Je ne peux pas imaginer qu’on ne fait rien…et pourtant, si…c’est une réalité : personne ne fait rien !

Chaque jour, des milliers de personnes essayent d’accoster sur les plages de Grèce ou d’ailleurs …chaque jour, des centaines d’entre elles meurent, noyées…et l’on continue de ramasser les corps, sans que ça n’émeuve plus personne !

Imaginez vous dans leur situation…imaginez, juste quelques minutes…

(j’ai écrit ce que me soufflait mon imagination…sans être larmoyante ou pousser le sentimentalisme à fond…j’ai juste écrit une réalité, qui se passe, là, maintenant, pendant que tu lis)

Je suis une petite fille de 10 ans. Je vis dans une ferme en Syrie avec mes parents et mes 2 petits frères de 2 et 4 ans. A la maison, il y a la radio, à manger puis nous avons des champs, des chèvres, un poulailler. Tous les jours, je vais à l’école du village. Tout est parfait jusqu’au jour où on entend à la radio que le pays est en guerre. Personne ne se bat encore par chez nous, mais tout le monde s’inquiète. On continue de vivre normalement mais mon père dit qu’il faut se préparer. Un jour, on voit qu’il y a le feu dans d’autres fermes, on entend des cris qui viennent du village. Mon père nous dit que ça va aller, qu’il ne va rien nous arriver. Le soir, on se couche. Je vois bien que maman tourne en rond, en pleurant. Papa essaye de la rassurer en lui disant « on va s’en sortir, ça va aller ! » mais j’ai l’impression que même lui n’y croit pas. Dans la nuit, ma maman nous secoue, mes petits frères et moi, et nous dit « vite, vite, il faut partir. Mon coeur (c’est à moi qu’elle parle), prends Nasser dans tes bras, on part se cacher ! » J’ai peur, tellement peur, mais je ne dois pas pleurer. J’attrape Nasser, je le serre fort contre moi et je cours, je cours. J’ai mal aux jambes, je ne sens plus mes bras. Nasser s’accroche à mon cou et il pleure. Je lui répète doucement « ne pleure pas. Ils vont nous entendre et nous attraper. Il ne faut pas faire de bruit. » Tous les 5, nous prenons le chemin et mon père m’explique qu’avec l’argent qu’il avait mis de côté pour acheter d’autres champs, il a payé quelqu’un qui va nous faire traverser pour l’Europe. Ah l’Europe…Paris, Londres…j’en ai tellement entendu parler à la radio…mais là, en ce moment j’ai peur et parfois j’ai du mal à courir tellement je suis fatiguée. Nasser est lourd, mais je ne peux pas le poser. Il est trop petit pour marcher aussi longtemps. Enfin, on arrive au bateau. Avec plein d’autres gens qui crient, qui pleurent ou qui simplement gémissent sans bruit, nous montons dans un bateau en plastique. Nous sommes nombreux et ça ne tient pas trop bien sur l’eau. Il fait tout noir, l’eau est froide et je ne sais pas nager. Je suis terrorisée ! Mon papa n’arrête pas de me dire « ça va aller. Regarde, je te mets un gilet et si le bateau coule, tu pourras flotter ! » Mais pour mes petits frères, il n’y a pas de gilet assez petits. Alors papa et maman les serrent contre eux. Le bateau s’en va doucement. Il a du mal à avancer et je sens bien qu’il peut couler à tout moment. Mais je ne dois pas pleurer, je ne dois pas faire de bruit car on arrive près des côtes, c’est un monsieur qui nous l’a dit. Les vagues font bouger le bateau. Ca fait des heures que nous sommes assis, entassés et que personne ne parle. Puis, je ne sais pas ce qui se passe. Je crois qu’une vague plus forte que les autres a fait chavirer le bateau. Je coule, j’ai peur, j’hurle mais j’ai plein d’eau dans la bouche…je ne peux plus respirer…avec mon gilet, je peux rester hors de l’eau mais je panique tellement que je bois sans arrêt la tasse. « Papa, maman, au secours ! » Autour de moi, il y a plein de gens qui hurlent, qui essayent de m’agripper…Tout près, je vois un bateau et quelqu’un attrape mon gilet avec une perche. Sur le bateau, on me donne une couverture et on me met dans un coin. J’attends, j’ai froid, j’essaye de voir s’il y a papa, maman, mes petits frères, mais je ne les trouve pas. Alors je pleure, je ne peux plus m’arrêter. Plus tard, on nous a emmenés sur une plage. Nous sommes tous descendus. J’ai encore cherché mes parents mais ils ne sont pas là. On les a peut-être emmenés sur une autre plage ! Oui, ça doit être ça…parce qu’ils ne peuvent pas être morts…je suis une petite fille de 10 ans, j’étais en Syrie, dans une ferme, avec mes parents et mes petits frères…avant, je vivais !

