enfants

Il y a des moments où il faut s’amuser d’un rien  car l’actualité en général nous donne plutôt envie de pleurer. Aujourd’hui, comme hier et demain, nous vivons ces moments là. Alors pourquoi ne pas rire ou sourire de quelques photos (trouvées sur le site BoredPanda) que perso j’ai trouvé assez drôles.

On trouve sur le net (ou dans les magazines) de superbes photos « mises en scène » d’enfants, de bébés. Des internautes se sont amusés à les reproduire…et ma foi, le résultat est assez…euh…bref, regardez plutôt !

 

 

 

 

 

 

 

Les « reproductions » sont bien plus réalistes que les photos d’origine…le nombre de fois où j’ai voulu faire faire des poses « photographies d’artiste » à mes gosses et je me retrouvais avec des clichés pourris, où mes gamins faisaient la tête, grimaçaient parce qu’ils en avaient marre de mes délires, mangeaient les accessoires, bavaient partout ou même régurgitaient leur biberon ! Maintenant, lorsque je regarde mes « photos d’artiste », je rigole car je me souviens des galères que j’ai eues pour les prendre…

Ces images vous rappellent quelques « histoires vécues » ?

 

Le photographe suédois Magnus Wennman a photographié des Syriens dans des camps de réfugiés dans tout le Moyen-Orient et lors de leur traversée de l’Europe.

Voici une partie de son projet photographique et de ses légendes, qu’il a nommé « Where the Children Sleep (là où les enfants dorment)…

 reportage Magnus Wennman

Fara, 2 ans, à Azraq en Jordanie – Fara, 2 ans, adore le football. Son père essaie de lui fabriquer des ballons en mettant en boule tout ce qu’il peut trouver, mais ils ne durent pas longtemps. Chaque soir, il souhaite bonne nuit à Fara et à sa grande soeur Tisam, 9 ans, dans l’espoir que le lendemain leur apportera un vrai ballon avec lequel jouer. Tous les autres rêves lui semblent inaccessibles, mais il ne fera pas une croix sur celui-là.

 

reporte

Lamar, 5 ans, à Horgos en Serbie – Les poupées, les petits trains et son ballon sont restés chez lui, à Bagdad. Lamar parle souvent de ces choses quand on fait référence à sa maison. La bombe a tout changé. La famille allait faire des courses quand elle a été larguée tout près de leur maison. Il n’était plus possible de vivre là, explique Sara, la grand-mère de Lamar. Après avoir tenté à deux reprises de traverser la mer depuis la Turquie dans une petite embarcation pneumatique, ils ont réussi à venir ici, à la frontière fermée de Hongrie. Aujourd’hui, Lamar dort sur une couverture dans la forêt, dans la peur, le froid et la tristesse.

 

reportage photos Magnus Wennman

Le long de la frontière entre la Serbie et la Hongrie, juste devant une grille en fer de quatre mètres, Sham se repose dans les bras de sa mère. À quelques décimètres seulement derrière eux se trouve cette Europe qu’ils essaient si désespérément d’atteindre. La veille, les derniers réfugiés ont été autorisés à passer et sont montés dans un train pour l’Autriche. Mais Sham et sa mère sont arrivés trop tard, aux côtés de milliers d’autres réfugiés qui attendent désormais à l’extérieur de la frontière fermée de Hongrie.

 

D’autres photos, d’autres récits en cliquant sur le lien ci-après : Where the Children Sleep

Du voyeurisme ? Des histoires qui racontent n’importe quoi, juste histoire d’émouvoir, de culpabiliser, etc etc ? Non – Ce sont juste des photos qui expliquent, qui montrent que depuis 5 ans, des enfants, des femmes, des hommes souffrent et que personne (ou presque) ne fait rien ! Ce sont juste des photos qui montrent à quel point ce monde est pourri !

