Chiens

 

Bird Born est un illustrateur russe qui crée des bandes dessinées amusantes…d’habitude, il dessine plutôt les chats (son compte Instagram ICI

Un jour, il adopte un chien et est si ému qu’il décide de partager son aventure…à l’aide de dessins bien entendu.

BD

BD

BD

BD

BD

BD

BD

BD

BD

BD

BD

BD

BD

BD

Alors pas belle l’histoire ?

 

Puis en fouillant un peu, je suis tombée sur d’autres illustrations…elles comparent le comportement du chat et du chien…j’en ai 2 de chaque à la maison et ma foi, ce que dessine Bird Born n’est pas faux du tout ! 😉 

BD

BD

BD

Vous trouverez d’autres dessins du même thème en cliquant ICI 

Allez, j’arrête avec les dessins…j’en ai déjà mis pas mal…perso, j’ai bien aimé les découvrir, ils sont drôles et réalistes 😉 

 

 

 

Hier, j’ai vu sur internet des vidéos qui m’ont fait exploser de rire…si, si, c’était carrément l’explosion…j’en ai mis partout ! 🙂

Pourtant, le but de ces films n’était pas de faire rire mais de prévenir : “attention, danger lorsque l’on monte en ascenseur avec son chien au bout d’une laisse”…mais bon, moi, ça m’a fait grave rire

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=weWkJxGof2s[/youtube]

Je suis horrible hein ? Mais avouez que c’est drôle quand même non ?

Sinon, il y a la vidéo de Kiki : une promenade sur la plage, puis allez Kiki, viens, dépêche toi ! (Merci Domi, j’ai vraiment bien rigolé)

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=75OFdy1X1_M[/youtube]

Ca n’est pas amusant ? Ok, alors je change de registre…

Lorsque qu’un chat ne veut pas rentrer à la maison, c’est le chien qui gère !

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=fYI-v_3Sffs[/youtube]

mais il y a aussi le chat qui ne sait pas nager…au secours le chien ! help me !

photographie d'animaux

En plus du rire, pour finir cette année 2015 de merde, il me faut un gros lot d’images attendrissantes…et je reste avec les animaux !

photographie d'animaux

photographie d'animaux

photographie d'animaux

photographie d'animaux

il faut du jeu aussi

photographie d'animaux

 

Et pourquoi pas du pratique pendant que j’y suis ?

Pour ceux qui ne peuvent pas se séparer de leur toutou la nuit mais refusent qu’ils dorment sur leur lit…voilà la solution…à chacun son espace !

photographie d'animaux

Je m’arrête là…encore une petite fournée ? C’est parti !

Après une bonne nuit de sommeil

photographie d'animaux

après une bonne tasse de café

photographie d'animaux

il faudrait que je commence à m’occuper de la maison…ménage, lessive

photographie d'animaux

mais j’ai pas trop envie !

Oh mais 1 minute ! Il paraît que pour être bien dans son corps, il faut être bien dans sa tête…méditation et gym…voilà mon programme…alors, j’y vais !

 photographie d'animaux

 

 

 

 

Ma participation au défi organisé par l’lienaccueil (abécédaire où les phrases doivent se terminer en rimant avec la lettre de l’alphabet de la semaine)…aujourd’hui, il faut “rimer en E”.

On pourrait penser que je suis devenue une “mamie à chats” 🙂 🙂 alors je vais vous écrire un dialogue de chiens 🙂 🙂

Fred, le chien errant, rencontre son ami, Jules, le chien de maîtrE.

gif animé 2 chiens

Fred “tu as le temps de boire un coup, viens, je te paye une gamellE !”

Jules “D’accord, pour une fois que c’est toi qui payE !”

Fred “Alors, comment vas tu, toujours à faire le toutou à son maîtrE ?”

Jules “On peut dire ça, mais ma vie est génialE. Et toi, toujours dans la galèrE ?”

Fred “Oui, surtout que je ne touche plus le RSA mais je me débrouillE !”

Jules “Tu dors encore dans la ruE ? Tu n’en as pas marre à la longuE ?”

Fred “Si, bien sûr que ça me soûlE ! Mais, en contrepartie,  je n’ai de compte à rendre à personnE ! Je ne suis pas comme toi à supporter les humeurs de mon maître, à devoir faire le clown, donner la pattE. Je suis librE !”

Jules “Surement, mais moi mon maître m’adore, me caresse et me donne ma patéE. Je suis heureux, je te l’assurE !”

Fred “mouais, je veux bien te croirE ! Et tu as une meufE ?”

Jules “Non pas encore, mais je vais bientôt chez le vétérinairE. Je crois qu’ils m’ont arrangé une rencontre car mon maître ma dit qu’après je serai un peu plus léger mais toujours Jules le magnifiquE !”

Fred “AndouillE ! Ton maître va te faire castrer et plus jamais  tu ne sauteras de chiennE !”

Jules “Mais qu’est-ce que tu racontes comme conneriE ! Ca n’est pas possiblE !”

Fred “Mais si abruti, les maîtres ils font ça à leur chien domestiquE. Pour ne plus qu’ils cavalent après les femelles, ils leur font couper le kiki et hop, ni vu ni connu, plus de zigounettE !”

Jules “Mais c’est affreux, démoniaquE..Je ne veux pas perdre ma queuE !”

gif animé chien qui supplie

Fred “ça n’est pas la queue qu’ils te couperont, c’est les noisettes et à la place, t’auras comme une poche qui pendouillE ! Tiens, regarde là-bas, la grosse baudruchE…tu vois, c’est vidE ! Allez viens avec moi, ne rentre pas chez toi, je t’embarque, on se barrE !”

