1914 – 1918

 

Cette semaine, mon article pour la communauté  ”Communauté 1915 - 2015“ (cliquez sur le logo pour tout savoir) sera un périodique « Le Front – exclusivement illustré et rédigé par les poilus de l’avant »

Sur le site Gallica, je cherchais un magazine du 31 mai 1915 lorsque j’ai découvert (cliquez sur les images pour les voir en grand format)

le front n°1

 

Alors, j’ai feuilleté différents numéros

et parfois j’ai souri, comme lorsque j’ai vu ces dessins de « Si les femmes faisaient la guerre » 

la femme à la guerre(cliquez sur l’image pour la voir en grand format)

ou en lisant l’histoire de Toto

le toto(cliquez sur l’image pour la voir en grand format)

 

Puis j’ai découvert le langage SMS de la 1ère guerre mondiale…c’est tout simplement génial

fantaisie alphabétique

 

Et cette annonce immobilière…ah cet humour !

à louer

 

Dans ces dessins, finalement elle n’est pas mal la pépée qui a servi de modèle  🙂  😀  😉

croquis galants(cliquez sur l’image pour la voir en grand format)

 

Un dessin où les marraines en prennent pour leur grade !

nos marraines

 

J’ai passé un excellent moment à découvrir, lire, sourire, faire la grimace…à passer par toutes les émotions en découvrant ce magazine…alors si vous avez un moment, n’hésitez pas à plonger en cliquant ICI

 

 

Pour la communauté 1914 - 2014 qui commémore à sa façon la 1ère guerre mondiale, cette semaine je vais vous parler de sous-vêtements.

 

Lorsqu’il rejoint l’armée, chaque soldat reçoit un paquetage

paquetage soldat français 1ère guerre mondiale

…qu’il doit se trimbaler, jour après jour. Et on y trouve notamment 1 caleçon long

caleçon long 1914 - 1918

qui apporte chaleur supplémentaire en cas de froid ou garde le corps au frais s’il fait trop chaud. Il réduit aussi les irritations et la chauffe due aux tissus rêches. Les sous-vêtements sont aussi protègent, en théorie, le corps des saletés et les vêtements des odeurs corporelles…encore faut-il pouvoir changer ou laver ses sous-vêtements !

Mais il existe aussi des sous-vêtements combinaisons…qui sont moins pratiques parce qu’en 1 seule pièce. Ces sous-vêtements entraient dans l’histoire en 1915 grâce à une peinture de J.C. Leyendecker – L’homme sur le sac – 1915

JC Leyendecker hommes dans leurs combinaisons

mais pas certain que les soldats aient bénéficié de ces combinaisons.

Je n’ai pas trouvé beaucoup d’articles décrivant ou parlant des sous-vêtements de la 1ère guerre mondiale…il faut croire que le sujet n’a pas laissé beaucoup de traces ! 🙂

 

En 1918, Pierre Valton (patron de l’entreprise Valton et fils à Troyes) a l’idée géniale de couper les jambes des caleçons. Il rajoute le principe de l’élastique aux cuisses et à la taille, améliore la façon de travailler le jersey. C’est le début du fameux slip kangourou…mais ça, c’est une autre histoire !

slip kangourou vers 1920

 

 

Et pour les femmes me direz vous ?

Avant la 1ère guerre mondiale, elles portaient des corsets…ces espèces d’objets de torture

1909-Corsets

 

 

Puis avec la guerre, les façons de se vêtir se sont modifiées…l’industrie textile est mobilisée par l’effort de guerre mais apporte des sous-vêtements plus confortables. La femme doit rester libre de ses mouvements et c’est la 1ère étape vers l’arrêt du port habituel du corset. Les jupes sont coupées au dessus de la cheville pour économiser le tissu…

L’américaine Mary Phelps Jacobs invente et confectionne le 1er soutien-gorge à l’aide de 2 mouchoirs et d’un ruban rose…Son invention est brevetée le 3 novembre 1914

10_morris_library

 

 

Nous fêtons donc cette année, l’anniversaire du soutien gorge…et ça mérite bien un slogan publicitaire trouvée sur la vitrine d’une corseterie de 1915

slogan pub soutien gorge

 

 

Vous avez zappé l’anniversaire de vos soutifs ? Il n’est pas trop tard !