C’est aussi des photos qui racontent, contrairement à ce que pensent certaines bonnes âmes, que des millions de personnes ont du prendre la route, à n’importe quel prix, affronter tous les dangers, juste histoire d’essayer de sauver leur vie et celles de leurs enfants.

Des photos qui encore et toujours me donnent envie de prendre ma voiture et d’aller chercher au moins 1 famille pour l’aider, l’héberger, la nourrir, la sauver…pour l’aider dans ses papiers et qu’enfin cette famille puisse vivre en paix…mais je ne sais pas où aller, je ne sais pas comment faire…et toutes les associations que j’ai contactées ont la même réponse : non, vous ne pouvez pas faire ça !

Mais pourquoi bordel ? Pourquoi est-ce que je ne peux pas ? Je suis persuadée que beaucoup de personnes voudraient faire comme moi : aider…mais on ne peut pas ! Et ça, ça m’énerve, grave !

 

 

L’être humain est vraiment étrange…par exemple :

Pendant que des humains habillent des animaux…pour leur donner l’air humain (ou l’air débile)…

 

photographie d'animaux

 

photographie d'animaux

 

photographie d'animaux

 

photographie d'animaux

 

photographie d'animaux

 

photographie d'animaux

 

D’autres habillent les humains pour leur donner l’air animal !

 

photographie

 

photographie

 

photographie

 

photographie

 

photographie

 

Il y a même au moins 1 humain pour clamer haut et fort qu’il est un animal !

photographie

 

Bon d’accord, y’a  pas de quoi se prendre la tête…ni de s’en mordre les doigts ! 😉 😉 

gif animé humour

 

J’ai bonne mine de raconter tout ça alors qu’il m’est déjà (souvent) arrivé d’acheter à mes enfants ou petits-enfants, des vêtements qui les habillaient en tigre, chat, etc etc…Mais j’avais envie de faire un article « déconnade »

Bon, ok, c’est pas drôle !

gif animé

 

 

 

Demain, en France, c’est la fête des mères…et je pourrais écrire un article pour dire bonne fête à ma mère…mais demain, je serai auprès d’elle, donc je le ferai de vive voix.

Je vais plutôt parler de ma fête des mères à moi…j’ai envie de parler à mes enfants, de leur dire certaines choses…alors je me lance :

Il y a des milliards d’étoiles qui peuplent le ciel, mais moi je n’ai besoin que de vous pour peupler mon cœur. Vous êtes l’étincelle dans mes yeux, la chanson dans ma tête, la lumière de mon coeur, ma joie de vivre, mon univers, ma raison d’être…

J’imagine la tête de mes gosses en lisant ces mots…ils doivent penser « euh…qu’est-ce qu’elle raconte ? Elle est bourrée ou quoi ? »…Mais oui, je déconne…j’ai trouvé un texte qui parlait d’amour et j’ai fait style de le resservir…mais en fait, je n’ai pas besoin de copier quoi que ce soit, je vais juste parler avec mes mots à moi.

Mes enfants, vous savez combien je vous aime…vous savez comme chaque jour je pense à vous et combien vous me manquez

Vous avoir tous les 8 a été les plus beaux cadeaux de ma vie…je ne vais pas dire que je n’ai eu que des moments de joie et de bonheur, parce que ça ne serait pas vrai…grâce à vous, j’en ai eu des nuits blanches, des peurs, des douleurs, des inquiétudes, des cris, etc etc…mais tout ça ne compte pas par rapport au bonheur que vous m’apportez.

Etre votre mère, c’est partager vos joies, vos rêves, vos espoirs, vos peines, vos douleurs…c’est vous écouter rire, pleurer, chanter (même si vous chantez faux)…

Etre votre mère, ce sont toutes les fois où l’on se retrouve, c’est se taper des délires, des rigolades, c’est la bonne humeur que vous avez en vous…malgré les difficultés, malgré les emmerdes.

