Je fais partie de la communauté (cliquez sur le logo pour en savoir plus)  1914 - 2014 et voilà donc mon article de la semaine.

On sait que la femme a tenu un rôle essentiel, vital pendant la 1ère guerre mondiale…on parle de l’effort de guerre ! 

Mais le rôle des femmes dans la guerre ne s’arrête pas là !

Il fallait apporter aux hommes du front soutien psychologique et affectif majeur pour ne pas qu’ils craquent. C’était, par exemple, l’envoi d’une écharpe de laine ou d’un gilet tricoté avec amour pour que le soldat ne prenne pas froid, les grigris, les porte-bonheur…mais aussi l’engagement des femmes dans les personnels médicaux et hospitaliers, etc etc…

Mais pas que !

La France de 1914 vante la morale, la famille…la prostituée n’a pas sa place, puis elle pourrait être une espionne ! Il faut donc l’expulser des zones de combat…de grandes rafles sont organisées dans les zones de l’avant et les « filles » sont expulsées vers l’intérieur du pays.

Mais elles ne sont pas d’accord…il faut qu’elles gagnent leur vie et vont là où se trouve la clientèle. Les soldats n’ont pas vu de femmes depuis longtemps, ils sont facile à faire (c’est rapide), ne sont pas exigeants et payent bien !

Puis l’armée constate que la guerre est partie pour durer et que les hommes ont besoin de tirer leur coup (et pas que les coups de fusil). Elle organise la prostitution en donnant des sauf-conduits aux femmes de petite vertu pour travailler dans des maisons closes là où sont cantonnés les soldats, puis dans les villes comme Amiens, Epernay, Reims, etc etc.

Le Dr Léon Bizard raconte le triste quotidien des prostituées…j’en écris quelques extraits

« Là, c’était la bousculade, un dur, un dangereux et écoeurant business : 50, 60, jusqu’à 100 hommes de toutes les couleurs, de toutes les races à faire par jour, sous la menace continuelle des avions, des bombardements qui firent du reste leurs victimes parmi ces malheureuses »…. »

Puis, en 1918,  l’armée décide de créer « le bordel militaire » (sous prétexte d’éviter la propagation des maladies vénériennes). Elle fournit le local (ou le construit), choisit le tenancier et fait inspecter les filles, pour s’assurer qu’elles sont « saines ». La prostitution devient un service public et l’Etat un proxénète !

Image prostitution 1ère guerre mondiale

Et ce business rapporte à fond …il existait des recruteurs, des charmeurs de filles perdues.

Ils parcouraient les petites pensions de province et les hôpitaux, notamment le service des maladies vénériennes et charmaient des femmes en leur promettant une bonne place et de l’argent. Pour chaque femme « trouvée », le recruteur percevait 50 francs.

Beaucoup de ces femmes sont des filles-mères. Rejetées par la société, elles n’avaient souvent pas le choix et se retrouvaient prostituées dans ces bordels militaires.

Ces « filles » n’avaient qu’une faible paye et bossaient, jour et nuit…

pour information, j’ai retrouvé les tarifs pratiqués dans un bordel de Paris…du doux nom de « Maison Close de Mademoiselle Marcelle Lapompe »..je vous laisse apprécier (cliquez sur l’image pour la voir en grand format…et pouvoir lire)…attention, ce sont des prix de « bordel parisien chic »…surement rien à voir avec les tarifs pratiqués dans les zones de combat :

Tarifs d'une maison close

 

Pour finir, je vous laisse apprécier ce que Le Dr Léon Bizard a écrit…ça fait réfléchir !

« Pendant toute la guerre, voulant sans doute utiliser les compétences, on allait ainsi puiser pour garnir les maisons de tolérance de l’avant où des femmes qui n’étaient pas vraiment des paresseuses ont vu leurs cinquante mille hommes pendant la guerre. Dire qu’on a oublié de les décorer ! »

100 ans après, le sujet est encore tabou…il est abordé dans la BD (que je n’ai pas lue)

Amours guerres et sexualité

 

Que sont devenues ces femmes après la guerre ? Celles qui ne sont pas mortes ont surement continué de pratiquer, dans une maison close ou sur le trottoir…allez savoir !

 

 

 

 

 

16 Responses to J’ai Testé les femmes en 14-18…les oubliées de l’effort de guerre !

  • Amis de la poésie ,bonjour ! La guerre pour les hommes , l’esclavage pour ces femmes . Cent passes par jour et eles ne prennent pas feu ? 🙁
    Quels ravages la guerre . Et dire qu’il y a maintenant le jihad du sexe où les femmes sont enrolées pour le plaisir des hommes sous le prétexte fallacieux de la religion . Elles sont épousées ( oui , épousées ) pour cinq minutes parfois et répudiées ensuite . Cent ans après , même horreur . Et la branlette , ces gars -là , ils ne savent pas faire au lieu de pourrir la vie à ces femmes ?
    Oui , que sont -elles devenues ? Bonnes à tout faire et droit de cuissage ?
    Zut , je suis en rogne , sacrément en rogne .
    Bon samedi si çà te dit ! 🙂

