même pas au loto ou à autre chose…ah si, à Candy Crush mais apparemment, je ne suis pas meilleure que les autres jours 🙂

Mais peut-être qu’aujourd’hui, ça va être différent…peut-être que je vais trouver un billet de 1000 euros sur le trottoir (je sais, ça n’existe pas mais c’est jour de chance ou pas ?) ou alors un notaire va m’appeler pour me dire qu’un oncle d’Amérique m’a légué un gros ranch ( 🙁 je n’ai pas d’oncle d’Amérique non plus :-o)  ou alors…Mais au fait, oui, qu’est-ce que je pourrais bien désirer si j’avais un gros coup de pot ? 🙂

 

 

 

 

 

 

 

image je suis Charlie

 

 

 

je suis charlie

 

J’étais, suis et serai à jamais Charlie !

 

Besoin d’un pro au meilleur prix ?

Vous recherchez un traiteur, un pro du spectacle, etc etc...quelque soit votre besoin, Lememo.com vous le trouvera...par exemple, s'il vous faut un DJ...cliquez ci-dessous !

logo

 

Besoin d’un chauffeur ?

A Montpellier (et dans les environs), pour être transporté n'importe où, il faut appeler Tommy's line :

cliquez  ci-dessous pour accéder au site

Logo VTC

Cliquez ci-dessous pour obtenir un devis

Allez y, cliquez !

Fouillez dans les catégories

Nombre de visiteurs

Compteur Global gratuit sans inscription

Abonnez-vous, c’est gratos

Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception. Vous recevrez un email d'activation!