cimetière

 

La semaine dernière, j’étais à Oldenburg en Allemagne…et c’était vraiment génial…j’ai passé beaucoup de temps avec ma fille Jennie…on a papoté, rigolé…c’était une semaine top du top !

Pendant mon séjour, on a aussi beaucoup beaucoup marché…et j’ai bien sûr pris quelques photos…des trucs que j’ai vus, comme par exemple :

Dans un coin de mur, ce monsieur fixait une plaque…

photographie

Ce type n’était pas un rapide…à chaque fois que nous passions par ici, il était là, s’acharnant encore et toujours sur la même vis !

 

En Allemagne, la saucisse est reine…préparée à toutes les sauces, tous les épices possibles…j’avoue que je n’en ai pas mangé, je ne suis pas fan du tout…

Puis franchement, après avoir vu ce chien saucisse, je n’avais vraiment pas envie de goûter à la spécialité du coin !

photographie

 

Un midi que l’on mangeait, des pigeons se baignaient dans les mares…ils avaient l’air d’apprécier à fond alors qu’il pleuvait grave fort !

photographie

photographie

 

Et bien sûr, nous sommes allées nous promener au cimetière d’Oldenburg. On y trouve de vieilles vieilles tombes, comme celle-ci, datant de 1741

photographie

Au détour d’un chemin, cette tête de mort, identique à celles d’Ecosse…et malgré mes recherches,  je n’ai jamais trouvé pourquoi il y a ce symbole sur certaines tombes !

photographie

Un peu plus loin, une femme légèrement dévêtue, langoureusement allongée sur la pierre…et pourtant, de dieu qu’il faisait froid !

Je lui ai crié “couvre toi, tu vas geler sur pied, attraper la mort !” mais elle n’a même pas daigné me regarder !

photographie

Ce jour là, il pleuvait, ça caillait grave alors nous n’avons pas traîné trop longtemps dans le cimetière…et pourtant, c’était mortel ! J’y retournerai parce qu’il est immense, super vieux et qu’il y a forcément des tombes qui valent le détour !

Pendant mon séjour, j’ai bien essayé de retenir quelques mots d’allemand…mais c’est une langue difficile…je sais dire “danke” pour merci…euh…oui, c’est à peu près tout ! Je sais, je sais, j’suis nulle ! Mais c’est bien connu : les français ne font aucun effort lorsqu’il s’agit des langues étrangères ! 🙂 

Il y a un mot que, ma foi, je trouve assez drôle…et facile à retenir ! Je vous laisse deviner lequel !

photographie

Ce qui m’a fait rire (oui, je sais, je me marre pour pas grand chose) c’est que cette affiche se trouvait dans le hall de la maternité.

Avec mon esprit…euh…tordu (n’ayons pas peur des mots), je me suis dit “et voilà, ça explique tout : bitte hier, maternité aujourd’hui !”

Allez hop, passons, glissons ! 🙂

Aujourd’hui, je repars…mais non, pas en Allemagne !

Ce coup ci, je vais à Montpellier pour le week end. Je reviens dimanche soir, accompagnée de mes petites-filles, Lina et Endie (qui restent avec moi pendant les vacances)…encore de bons, d’excellents moments en perspective !

gif animé

 

Me voilà revenue de mon séjour à Sheffield…j’ai survécu à mon aller-retour en avion et même que j’ai regardé par le hublot et que je me suis prise pour dieu, regardant la terre de haut et…bon j’arrête mes bêtises et je vous raconte ce que j’ai vu…c’est parti, qui le désire me suive ! (cliquez sur les photos pour les voir en grand format)

Dans le ciel 2

 

Bon, d’accord, il y avait bien quelques nuages mais pas de vent…donc voyage tout en douceur 🙂

Dans le ciel

 

 Lorsque nous sommes sortis de l’aéroport, voilà la 1ère chose que nous avons vue

Mad Max 3

 N’est-ce pas qu’il a de la gueule ce camion ?

Mad Max 2

 

Mad Max 1

 

 

Samedi, nous sommes allés visiter une ancienne prison…c’était assez impressionnant.

Il y avait cet étrange casque…(surement pas fait pour écouter de la musique) 🙂   A quoi pouvait-il bien servir ?

mégère 2

 Vous donnez votre langue au chat ? Ca tombe bien car il servait à punir les mauvaises langues !

Lorsqu’une commère faisait courir des rumeurs, on la punissait en lui bloquant la langue avec la languette de fer

Commère

 

Il y avait aussi d’autres punitions…aussi barbares…comme frapper la plante des pieds avec une sorte de gourdin

punition

 

mais aussi des cellules avec oreiller en bois, paillasse, rat (un empaillé, pas un vrai vivant, courant partout)…

en prison

 

On s’est promené dans les rues…vous ne trouvez pas que cette maison a l’air penché ?

Maison penchée

 

 

Je suis une passionnée de cimetières, donc forcément, nous sommes allés en visiter un…et celui que nous avons choisi valait le détour

Dans “the Parish Church of Saint Michael on Greenhill”

The Parish Church of Saint Michael-on-Greenhill

 

Il n’y a pas vraiment de tombes. De grandes plaques d’ardoise sont posées, sans aucun ordre précis, regroupées par ci par là. Les personnes à qui nous avons demandé le pourquoi du comment nous ont dit qu’en fait les cercueils ne sont pas forcément sous les plaques, mais plutôt dispersés un peu partout sur le terrain du cimetière…

Tombe 3

 

Tombes 4

 

Il y a aussi une tombe que j’ai trouvé un peu spéciale…comme un bac creusé dans le sol

Tombe 2

 

Puis celle-ci, assez originale

Tombe

 

 

Près d’un lac, nous avons croisé des canards…je ne comprenais rien à ce qu’ils racontaient, ils cancanaient en anglais !

lac

 

 

Nous avons bien évidemment visité la cathédrale

Cathédrale

 

 

Sur les murs de la cathédrale, il y a des dizaines de statues, représentant des rois, des papes, des saints, des personnages célèbres, etc etc.

