douleur

Bonjour tout le monde

Me voilà bon pied mais pas encore bon oeil…du moins pas les 2 bons yeux

cyclope_borgne

 

Je me suis donc fait opérer de mon décollement de la rétine mardi à 11H00…réveillée à 15H00, tout s’était bien passé…et de suite, boum, une super douleur dans l’oeil…comment que ça fait mal !!!!

On dirait que quelqu’un s’est amusé à mettre des petits éclats de verre sous ma paupière et qu’un autre imbécile s’amuse à frotter pour voir l’effet que ça fait….mais ça fait mal !!!!!

J’ai vu la chirurgien le lendemain matin qui me dit « Bonjour Florence, ça va ? » « Oh oui, ça va impec, sauf que j’ai mal à l’oeil, mais c’est un détail ! » « Alors je vous explique. On vous a mis des implants, enlevé le cristallin, mis du gaz, recollé la rétine. Effectivement, c’est douloureux car on sort de sa cavité.. » et là, j’ai levé la main et j’ai dit « STOP ! Ne dîtes plus rien ! Je ne veux pas savoir comment vous avez fait ! Je ne veux pas imaginer mon oeil dehors ni dedans, ni rien…alors stop ! »…la toubib me regarde et rigole « oh, je comprends. Bon, ne paniquez pas, mais vous ne verrez rien de votre oeil opéré pendant encore au moins 1 mois. C’est normal car c’est plein de sang, de gaz, de.. » et je relève la main « STOP ! Je ne veux pas savoir ce qu’il y a derrière tout ça…oui, oui, j’attendrai 1 mois sans paniquer ! »…ensuite la toubib m’a examinée et m’a annoncée que je ne sortirai pas ce jour car j’avais de la tension dans l’oeil et que ça risquait de… »STOP, je ne veux pas savoir ! »…En fait, je suis une chochotte…Je ne veux pas entendre parler de mon oeil, je ne veux pas l’imaginer en train d’exploser ni de se retourner ni rien. Je ne veux pas l’imaginer du tout…et ça me fait le même effet si on me parle de varices, d’ongles incarnés, d’hémorroïdes,…beurk, je ne veux pas savoir.

Tout ça pour vous dire que jeudi je suis rentrée chez moi, avec mon mal à l’oeil. 3 fois par jour, il faut y mettre des gouttes, puis 4 heures par jour il faut que je regarde vers le sol, la tête baissée. Avant de me laisser sortir, la toubib a dit « vous pouvez reprendre vos habitudes. Vous devez stimuler vos yeux, reprenez vos lectures, la télé, le pc, etc etc..en revanche, pas de sport (ça tombe bien, je n’en fais pas), pas d’altitude et pas d’avion (je n’ai pas prévu de voyage).

Et depuis jeudi, doucement mais surement, je reprends mes petites habitudes…c’est même pas vrai…pour une fois que je peux me laisser bichonner, je ne vais pas me priver : mes gosses font les repas, les courses, le ménage, le linge, s’occupe des courses…et moi, je ne fais rien…ah si, de temps en temps, je dis « oh, j’ai mal ! »…d’une toute petite voix..et là, on me répond « tu veux t’allonger maman ? » « Tu veux un thé, un café ? » « Ca va maman ? »…oui, oui, j’en profite…mais c’est vrai que j’ai mal…

Dès que je serai plus en forme, je passe sur vos blogs, lire, rire, commenter, m’amuser…là, je dois avouer qu’avec 1 oeil ça n’est pas évident…et je vous remercie vraiment très beaucoup pour vos messages réconfortants, gentils, amusants…merci merci…vous êtes là, je le vois…euh…à moitié ! hi hi hi 

En attendant, je vous souhaite à tous et à tous une bonne santé, une bonne journée, un bon week end, un bon repos, de belles journées…et à très très bientôt

 

 

A lire avec humour…Toute ressemblance avec des personnes ou des événements ayant réellement existé ne serait pas pure coïncidence !  

 

J’ai lu un article expliquant que des chercheurs américains ont démontré que les femmes sont plus sensibles que les hommes face à la douleur !

(Nombre plus élevé de récepteurs cutanés chez la femme, sans parler d’hormones puis de la testostérone, etc etc)

Et moi qui pensais le contraire !

 

L'homme souffre

 

Qu’est-ce qui pouvait bien me faire penser que les hommes pleurnichent pour un rien et que les femmes supportent beaucoup plus sans rien dire ?