Etre votre mère c’est vous avoir au téléphone, partager avec vous, vous entendre exploser de joie ou vous lamenter

Etre votre mère, c’est le plus beau cadeau que je pouvais avoir…et pas qu’au moment de la fête des mères…c’est 365 jours par an, années après années…

Etre votre mère, c’est vous savoir formidables…si, si, je suis objective…vous êtes dynamiques, indépendants, désintéressés…vous êtes solidaires, vous êtes drôles, vous êtes joyeux, vous savez tirer le meilleur du pire, vous savez vous relever et continuer, encore et encore…vous savez vous imposer, gueuler lorsqu’il le faut, mais aussi être secourables, gentils, sans rien attendre en retour…vous êtes heureux de vivre, toujours prêts à déconner, à vous amuser…vous vous aimez et avez besoin les uns des autres…vous êtes exactement comme j’aimerais que vous soyez !

Mais pourquoi raconter ça sur mon blog ? Pourquoi l’écrire plutôt que de vous le dire ? 

Parce que j’ai envie de le crier, que tout le monde entende combien je vous aime, combien vous êtes indispensables, essentiels à ma vie…

Je ne suis pas poète, je ne sais pas écrire de belles choses alors je vais juste vous dire : je vous aime fort, tellement fort qu’il n’y a pas assez de mots pour l’exprimer…et je sais que vous savez !

Pour finir, je voulais mettre dans cet article un coeur qui bat (style c’est mon coeur pour vous)…

gif animé

mais je trouve qu’il ressemble à un coeur qui roule du cul 🙂 

 Alors je ne mettrai pas de gif ou d’image représentant mon coeur…mon coeur, il vous appartient, il est déjà et tout le temps avec vous…mes enfants que j’aime.

 

 

 

 

Voilà quelques jours, j’ai vu le clip de Luc Besson sur la sécurité routière.

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=LneYQr1TXPs[/youtube]

Et ça m’a rappelé des photos vues sur la page facebook de « Bored Panda » : des enfants se rendant à l’école !

C’est hallucinant, complètement dément…jugez plutôt !

photographie

 

photographie

 

photographie

 

photographie

 

photographie

 

Et surtout qu’on ne vienne pas me dire « c’est ce qui fait le charme du pays ! »

Pour ce qui concerne la pétition « SaveKidsLives », c’est trop tard ! Elle devait être signée avant mai 2015 et n’a recueilli que 885 735 signatures au lieu des 1 000 000 nécessaires. Comme quoi la sécurité des enfants n’intéresse pas beaucoup de personnes et que c’est loin d’être une priorité ! 

gif animé

 

 

 

Il y a quelques années, alors que je revenais de vacances, j’ai annoncé à mes enfants « maintenant, à chaque fois que j’irai quelque part, je me ramènerai un mug, ça me fera un souvenir des endroits visités ! »…j’étais contente de mon idée ma foi !

Quelques temps plus tard, une de mes fille revient de je ne sais plus où et toute ravie m’offre un mug en me disant « tiens, voilà ma contribution à ta collection ! » Je n’ai pas osé lui dire « mais non, je voulais un mug des endroits où moi j’irai me balader ! »

Et depuis, à chaque fois qu’un de mes gosses part quelque part, j’ai droit au « tiens mamounette, voilà ton mug » avec parfois un « bon, j’avoue, il est horrible, mais c’est tout ce que j’ai trouvé ! »

mug 2

 

Mug 1

 Ca commence à faire beaucoup n’est-ce pas ? Il y a de tout et de partout ! 

Ca me fait penser à Talia, ma petite fille. Lorsqu’elle avait 6 ou 7 ans, ses parents rentrent d’un voyage et heureux lui annoncent « Talia, regarde ma chérie, on t’a ramené un souvenir ! » et il lui offre (entre autre) un aimant (vous savez les trucs qu’on colle sur le frigo)…Et depuis, je ne sais pas pourquoi, à chaque fois qu’on va quelque part, on lui ramène au moins 1 magnet…elle nous regarde, l’air de dire « j’en ai rien à faire de ton aimant pourri ! » mais parce qu’elle est polie, Talia nous regarde d’un air (faussement) joyeux et nous dit « oh quelle surprise ! Un aimant ! Merci ! » et, blasée, elle va le déposer sur le frigo.

chat blasé

Alors voilà, je voulais juste dire à mes gosses : ARRÊTEZ DE M’ACHETER DES MUGS !