Et que va devenir cette petite fille ? Que vont devenir les milliers d’autres comme elle ? Il faut juste les laisser se noyer pour se débarrasser du problème ?

 

photographieUn bébé, victime du naufrage d’un bateau de réfugiés entre la Turquie et l’île grecque de Lesbos, le 30 janvier 2016 (AFP/Ozan Köse)

 

photographieEpave du bateau de réfugiés qui a fait naufrage près de la côte turque le 30 janvier 2016 (AFP/Ozan Köse)

Pour lire et s’informer, prendre conscience du drame, cliquer sur le lien ICI  Attention, photos douloureuses, horribles…je n’ai pas pu tout regarder.

 

J’ai une maison où je pourrais accueillir des personnes qui ont besoin de nous. Je pourrais leur offrir une certaine sécurité, un réconfort, puis les aider à apprendre le français, à comprendre notre culture…et je ne peux rien faire, je ne peux que rester là, les bras croisés et assister impuissante à ce massacre organisé !

Au fait, je ne veux pas de commentaire du genre « oui, mais il y a les SDF de France qu’il faudrait d’abord secourir ! » ou « qu’on aide déjà ceux de France qui en ont besoin » ou je ne sais quelle autre réponse absurde ! 

J’aimerais, je voudrais qu’on me donne la marche à suivre pour aider…car pour le moment, je n’ai rien trouvé de sérieux sur le net ni ailleurs.

 

 

 

14 Responses to J’ai Testé « je suis une petite fille et je vivais en Syrie ! »

  • jill bill dit :

    Bonjour Florence, devoir quitter le sol qui vous a vu naître parce que y vivre est un enfer, honte aux dirigeants d’abord… hommes femmes enfants tentant leur chance ailleurs, quoi de plus légitime que d’avoir ce droit au bonheur… Nous ferions pareil si d’aventure notre pays devenait cet enfer, à contre coeur, pour survivre, hélas combien dans cette fuite n’y trouvent que la mort… je ne sais plus que dire, chaque jour, merci à toi, jill

  • marie mathieu dit :

    Bonjour Florence, il faudrait déjà que l’on cesse de leur envoyer des bombes, qu’on les aide à vivre dans leur pays en paix , ce serait une belle avancée, mais bien sûr il y a cette secte qu’il faut éradiquer mais que c’est long… alors que faire de ces pauvres gens, je ne vois pas de solution et c’est ça le drame bisous MTH

  • croc dit :

    déjà cette photo parue l’automne dernier, de cet enfant sur une plage turque, gisant dans la position favorite de mon petit fils dans son sommeil, m’avait dévastée… En d’autres temps, ç’aurait pu être mon père, mes oncles. Ce pourrait être nous, un jour, si la haine continue à monter…… Je ne trouve plus les mots…

    • florence dit :

      Florence – Testé pour vous
      Bonjour Croc…Non, ça n’est pas le petit Aylan…c’est un autre petit, découvert avec plein d’autres sur la plage de Bademli…il y a juste 2 jours…c’était le 30 janvier 2016, plus de 30 corps d’enfants noyés étaient découverts sur cette plage, près de corps d’autant d’adultes…un carnage qui n’intéresse plus personne 🙁

  • jazzy57 dit :

    Je n’ai pas de mots suffisamment forts pour décrire ce que je ressens , honte de ne rien pouvoir changer , infinie tristesse en voyant ce massacre continu , colère de voir la valse des réactions des gouvernements européens .
    L’impuissance de la diplomatie me révolte .
    Bisous

  • aimela dit :

    Mon commentaire est à tout point pareil à celui de Jazzy que je viens de lire. Comme elle, je suis révoltée, triste par toutes ces photos d’enfants décimés par la folie des adultes . Bonne journée quand même et bises

  • Je sais et je me dis que si j’habitais un pays en guerre je serais la première à me sauver avec mes enfants pour leur éviter les horreurs. Et on ne sait quoi faire 😥 je n’ai pas regardé les images car trop dur désolée mais j’en ai déjà vu. Gros bisous Doubs pour toi !

  • Renée dit :

    il y a des réfugier dans ta région? Si oui va leur parler et propose de les héberger….1ère démarche que tu peux faire concrète.
    Coucou, je fais un passage rapide ne pouvant pas encore rester beaucoup sur l’ordi…..ça me manque, tous ces échange!
    J’espère que semaine prochaine ça ira mieux et que je pourrais visiter plus longuement. Je ne t’oublie pas, bises amicales
    P.S. je fais un copier coller du même message à tous, afin de mieux gérer le temps ou je peux voir sur l’écran…..

