communauté 1915-2015

 

Mon article « la communauté  Communauté 1915 - 2015 » (cliquez sur le logo pour tout savoir).

Beaucoup de fratries ont été décimées durant la 1ère guerre mondiale. Je vais vous raconter l’histoire de 6 frères, qui s’en sont sortis indemnes…mais pas si indemnes que ça !

En 1914, à Montmain (Seine Maritime), vit la famille Cordonnier qui compte 9 enfants, dont 6 frères.

André, 21 ans, a déjà quitté la commune puisqu’il fait son service militaire depuis le 2 novembre 1913, à Vincennes. Dès le 2 août, il est mobilisé.

Le frère aîné, Georges, a lui 35 ans et, bien qu’il soit marié,  est mobilisé dès le début de la guerre.

Départ  le 4 août pour Léon (27 ans) et le 12 août pour Jules (33 ans), tous deux encore célibataires.

En quelques jours, les parents, Stanislas et Maria, ont vu partir au combat quatre de leur fils. Maria leur remet à chacun un Louis d’or « porte-bonheur ». Ils ne doivent pas s’en séparer !

Fin 1914, les deux derniers fils Eugène 31 ans et Maurice 19 ans partent à leur tour, avec eux aussi leur Louis d’or porte-bonheur en poche.

1ère guerre mondiale. Les fils CordonnierLéon, André et Maurice Cordonnier, photo prise vers le mois de mai 1917

A partir de ce jour, Stanislas et Maria vivront dans la crainte de voir arriver l’annonce d’une blessure grave ou de mort d’un de leurs fils.

Chaque garçon est dans un régiment différent. Chacun va passer du statut de paysan à celui de combattant, déterminé à se battre pour la patrie, malgré la souffrance, la violence des combats, la fatigue, la peur, la mort des camarades.

 

La Marne, la Somme, l’Argonne, Verdun, le chemin des dames…ils participeront à bon nombre de batailles emblématiques de cette guerre. 

Georges, Eugène, Jules et Léon rentreront dans leur Normandie natale en mars 1919. Les plus jeunes, André et Maurice, ne rentreront au pays qu’en septembre 1919. 

Le miracle improbable a eu lieu : les six frères sont rentrés, vivants et pour la plupart, décorés.

Ils raconteront quelques anecdotes, comme par exemple lorsque lors d’une patrouille, l’un des frères se retrouve nez à nez avec un soldat allemand. Tous 2 se fixent intensément pendant de très longues secondes, les fusils pointés. Puis lentement, ils baissent leurs armes, et sans un mot, passent leur chemin.

Cette terrible expérience, cette participation forcée à cette « grande boucherie » laissera des traces physiques mais aussi psychologiques. Les souvenirs les plus douloureux de Léon étaient ceux liés au fait d’avoir dû achever des camarades qui souffraient abominablement et qui suppliaient qu’on abrège leurs souffrances.

Maurice, lui, a été désigné pendant ce conflit pour participer à un peloton d’exécution. Trois soldats français qui, revenant de permission un peu ivres, avaient bousculé un officier et avait fait tomber son képi, furent condamnés à mort.

Ces souvenirs et bien d’autres, les hanteront jusqu’à leur mort.

Pendant la guerre, André et Eugène ont été intoxiqués par les gaz. Début 1926, ils mourront tous les 2 à un mois d’intervalle. Le premier à 33 ans et le second à 43 ans (laissant une veuve et trois enfants). Tous deux obtiendront la mention officielle « morts pour la France ».

André et Eugène Cordonnier(André et Eugène Cordonnier)

C’était des gens simples, travailleurs, paisibles. Ils furent brutalement jetés dans le grand bain de sang et de larmes et ils firent des choses extraordinaires, se dépassèrent bien au-delà de ce qu’ils pouvaient imaginer. » (site de la ville de Montmain)

Que dire de plus ? Rien !

 

 

Besoin d’un pro au meilleur prix ?

Vous recherchez un traiteur, un pro du spectacle, etc etc...quelque soit votre besoin, Lememo.com vous le trouvera...par exemple, s'il vous faut un DJ...cliquez ci-dessous !

logo

 

Besoin d’un chauffeur ?

A Montpellier (et dans les environs), pour être transporté n'importe où, il faut appeler Tommy's line :

cliquez  ci-dessous pour accéder au site

Logo VTC

Cliquez ci-dessous pour obtenir un devis

Allez y, cliquez !

Fouillez dans les catégories

Nombre de visiteurs

Compteur Global gratuit sans inscription

Abonnez-vous, c’est gratos

Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception. Vous recevrez un email d'activation!