Vous savez que je n’en veux plus et que ça aurait du être un souvenir de MES voyages et pourtant, années après années, voyages après voyages, vous m’offrez des mugs…STOP ! 

Je vous vois sourire, je vous vois vous dire « mais mamounette, tu vas encore en avoir des mugs…des petits, des ronds, des gros, des beaux, des moches ! Oui mamounette, à chaque voyage, à chaque séjour, 1 mug de plus pour ta collection ! »

En plus, je n’ose pas m’en servir, j’ai trop peur de les casser…c’est idiot puisque ça serait la solution pour m’en débarrasser, mais je ne peux pas faire ça, il y a quelque chose qui me retient…l’amour que j’ai pour vous peut-être ! Alors je les mets dans un placard vitré, dans ma cuisine et ils prennent de plus en plus de place…alors stop avec vos mugs, STOP, par pitié !

En tous les cas, je vous le dis haut et fort, et en plus je l’écris ici, donc ça sera comme mon testament : lorsque je mourrai, je vous préviens, chacun récupère les mugs qu’il m’a offerts…à vous de vous les coltiner après !

gif animé très drôle

 

 

 

Pour la communauté Capture, cette semaine, j’ai choisi :

-un article que j’ai trouvé dans la revue (cliquez sur l’image) revue du 1er juin 1916.

Cet arrêté traite de l’aménagement des Squares et Jardins de Paris – Dans l’intérêt des enfants.

Ca commence comme ça « Tout ce qui touche à la santé des enfants, et surtout des plus petits, intéresse le Conseil Municipal, dont la sollicitude ne se lasse pas. »

Ensuite, dans ce texte on y explique que les enfants de 18 mois à 4 ans, lorsqu’ils sont dans un jardin public, adorent jouer avec le sable. Mais les bébés parisiens sont privés de ce jouet, faute de squares adaptés. De plus, il y a danger de contaminations. Les enfants ne trouvent de terre maniable qu’autour des bancs et même en dessous, grattent ce sol imprégné d’immondices variées et surtout de crachats de tuberculeux qui encombrent les bancs.

Suivent ensuite les recommandations d’aménagement des bacs à sable…on y explique quel sable mettre (pour le différencier de celui de la voirie), comment l’entourer d’un grillage pour éviter que les chiens ne le salissent et aussi pour que les bébés ne se sauvent pas lorsqu’ils sont mal surveillés.

 

 

 

– Un autre article déniché dans le bulletin municipal de la Ville de Paris du 31 mai 1917  bulletin officiel de la Ville de Paris, des chiffres assez stupéfiants.

Le titre « Relevé de la 21ème semaine » et ça commence par :

Le bureau de la statistique a enregistré pendant la 21ème semaine 869 décès au lieu de 873 pendant la semaine précédente, et au lieu de 903, moyenne ordinaire de la saison.

Et commence la longue liste des décès, dus à la rougeole, la scarlatine, la coqueluche, la diphtérie, la diarrhée.  Il est aussi noté que 13 enfants sont morts de débilité congénitale.Puis ça continue avec les maladies inflammatoires de l’appareil de la respiration, la méningite, les tuberculoses…et encore avec les maladies du coeur, le cancer, l’hernie et la cirrhose du foie…

Cette liste se termine par : 30 vieillards sont morts de sénilité (la moyenne étant de 33). Il y a eu 34 morts violentes et 7 suicides. On a célébré à Paris 505 mariages. On a enregistré la naissance de 615 enfants vivants (298 garçons et 317 filles) dont 435 légitimes et 180 illégitimes.