  • clara65 dit :

    Demain, je mets une vidéo sur le rôle des femmes dans la guerre, moi aussi, mais pas les mêmes !
    On pourrait en rigoler tellement le catalogue que tu as mis est salé, mais cela me donne plutôt envie de gerber ou de pleurer ! Je ne m’imagine pas avec 60 hommes qui me passeraient dessus chaque jour, quelle horreur absolue !
    Bien sûr, on n’en parle pas, c’est tabou et puis beaucoup doivent penser qu’elles le voulaient bien, comme de nos jours. Certes, si certaines étaient ou sont perverses, le plus grand nombre est toujours en esclavage.
    Je ne te remercierai jamais assez, chère Florence, pour nous faire découvrir tout cela.
    Bises et bon week-end.

  • jill bill dit :

    Bonjour Florence, quelle horreur la prostitution en temps de guerre ! Ma grand-mère maternelle a travaillé dans les usines d’armement, je préfère !!!! Eh oui aucune médaille, la femme bonne à tout mais non renconnue, merci à toi, bon W-E, @+

  • stephy dit :

    mon dieu ce catalogue, quelle horreur! j ai 30 ans et tu m’apprends encore des choses, magique maman 😉 il ne faudrait pas une 3 ème guerre, l’Homme est tellement pire maintenant! matérialiste, égoïste, assoiffé de pouvoir et d’argent. ceci dit les femmes ne le sont pas moins! mais pour sure en cas de 3 eme guerre, ce catalogue serait remis au goût du jour et…pauvres de nous!

  • Coucou Flo…voilà un sujet bien grave ue tu as abordé avec un grand respect! On oublie que chacun à fait « sa » guerre!
    mais les filles de joie…joie pour le client, pas pour la pauvre fille … Mais ne nous leurrons pas, encore aujourd’hui certaines n’ont que cette solution! Ne les blâmons pas…il en faut du courage pour accepter cela.
    Bon certains me diront : il y en a qui le font par plaisir…peut-être mais c’est leur choix. Nous ne connaissons pas vraiment le pourquoi…
    En tout cas, Florence…merci pour cet article qui remet les pendules à l’heure, comme on dit!
    Bises et à bientôt,

  • Cathy dit :

    Bonjour Florence,

    Un sujet un peu inattendu, mais il ne faut – en effet – pas oublier que la prostitution a eu « le vent en poupe » à cette époque !
    Tu es allée chercher des documents et renseignements d’époque assez époustouflants. Que penser ? Si ce n’est que la femme en avait malheureusement besoin pour vivre, l’homme pour assouvir ses pulsions, mais que ce fut aussi source de profits et d’exploitation pour d’autres !
    Triste sort qui fut réservé à certaines.

    Bon week-end et à bientôt,
    Cathy.

  • clio48 dit :

    Un article qui interpelle réellement ; sujet tabou s’il en est et tu as bien fait d’écrire cet article !
    Sans aucune arrière-pensée et sans moquerie non plus, on peut considérer qu’elles ont participé à « l’effort de guerre » , en courant bien des dangers pendant et après également , sans aucune reconnaissance… que du mépris.

    Bisous Florence ***
    Francine.

  • Patrick. dit :

    Le Lebensborn e. V. (Lebensborn eingetragener Verein, en français « Association enregistrée Lebensborn ») était une association de l’Allemagne nationale-socialiste, patronnée par l’État et gérée par la SS, dont le but était…

    C’est dans le cadre de la politique d’eugénisme sous le nazisme et de promotion des naissances exacerbée que les Lebensborn virent le jour à l’initiative de Heinrich Himmler, le 12 décembre 1935, cette politique étant le pendant des camps d’extermination.

    Il s’agissait à l’origine de foyers et de crèches, mais il semble sur la base de témoignages de voisinage[réf. nécessaire], que la SS transforma rapidement ces centres en lieux de rencontre, où des femmes allemandes considérées comme « aryennes » pouvaient concevoir des enfants avec des SS. Le but de ces centres était la création et le développement d’une race aryenne parfaitement pure et dominante. Les femmes accouchaient dans le plus grand secret. Les enfants nés dans les Lebensborn étaient pris en charge par la SS en vue de constituer l’élite du futur « Empire de mille ans ».

    Le terme « Lebensborn » est un néologisme formé à partir de « Leben » (« vie ») et « Born » (« fontaine », en allemand ancien). Marc Hillel l’a traduit en français par « Fontaines de vie ».

    Actuellement encore des femmes mettent leur ventre à la disposition d’idéologies … et font des enfants chair à canon…
    Je suis juste fier d’être moi, un 68ard désuet, un naïf féministe toujours convaincu, un antimilitariste avéré… un insignifiant ni de droite ni de gauche ni du centre… juste un insipide respectueux.
    La Femme sacrifiée oui, des millions de mecs et d’enfants le furent le sont et le seront également… L’humanité? C’est où, quand et comment?
    Les hommes ces obsessionnels baiseurs refoulés d’oies blanches, Mesdames? Bien, ma génération lira vos tests et comme toujours il y aura de quoi « dialoguer »… enfin, si vous le décidez.
    Merci pour cet échange que j’espère non agressif… même s’il diffère de vos tests …
    Salutations selon votre souhait d’accueil…
    Pat.