Vite, allumez 100 bougies, chantez « joyeux anniversaire », dansez…tout ça devant vos soutifs étalés devant vous…mais sans avoir de soutien gorge sur vous…attention, ça peut faire mal !

gif sans soutif

 

 

 

 

 

Pour la communauté 1914 - 2014, dont je fais partie, j’avais mis sur ce blog un article parlant des chiens d’Alaska, utilisés pendant la 1ère guerre mondiale…article à lire ICI.

Daniel Duhand, producteur du film diffusé sur Arte, m’avait laissé un commentaire, me disant qu’une BD racontant cette fabuleuse aventure allait paraître courant août.

J’avais noté la date et aujourd’hui, je suis allée à la FNAC. J’ai regardé dans les rayons BD (qui est, à mon avis, bizarrement rangé) et, comme d’hab,  je n’ai pas trouvé ce que je cherchais. Alors, direction la dame qui renseigne pour lui demander « Bonjour. Vous pouvez me dire où je peux trouver la BD « les poilus d’Alaska ? »… »Oui, bien sûr…nous l’avons reçue aujourd’hui. Comment, par qui la connaissez vous ? Etrange que vous en ayez entendu parler ! » « Oh, par un blog. L’histoire m’a vraiment intéressée. »…et me voilà, ma bande dessinée sous le bras, direction, les caisses…13,50 euros et 1/4 d’heure plus tard, je repars chez moi

BD les poilus d'Alaska

 

Il me faut prendre le bus…alors autant m’occuper intelligemment pendant ce voyage…et j’ai lu, j’ai lu et encore lu…cette histoire est passionnante. Moufflot, blessé, réparé, qui a une idée…la femme de Moufflot, à qui on annonce la mort de son mari…l’Alaska, les amis qui se séparent, qui rentrent en France pour accomplir leur devoir d’honneur : partir en guerre. Ils laissent leur vie, leurs chiens, ces animaux avec qui ils ont des liens si spéciaux…

J’ai lu avec passion et je n’ai qu’une hâte : que paraisse le tome 2…Monsieur Duhand, si vous repassez par là, vous pouvez me dire quand sortira le tome 2 ? Allez, vous pouvez me le dire, je ne le répéterai à personne…

 

 

Vous savez forcément ce qu’est la communauté  « la communauté« 

Sérieux, vous ne connaissez pas encore ? Alors cliquez ICI et si vous désirez en faire partie, n’hésitez pas…prenez contact avec Clara du blog « Claramicalement« , elle vous expliquera tout.

Cette semaine, je me suis intéressée aux inventions des années 1914 à 1918, et notamment au Concours Lépine…Je vous fais un bref rappel de ce qu’est ce concours

 

2010_11_16_Concours_Lepine_1910_article.jpg_medium

 En 1900, les petits fabricants de jouets et d’articles de Paris souffrent de la concurrence étrangère. Ils se mettent à vendre à la sauvette différentes babioles, provoquant ainsi l’intervention croissante des hirondelles (les agents de police en bicyclette récemment créées par le préfet Louis Lépine). Plutôt que de multiplier les rondes des hirondelles, Lépine organise (en 1901) un concours exposition de jouets et de bibelots…pour lire la suite, cliquez ICI, tout y est super bien détaillé.

 En 1914, le concours Lépine était prévu du 20 août au 14 octobre au Grand Palais

Concours Lépine 1914

il a été annulé pour raison de conflit !

 

Apparemment, le concours n’a pas eu lieu en 1916, mais sur le site officiel Concours Lépine, dans la liste des lauréats, j’ai trouvé ce qui suit

moulin à café LépineLes Frères Peugeot aurait donc remporté le prix, grâce à leur moulin à café pour bars…mais je n’en sais pas plus !