Parmi ces derniers, 1 a été reconnu séance tenante.

On a déclaré la mise en nourrice de 119 enfants, dont aucun ne sera placé à Paris. Tous ces enfants seront nourris au biberon.

On a déclaré la naissance de 58 mort-nés, donc 37 légitimes et 21 illégitimes.

Pour plus de détails, n’hésitez pas à consulter ces revues, en cliquant sur l’image (j’y ai mis les liens).

J’ai trouvé ces lectures vraiment très intéressantes…passionnantes ! 

Avec ce bulletin municipal, on savait tout : les causes du décès (aucun secret médical), les enfants légitimes ou illégitimes (aucune vie privée), la façon dont les enfants étaient nourris (biberon ou lait maternel)….édifiant non ?

 

Cette semaine, pour le P du dico citation de lL'annuaire pour les Nuls , j’ai choisi :

« L’adulte ne croit pas au Père Noël, il vote » de Pierre Desproges

Je ne vais pas vous parler d’élections mais de Père Noël, de Petite Souris…si, si, paroles d’enfants !

Gif la petite souris

Lorsque ma fille aînée avait environ 6 ans, elle a perdu sa 1ère dent de lait. Tradition oblige, nous l’avons mise sous l’oreiller puis ma fille s’est endormie en pensant au trésor qu’elle allait découvrir en se réveillant. Parce qu’elle avait fait une grosse sottise 2 jours avant, j’ai décidé de marquer le coup : au lieu des sous habituels, j’ai déposé un tube de dentifrice sous sa tête, après avoir pris la dent.

A son réveil, ma fille toute excitée a soulevé la tête puis a découvert le tube de dentifrice. Je ne vous raconte pas sa mine déconfite. Elle a râlé mais ça s’est arrêté là. Environ 1 semaine plus tard, rebolotte, encore une dent de lait qui tombe. Lorsque ma fille s’est couchée, elle a murmuré « sous mon oreiller, avec la dent, j’ai mis un dessin pour la petite souris. » J’ai répondu (en souriant) « ah, c’est sympa, elle va être contente » et ma fille de répliquer « oh oui, surement. Si elle ne me donne rien ou encore du dentifrice, je m’en fiche, du moment qu’elle voit mon dessin. »… »euh…oui, surement ! ».

Dans la nuit, je passe par la chambre de ma fille. J’ai déjà les 5 francs (et oui, à l’époque ça n’était pas encore les euros) dans la main. Je soulève délicatement l’oreiller. Effectivement, il y a un dessin. Je pose les 5 francs, je récupère dessin et dent puis doucement, je sors de la chambre. Dans le couloir, je regarde, sourire aux lèvres, toute attendrie, le dessin que ma fille a fait, spécialement pour la petite souris…et là, mon sourire se transforme en éclat de rire….elle a dessiné un énorme doigt d’honneur et a écrit « 1 dentifrice = 1 doit donneur. J’ai encore beaucoup de dents » (c’est bien comme ça qu’elle a écrit doigt d’honneur).

Le lendemain, ma fille a un grand sourire triomphant en découvrant les 5 francs. Je suis sure qu’elle s’est dit « ah ah, je suis plus forte que la petite souris ! J’ai gagné la guerre des sous ! »…

Il n’y a pas longtemps, j’étais avec ma petite fille Lina (6 ans) qui me disait « je sais que le Père Noël n’existe pas ! » « Ah, et pourquoi tu dis ça ? » (je pensais qu’elle voulait me tester pour avoir une vraie réponse) « Parce que sur les boites des cadeaux, il y a des codes barre ! Pourquoi le père Noël aurait besoin des codes barre si ce sont les lutins qui font les cadeaux hein ? » « Euh oui…euh…dis, tu as vu cette bouteille de lait ! »

Et mon autre petite fille, Endie (5 ans), me disait (à peu près à la même époque) « Y’en a qui disent que le père Noël n’existe pas, mais moi je sais qu’il existe ! » « Ah bon, et comment tu sais ça ? » « Parce que les autres ils disent que le père Noël, c’est mes parents. Mais mes parents ils peuvent pas distribuer des cadeaux à tous les enfants du monde, c’est pas possible. Donc, le père Noël, je sais qu’il existe ! » « Euh oui…euh…dis, tu as vu cette bouteille de lait? »

Et vous, vous y croyez au Père Noël ? Vous y croyez à la Petite Souris ?