Personnages sur la cathédrale

Il parait que pour s’entraîner, les archers les prenaient pour cibles, visant par exemple une main, une tête, un pied…ma foi, pourquoi pas ? 

 

Vous en avez assez de mes photos ? Vous voudriez faire un break ? Yes, et quoi de mieux qu’un bon repas n’est-ce pas…j’avoue qu’en Angleterre, j’ai encore une fois bien bien mangé…

repas

 

 

J’ai vu plein d’autres choses, comme par exemple le National Memorial Arboretum, un autre cimetière, un arc en ciel…et la suite sera pour un prochain article !

 

 

 

 

Je fais partie de la communauté 1914 - 2014 et c’est ainsi que chaque semaine nous publions un article relatif à la 1ère guerre mondiale.

Aujourd’hui, en faisant des recherches d’articles, j’ai encore appris plein de trucs…par exemple que les ouvriers chinois étaient venus en masse aider les français, les anglais…vous le saviez ? Moi pas..je vous mets ici ce que j’ai découvert.

Pour remplacer les hommes partis en guerre, la France et le Royaume-Uni ont fait appel à des travailleurs chinois (sous contrat de 5 ans). 

Dès 1917, ce sont 36 975 chinois qui arrivent en France (dans les usines d’armement, les ports, les mines, les exploitations agricoles et les forêts) et 93 000 (ou 100 000 suivant les sources) au Royaume-Uni.

(cliquez sur l’image ci-dessous pour regarder un film de moins de 2 minutes)

arrivée des ouvriers chinois

 

Ils venaient principalement de l’Est de la Chine (région du Shandong), ils avaient entre 20 et 35 ans, étaient paysans sans terre, porteurs, ouvriers, serveurs…généralement illettrés…officiellement, tous volontaires. Beaucoup de ces hommes, qui n’avaient jamais quitté leur village, n’ont pas supporté les 3 mois de voyage, en bateau. Ils sont morts de déshydratation (suite au mal de mer), de maladie, sont devenus fous, se sont jetés à l’eau.

Pour d’autres, le bateau était torpillé…comme l’Athos coulé le 17 février 1917 faisant 700 morts dont 543 chinois.

Les Chinois débarquaient au Havre ou à Dieppe. Ils étaient ensuite dispersés dans toute la France : chez Renault, les mines de la Machine (Nièvre), etc etc

En France, les ouvriers non qualifiés étaient payés 1,50 francs par jour (le kg de pain coûtait 0,44 francs en 1914). Les ouvriers qualifiés (mécaniciens, artisans, interprètes) jusqu’à 6 francs.

Ouvriers chinois en 14-18

 

Selon les autorités françaises, 1500 travailleurs chinois seraient décédés pendant la 1ère guerre mondiale en France. Au Royaume-Uni, il y aurait eu, officiellement, 2000 morts. Mais ce chiffre est contesté…apparemment, plus de 27 000 travailleurs chinois auraient disparu sur les 100 000 recrutés par le Royaume-Uni…que sont-ils devenus ? Surement envoyés pour travailler sur les zones de combat, ils ont dû être tués et enterrés sur place, dans des fosses communes. 

Plus d’un millier de coolies chinois sont enterrés dans 17 cimetières du nord de la France, entretenus par la Grande-Bretagne. Celui de Nolette (près de Noyelles-sur-mer dans la Somme) compte 838 tombes

Cimetière chinois de Nolette

(cliquez sur l’image pour en savoir plus)

Celui de Saint-Etienne-au-mont (Pas de Calais) 150…il n’existe pas de cimetière pour les travailleurs chinois, entretenu par la France.

A la fin des combats, ces hommes ont été employés au déminage, nettoyage des décombres,…Côté britannique, les survivants ont été rapatriés fin 1920. Côté français, les derniers sont repartis en 1922, après avoir travaillé à la reconstruction d’après-guerre (nettoyage), ou dans les mines, les usines.

Entre 1500 et 2000 chinois sont restés sur le territoire français. Certains se sont mariés avec des françaises, d’autres se sont regroupés autour de la gare de Lyon à Paris…le dernier survivant est mort le 5 mars 2002, à la Rochelle, à l’âge de 105 ans…il s’appelait Monsieur Zhu Guisheng.

Au parc Baudricourt (13ème arrondissement de Paris) une stèle rend hommage à tous ces hommes venus aider la France pendant cette horrible période

stele-travailleurs-chinois

 

 

 

Besoin d’un pro au meilleur prix ?

Vous recherchez un traiteur, un pro du spectacle, etc etc...quelque soit votre besoin, Lememo.com vous le trouvera...par exemple, s'il vous faut un DJ...cliquez ci-dessous !

logo

 

Besoin d’un chauffeur ?

A Montpellier (et dans les environs), pour être transporté n'importe où, il faut appeler Tommy's line :

cliquez  ci-dessous pour accéder au site

Logo VTC

Cliquez ci-dessous pour obtenir un devis

Allez y, cliquez !

Fouillez dans les catégories

Nombre de visiteurs

Compteur Global gratuit sans inscription

Abonnez-vous, c’est gratos

Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception. Vous recevrez un email d'activation!