En 1916, Monsieur Robert a remporté le 1er prix avec son invention du parachute individuel pour aviateur.

Je n’ai rien trouvé sur le concours de 1917, si ce n’est une image de l’inauguration

monsieur hudelot

 

En 1918, le concours a bien eu lieu et a été remporté par Monsieur LAUGE pour son matelas à  pneumatique et un nouveau type de machine à laver le linge (qu’on ne verra pas dans les maisons avant…très très longtemps)

Mais il n’y avait pas que le concours Lépine…d’autres inventions ont vu le jour entre 1914 et 1918

comme par exemple « le ski pour marcher sur l’eau » datant de 1916

ski

 

ou cette pelle trouée, inventée en 1914 par le colonel Sam Hughes.

La pelle McAdam (du nom de sa secrétaire personnelle) devait servir de bouclier aux soldats pendant qu’ils tiraient en insérant leur fusil dans le trou. Mais l’objet, beaucoup trop lourd, fut très rapidement abandonné…heureusement !

pelle à trou

 

Et la fermeture éclair ? Oui, elle a bien été mise au point en 1913 par un suédois (émigré aux Etats-Unis). Les premières fermetures éclair ont été utilisées par l’armée américaine pour les bottes et les uniformes des soldats

fermeture à glissières1ère fermeture à glissière, ensuite améliorée par le suédois Gideon Sundbäck en 1914

 

Et les serviettes sanitaires, vous connaissez ? Mais si, on les appelle communément « les serviettes hygiéniques ». Oui, mesdames, vos serviettes hygiéniques datent de 1914.

En 1800, on se servait de « sacs à chiffons ». Puis en 1914, la compagnie américaine Kimberly-Clark a produit des serviettes à base de cellucotton (composé de résidus d’usines de pâtes et papiers) et qui se sont révélées beaucoup plus absorbantes que le simple coton. La Croix-Rouge les a rapidement utilisées pour soigner les blessés et les femmes les ont trouvées très pratiques pour leur hygiène personnelle pendant et après le conflit.

La liste est longue…sur le plan militaire (de nouvelles armes, de nouveaux gaz, etc etc), sur le plan médical (les chirurgies réparatrices, les prothèses, etc etc), les moyens de locomotion, technologiques (le casque écouteurs et micro pour les pilotes), etc etc

 

Maintenant, je vais vous parler d’autre chose, mais toujours sur la guerre de 1914 – 1918

 

Voilà quelques temps, j’ai fait un article (pour la communauté 1914 – 2014) sur « les poilus qui venaient d’Alaska » (cliquez ICI pour le lire). Monsieur Daniel Duhan (auteur d’un film traitant du même sujet, diffusé sur Arte) m’a laissé un commentaire que je mets ici :

Daniel Duhand

 

N’hésitez pas à aller sur le site (en cliquant sur la bannière ci-dessous)

bannière les poilus d'Alaska

 

il est vraiment super intéressant… J’y ai découvert la BD, dont le tome 1 sera mis en vente le 20 août 2014…j’ai noté la date. Cette histoire me plait vraiment beaucoup, alors oui, je vais acheter les BD (en plus de ça, je suis une fan de BD)

la BD des poilus d'Alaska

 

Merci Monsieur Duhand d’avoir pris le temps de me lire et de m’écrire

 

Besoin d’un pro au meilleur prix ?

Vous recherchez un traiteur, un pro du spectacle, etc etc...quelque soit votre besoin, Lememo.com vous le trouvera...par exemple, s'il vous faut un DJ...cliquez ci-dessous !

logo

 

Besoin d’un chauffeur ?

A Montpellier (et dans les environs), pour être transporté n'importe où, il faut appeler Tommy's line :

cliquez  ci-dessous pour accéder au site

Logo VTC

Cliquez ci-dessous pour obtenir un devis

Allez y, cliquez !

Fouillez dans les catégories

Nombre de visiteurs

Compteur Global gratuit sans inscription

Abonnez-vous, c’est gratos

Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception. Vous recevrez un email d'activation!