« L’adulte ne croit pas au Père Noël, il vote »…est-ce à dire que celui qui s’abstient croit au Père Noël ? Euh…dis, tu as vu cette bouteille de lait ?

boutonapln (1)

 

 

Les surnoms

Je ne parle pas des diminutifs ou des surnoms amoureux du style bébé, chou, mamour, etc etc

Je veux parler des vrais surnoms, ceux qui parfois restent toute une vie et qui ont été donnés pour une raison qui  a peut-être été oubliée.

 

surnom

 

Par exemple, un de mes fils s’appelle Tommy…Lorsqu’il était tout petit, entre nous, nous l’appelions « Tom Pouce », puis avec le temps, c’est devenu Pouce…donc souvent, on l’appelle « Pouce » et ceux qui n’ont pas l’explication pourraient se dire « qu’est-ce qu’il a de spécial son pouce ? Je regarde..non, je ne vois rien…ce surnom doit vouloir dire autre chose…il faut que je creuse la question ! »

Autre exemple : lorsque j’étais gamine, mon frère avait un copain qui avait des dents écartées et très en avant. Un jour, quelqu’un lui a juste dit « Dents de lapin, tu viens ? »…éclat de rire général..puis tout le monde s’est mis, par la suite, à l’appeler « dents de lapin » et lui ne se fâchait pas, bien au contraire. Avec le temps, c’est devenu  « dents de lap » puis « lap » et c’est resté. Très longtemps après (nous avions une trentaine d’années)  je l’ai croisé (ça faisait plus de 10 ans qu’on ne s’était pas vu)…On s’est dit bonjour et tout naturellement je lui ai dit « ça va Lap, qu’est-ce que tu deviens ? » Nous avons discuté puis lorsque je suis repartie, je me suis dit « ah zut, je l’ai appelé Lap…ça n’a pas eu l’air de le gêner ! » Mais le pire, c’est que je ne connais même pas son vrai prénom !

Et des exemples comme ça, je pourrais vous en citer à la pelle…un petit dernier pour la route.

Un gamin nommé Didier jouait à cache cache…Lorsqu’il a été découvert, tout le monde lui criait « vu vu! »…mais il refusait d’admettre qu’il avait perdu…les autres se sont moqués de lui en lui criant « vu vu, t’as perdu, vu vu » pendant un bon moment…et allez savoir pourquoi, ce surnom lui est resté…pendant des années, on ne l’appelait plus que « Vuvu » …c’était devenu son 1er prénom ! Bizarre non ?

Il y a aussi les surnoms méchants, vulgaires, humiliants, etc etc…ceux qui sont donnés dans le dos d’une personne, du genre « pue des pieds » ou autres.

Et vous, vous avez eu ou avez un surnom ? Racontez !

 

 

 

 

Ce matin, j’ai décidé de vous raconter une histoire (que j’ai inventée)…pour commencer, ça sera une belle histoire…puis pour finir, elle ne sera pas si belle que ça.

 

Le rire d'un enfant

Le rire d’un enfant

 

Comme tous les jours, tous les instants, quelque part dans le monde, retentit l’éclat de rire d’un enfant. Personne ne l’entend sauf un minuscule papillon qui attendait patiemment ce signe pour prendre son envol. Il part, traversant prairies, champs, villes…il ne sait pas où il va mais une force magique le guide…il ne flâne pas car le temps lui est compté. Il vole, encore et encore, jusqu’à atteindre sa destination…Mais quelle est-elle ?