Oui, messieurs, ne vous en déplaise, j’ai toujours pensé que les hommes « chouinaient » bien plus que les femmes…

Je vais imiter (en toute mauvaise foi) un homme qui se serait coupé le doigt, un petit bobo de rien du tout…ça donne ce qui suit :

« Je me suis fait une sacrée entaille. Tu crois qu’il faut que j’aille à l’hôpital me faire recoudre ? » « Mais tu plaisantes là ! C’est rien du tout…à peine une égratignure ! » « Oui, mais regarde, ça saigne, puis ça fait mal ! » « oh arrête de faire la chochotte ! » « Tu verras, lorsqu’on me coupera le doigt parce que ça se sera infecté..tu diras ah il avait raison ! » « Mets toi un pansement et pense à autre chose. C’est rien ! »« pense à autre chose ! C’est facile à dire ! J’ai mal moi, je souffre et tout le monde s’en fout! »

 Toutes ces années de moqueries, les vannes que je vous balançais…Vous souffriez donc vraiment et presque en silence ?

Toutes les fois où l’on entend un homme dire « j’ai mal au ventre. Si ça se trouve, j’ai une grave maladie. Je vais chez le médecin ! »…et après consultation « en fait, je fais de l’aérophagie. Tu vois, j’ai un traitement, donc ça n’était pas rien ! »…et la femme de penser « et ben, ça en fait des histoires pour du prout ! Si tu avais du être enceinte, accoucher, tu saurais ce qu’est la vraie douleur ! »

Toutes les fois où, vous messieurs, pleurez pour un mal de tête…combien de fois nous les femmes avons pensé « si tu avais tes règles tous les mois, tu comprendrais ce qu’est un vrai mal de crâne, puis de dos, puis de ventre, et tout ça en même temps et sans se plaindre (ou si peu) en plus ! »

Et là, maintenant, j’apprends que les hommes résistent à la douleur, bien mieux que les femmes…oh, comme je me sens bête…bête et méchante…

Pardon messieurs, vraiment, je vous le demande : pardonnez moi ! Vous pouvez vous plaindre maintenant, je ne dirai plus rien…euh…du moins, j’essaierai !

 

 

Bientôt l’hiver, et allez savoir pourquoi, on ne parle des SDF, des miséreux mais que pendant cette période…comme si le reste de l’année tout allait bien, comme si le reste de l’année il n’y avait personne vivant dans la rue, comme si le reste de l’année il n’y avait pas de misère, pas de besoins.

Je me suis posée une question essentielle et j’ai essayé d’y répondre le plus honnêtement possible.

Et s'il tombait, là, près de vous ?

Et s’il tombait, là, près de vous ?

Admettons qu’un jour, un SDF très mal en point, tombe près de moi…Je suis la plus proche, il a besoin de mon aide. Qu’est-ce que je fais ?

 Malgré ses vêtements très très sales, son odeur épouvantable, sa barbe et ses cheveux plein de poux, je m’approche, je le touche, j’essaye de l’aider…

ou alors…

Je prends mon téléphone, j’appelle les secours tout en lui parlant, mais sans le toucher…Je le rassure du mieux que je peux.

Ma réponse est horrible, vraiment horrible et j’en suis consciente…

Je crois (en fait, j’en suis sure) que je ne le touche pas. Ca m’est impossible…même si j’essayais, je ne le pourrais pas…j’appelle les secours, je reste près de lui en attendant leur arrivée, mais sans le toucher, sans lui prendre la main pour le rassurer, sans essayer de relever sa tête pour le soulager…

J’suis dégueulasse hein ? J’suis sans coeur, sans pitié ? Oui, je sais, je le reconnais !

Et vous, que feriez vous ? Soyez honnête !

Besoin d’un pro au meilleur prix ?

Vous recherchez un traiteur, un pro du spectacle, etc etc...quelque soit votre besoin, Lememo.com vous le trouvera...par exemple, s'il vous faut un DJ...cliquez ci-dessous !

logo

 

Besoin d’un chauffeur ?

A Montpellier (et dans les environs), pour être transporté n'importe où, il faut appeler Tommy's line :

cliquez  ci-dessous pour accéder au site

Logo VTC

Cliquez ci-dessous pour obtenir un devis

Allez y, cliquez !

Fouillez dans les catégories

Nombre de visiteurs

Compteur Global gratuit sans inscription

Abonnez-vous, c’est gratos

Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception. Vous recevrez un email d'activation!