Jules “Non, non, j’aime mon maître, je veux rester avec lui et continuer ma viE ! Tant pis pour mes castagnettes mais j’aurai un regret : ne pas avoir grimpé au moins une chiennE !”

Fred “Alors avant de rentrer, viens, je t’emmène voir une petite qui cherche quelqu’un pour lui faire une portéE. C’est une super mignonne, toute sympa et elle ne te réclamera jamais de pension alimentaire, tu peux me croirE. Allez, viens, comme ça, après, il te restera le souvenir de cette nuit de baisE !” (note de l’auteur : Fred est un chien de rue, il parle donc comme dans la ruE) 😮   😉

Et c’est ainsi que Jules et Fred sont partis, ensemblE.

Jules est anxieux de savoir que bientôt sa virilité sera coupéE. Puis il n’y pense plus car ce soir, il le sait, ça va être la nuit de sa chienne de viE  !

gif animé chiens qui dansent

 

 

 

Voilà ma participation de cette semaine à la communauté  Communauté Il y a 100 ans  et c’est une histoire de chiens que je vais vous raconter.

 

Hiver 1914 – 1915, dans les Vosges : il fait très froid, la 1ère guerre mondiale est commencée depuis quelques mois, la neige atteint parfois 2 mètres de haut. Les soldats doivent sans cesse déneiger pour dégager le passage des mulets qui assurent le transport des armes, du ravitaillement. Ils s’épuisent, ont froid, le moral s’en ressent, la guerre s’enlise (et ça n’est qu’un début).

Au mois de juin 1915, le Capitaine Louis Moufflet et le Lieutenant d’infanterie René Haas ont une idée de génie : ils ont vécu en Alaska et proposent de s’inspirer des méthodes de ces pays aux conditions climatiques extrêmes : utiliser des traîneaux à chiens pour l’acheminement des fournitures ! (activité inconnue en France).

SECA moufflet              Rene-Haasweb

 

Les arguments des deux anciens chercheurs d’or sont incontestables : un attelage de chiens circulera sur n’importe quelle neige. Le chien de traîneau est insensible et résistant au froid. Il loge dans le moindre abri et se nourrit facilement. Ces chiens sont dociles, n’aboient pas et n’ont pas peur des coups de fusil.  10 chiens peuvent rapidement traîner 250 kg environ , alors qu’un mulet ne transporte lentement que 80 kg. Un attelage de 10 chiens se déplacerait plus vite sur une distance de 50 ou 60 km et remplacerait 6 bons mulets.

L’Etat-Major sourit en entendant cette proposition. Tout à son prestige et ses traditions, il juge la solution “Haas et Moufflet” irrespectueuse, suggérant que la Cavalerie, division d’élite de l’armée française, serait inférieure à un bataillon de chiens ! “Non mais quel culot ! Sortez Messieurs, vous nous faîtes perdre notre temps !”

Mais les 2 officiers insistent, reviennent avec documents et photos. Ils racontent leurs expériences, leurs déplacements, là-bas, à la frontière de l’Arctique, les Esquimaux, les attelages postiers qui sillonnent le grand nord, sur plus de 1300 km, dans la tourmente et que rien n’arrête, même pas le blizzard.

Septembre 1915 : le général de Maud’huy soutient le projet et approuve l’envoi dans les Vosges d’un équipage comprenant 400 chiens d’Alaska et d’une quarantaine de traîneaux. 

Des moyens sont mis en oeuvre (achats de chiens, de traîneaux, d’harnachements, de provisions, etc etc) et le 7 août 1915, le projet est définitivement approuvé par Mr Millerand, Ministre de la guerre.

L’aventure peut commencer ! 

 

L’effectif des S.E.C.A. (Section d’Equipages Canins d’Alaska) qui étaient de 436 chiens en 1915 était tombé à 247 chiens le 18 juillet 1918.

Les chasseurs alpins (devenus conducteurs de chiens) oubliaient fréquemment la guerre, malgré la mitraille, tant leurs missions étaient sportives, inhabituelles, extraordinaires. Trois des chiens d’Alaska furent décorés de la Croix de Guerre.

La guerre terminée, ces chiens finirent leur vie héroïque en pantoufles, comme chien de salon chez certains particuliers et militaires.

Cette histoire, que je ne connaissais pas, m’a passionnée. Pour découvrir le voyage des chiens (d’Alaska aux Vosges), l’entraînement des hommes, pour tout découvrir, je vous dirige sur le lien qui m’a raconté cette passionnante aventure : 

L’histoire des Chiens de traîneau pendant la 1ère guerre mondiale…(cliquez sur l’image ci-dessous)

SECA HAAS

 

 

 

 

 

 

Besoin d’un pro au meilleur prix ?

Vous recherchez un traiteur, un pro du spectacle, etc etc...quelque soit votre besoin, Lememo.com vous le trouvera...par exemple, s'il vous faut un DJ...cliquez ci-dessous !

logo

 

Besoin d’un chauffeur ?

A Montpellier (et dans les environs), pour être transporté n'importe où, il faut appeler Tommy's line :

cliquez  ci-dessous pour accéder au site

Logo VTC

Cliquez ci-dessous pour obtenir un devis

Allez y, cliquez !

Fouillez dans les catégories

Nombre de visiteurs

Compteur Global gratuit sans inscription

Abonnez-vous, c’est gratos

Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception. Vous recevrez un email d'activation!