Une femme est assise sur un banc. Elle ne voit rien, n’entend rien…elle lit, plongée dans ce livre qu’elle veut absolument finir avant de reprendre le travail. Pour vous dire, elle n’a même pas déjeuné..pas le temps…il fallait choisir : se remplir la tête ou le ventre…elle a décidé que ça serait la tête !

Le papillon vient discrètement, doucement se poser sur la femme…il a atteint son but, ce pourquoi il était né…Il peut mourir maintenant, là, posé sur ce ventre qui portera pendant 9 mois cet enfant dont l’éclat de rire a retenti voilà plusieurs heures.

 

La version moins belle, plus actuelle on va dire.

 

Quelque part dans le monde, comme tous les jours, à tous les instants, retentit le pleur d’un enfant.

 

Les larmes d'un enfant

Les larmes d’un enfant

 

Tout le monde l’entend et tout le monde fait semblant « Vous avez entendu pleurer un enfant ? Moi, je n’ai rien entendu ! »

Une petite bestiole (à l’origine papillon mais qui maintenant à cause de la pollution ressemble à un cafard volant) active ses hideuses ailes noires, tournicote ses antennes difformes, se frottent les pattes velues puis prend son envol. Ce papillon mutant a une mission… traverser les champs d’agriculture intensive, les décharges puantes, les lacs pollués, le nuage malodorant et collant qu’on appelle le smog, pour aller là où son instinct le guide. Il repère une femme…elle est penchée sur une machine, dans un atelier où sont parqués plus de 1000 ouvrières. Elle paraît fatiguée, usée…mais le papillon mutant s’est peut-être trompé…il vérifie les données  transmises…non, non, il n’y a pas d’erreur, c’est bien sur cette femme qu’il doit aller. Il ne se pose plus de questions et fait ce pour quoi il est programmé : atterrir sur le ventre de la femme, trop occupée à travailler pour le remarquer.

Dans quelques semaines, cette femme s’apercevra qu’elle est enceinte…encore !

Elle ne pourra pas s’empêcher de penser « pourquoi je n’ai pas les moyens d’accéder à la contraception. Et mon mari qui vient d’avoir un accident et qui ne peut plus travailler. J’ai déjà 6 bouches à nourrir. Comment je vais faire ? Puis lorsqu’ils verront que je suis enceinte, donc moins productive, je vais me faire renvoyer de l’atelier. Comment allons nous manger ? Déjà que nous survivons sans argent, dans ce taudis où il n’y a ni eau, ni électricité, où les enfants ne sont pas scolarisés. La plus grande se prostitue, mais ça ne suffit pas. Les hommes ne paient pas cher pour ça, il y a tellement d’enfants dans les rues, ils ont le choix. Abandonner l’enfant qui va arriver ? Des gens paient pour les adopter à ce qu’il paraît. Je ne demande pas grand chose…juste avoir un minimum pour nourrir, élever mes enfants, vivre décemment. Je ne fais pas l’aumône, je travaille…Je voudrais tant que les pleurs, les cris de nos enfants soient entendus. »

 

Vous entendez pleurer les enfants ?

Vous entendez pleurer les enfants ?

 

Mais il faut croire que le monde est sourd !

 

 

 

Besoin d’un pro au meilleur prix ?

Vous recherchez un traiteur, un pro du spectacle, etc etc...quelque soit votre besoin, Lememo.com vous le trouvera...par exemple, s'il vous faut un DJ...cliquez ci-dessous !

logo

 

Besoin d’un chauffeur ?

A Montpellier (et dans les environs), pour être transporté n'importe où, il faut appeler Tommy's line :

cliquez  ci-dessous pour accéder au site

Logo VTC

Cliquez ci-dessous pour obtenir un devis

Allez y, cliquez !

Fouillez dans les catégories

Nombre de visiteurs

Compteur Global gratuit sans inscription

Abonnez-vous, c’est gratos

Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception. Vous recevrez un email d'activation!