  • flipperine13 dit :

    elles n’ont pas eu la vie belle ces femmes pendant la guerre elles devaient aussi faire vivre leur famille, se débrouiller pour avoir de la nourriture, combler un plaisir de la vie aussi

  • martine dit :

    Bonjour Florence,
    Encore des oubliés de la guerre ! Tout le monde a beaucoup souffert, les hommes au combat, les femmes qui devaient gérer leur foyer, leurs enfants, travailler dans les fermes en usine ou se prostituer… tout ça pourquoi ? au nom de certaines idéologies.. et 100 ans après, rien n’a changé… tout continue en encore plus violent je pense…
    Bravo pour ton article sur ce sujet tabou !
    On a eu un magnifique soleil aussi. Avec ma fille on a profité pour continuer un peu de peinture extérieure. Un petit coup de neuf…
    Bon alors, entrainement ou pas ? Lorine veut toujours s’inscrire ?
    Ma fille regard Black List, FBI duo très spécial, Castle… Oui, je veux bien savoir ce que ta fille regarde, c’est sûr que ça intéresse la mienne.
    C’est bien si tu as tout lu, tu n’as pas mis juste « coucou, bisous »… 😛
    Bon dimanche ! je vais aller faire un tour à un vide grenier
    Gros bisous
    martine

  • kprice dit :

    Ton article me fait froid dans le dos … même si on sait que tout ça a existé, de le lire encore là n’enlève rien à l’horreur qu’ont subi ces femmes.
    Que sont-elles devenues ??? …. montrées du doigt pour la plupart !

    Bises Florence … et Bravo pour cet article qui est très loin de déclencher quelque mot d’humour qu’il soit.

  • mamazerty dit :

    (oups com envoyé à la communauté , copié collé ici où j’aurais dû l’expédier)
    c’est vraiment un chemin d e traverse que d e raconter la guerre ainsi mais c’est la guerre aussi….quelle vie pour ces femmes!de l’abattage!J’ignorais tout d eçà, en même temps je ne suis même pas surprise….et tout çà pour le moral des troupes, alors là si c’est moral, je ne vois pas pourquoi en tant que femme çà me dégouterait, hein!!!!! par contre j’avoue que j’ apprécie la poésie coquine des termes de l’amour tarifé de la mère Lapompe….même si la poésie n’est que dans les termes….pauvres femmes que la société laissait tomber sans vergogne…. bon avec un vague rapport mais va donc le trouver, je note le livre de Gary 11/10….J’en fais la pub dès que je vois une copine susceptible de l’apprécier^^ j’en ferai un article plus tard. Bisous Florence, je reviendrai te lire plus tard

  • pyrausta dit :

    Une autre chose que je ne connaissais pas mais finalement c’est sans surprise…Du coup je me demande si mon grand père…enfin non, lui , est mort dès le début , le veinard! Et son fère,qui est devenu plus tard, beaucoup plus tard, le papa de ma grand mère et ensuite, vraiment longtemps plus tard mon « pépé Tilou » , le chanceux, lui, a enterré 6 freres et cousins…allait il se réconforter auprès d’une de ces Dames? La guerre est une horreur, celle là n’en est qu’une de plus…

  • jazzy57 dit :

    En effet personne ne pense à toutes ces femmes qui ont été engagées par l’état pour le plaisir du soldat .
    Quelle exploitation impensable que celle de la misère de ces femmes . La guerre n’apporte que la bestialité de quelque côté que l’on se tourne , et l’exploitation sexuelle de a femme n’est malheureusement pas terminée de nos jours dans les différents conflits . J’ai écrit un texte pour une exposition il y a quelques temps , car la femme même jeune devient une proie dans certains conflits actuels .http://giselefayet.wordpress.com/2013/04/06/la-terre-rouge-de-mon-pays/
    Bises

  • jamesse Yohan dit :

    Bonjour,
    je suis a la recherche des témoignages de Dr Léon Bizard sur la prostitutions etc…
    Ou les trouvées? merci bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez ajouter des images à votre commentaire cliquez ici.

Besoin d’un pro au meilleur prix ?

Vous recherchez un traiteur, un pro du spectacle, etc etc...quelque soit votre besoin, Lememo.com vous le trouvera...par exemple, s'il vous faut un DJ...cliquez ci-dessous !

logo

 

Besoin d’un chauffeur ?

A Montpellier (et dans les environs), pour être transporté n'importe où, il faut appeler Tommy's line :

cliquez  ci-dessous pour accéder au site

Logo VTC

Cliquez ci-dessous pour obtenir un devis

Allez y, cliquez !

Fouillez dans les catégories
Nombre de visiteurs

Compteur Global gratuit sans inscription

Abonnez-vous, c’est gratos

Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception. Vous recevrez un email d'activation!