  • Si , nous faisons quelque chose . Nous les hébergeons avec des rats au froid et sous la pluie. Nous les conspuons . Nous manifestons contre eux . Nous sortons le plus abject des racismes de masse contre ces personnes aux vies si douloureuses .Quelques bonnes âmes font même la différence entre les réfugiés économiques et les réfugiés de la guerre . La peste et le choléra de nos âmes de nantis . On distingue ceux qui ne peuvent pas se soigner , se nourrir et ceux qui sont , en plus , en guerre .
    C’est à hurler sur ce que nous sommes , tellement barbares qui jugeons les autres avec nos propres défauts, nos projections.
    Je participe financièrement comme je peux . Je sais que ça soigne trois personnes . Une vieille , une adulte et un bébé . C’est dérisoire .
    Je ne peux en dire plus , ça me bouleverse trop .
    Bises

  • Renée dit :

    je savais pas que tu as aussi eu de gros soucis avec les yeux toi aussi……Mince alors! Bisoussssss

  • kprice dit :

    Bonjour Florence,
    Que dire d’autre que ce qui n’a été dit ? … des photos, des mots … tout n’est qu’horreur ! Tu as raison, beaucoup ne prêtent même plus attention à toutes ces atrocités, trop occupés à se lamenter sur leur petite personne. Et non contents d’ignorer ces massacres (car oui, à ce stade, c’est un massacre), ils fustigent les survivants. Ils ont peur pour leur petite vie tranquille ! Ils vivent à côté de la misère et ils enfoncent le clou tant et plus. J’ai même lu un jour sur un blog qu’il faudrait tous les mettre dans des cales de bateaux et les renvoyer … non pas chez eux, mais cette personne suggérait d’ouvrir les cales en pleine mer ! Si si, c’est possible pour certains d’imaginer de telles atrocités … comme s’il n’y en n’avait pas assez !
    Je ne sais où il faut s’adresser pour aider. Sur le net j’ai vu quelques sites et la plupart disent de s’adresser à des assoc ou à des plateformes du genre de CALM (Comme A La Maison). Toulouse étant une grande ville, je pense que tu devrais pouvoir y trouver des conseils pour faire au mieux.
    Bisous Florence …

  • martine dit :

    Bonjour Florence,
    Que te dire ? tu as tout dit. C’est l’horreur, les massacres qui profitent à certains… Si c’était nous, on essaierait, on y croirait… Je ne sais pas ce qu’il y a à faire pour aider… Se renseigner auprès d’associations, peut être…
    Tu exagères un peu pour ta charlotte, non ? Et elle était bonne ? si oui, c’est ça qui compte…
    Entre clinique et décatlon, il y a une différence de consonance quand même… Ils t’ont dit que c’était pour ne pas t’inquiéter, non ? Je connais, j’ai les mêmes…. Ce qu’ils ne comprennent pas, c’est qu’on s’inquiète encore plus, car on se dit, ils nous cachent des choses. Je te comprends de vouloir aller les voir. En face d’eux, tu verras et tu sauras plus de choses. J’espère qu’effectivement ce n’est rien.
    Carlos faisait son intéressant hier, il voulait que tu t’occupes de lui.. 😉
    Bonne journée et gros bisous
    martine

  • dimdamdom59 dit :

    En lisant ton texte je pense immanquablement à l’exode pendant la dernière guerre!!! C’est effrayant !!!
    Et on est pas au bout de l’horreur. Voilà ce qu’il se passe chez nous en Belgique : un gouverneur appelle à « ne pas nourrir les réfugiés » http://www.lemonde.fr/europe/article/2016/02/03/en-belgique-un-gouverneur-appelle-a-ne-pas-nourrir-les-refugies_4858762_3214.html
    lambersart.jpg
    Je suis écoeurée de lire certains propos sur FB où les migrants sont traités comme des excréments , désormais je vire les gens qui prétendent juste partager ce genre de propos haineux.

    Tu me demandais si j’allais mieux, on dira légèrement mieux, j’ai encore un antibiotique à prendre on verra après 😉
    Bisous Florence et bonne nuitée 🙂
    tumblr_nxx6jt4ldb1rqo6qlo1_400.gif

  • mamazerty dit :

    j’avais lu le début d e ton article sur mes mails et puis je n’avais pas le courage d e revenir me plonger dans cette horreur, ok c’est lâche mais c’est pour le moment un surplus d’informations vaines déversées sans arrêt à la télé et un total désespoir d’être là sans rien faire, parce que comme toi j’ai cherché et pas trouvé,donc ce trop plein qui fait que je me retranche un temps, un temp seulement…. ….A défaut de plus d’actions,je donne de ci d e là à des gens qui tendent la main, voila, c’est tout et je fais part autour de moi quand l’occaion se présente, de ce que je sais….
    je vais t’écrire un mail privé ce week end,dimanche probablement,tu regarderas les spams ….je voudrais jute dire que je n’aime pas qu’on se serve de photos d’enfants ou d’exemple d’enfants morts dans les tragédies ,essayant de nous culpabiliser sans bien sûr nous dire que faire…La vie d’un enfant ,la vie d’un adulte….tous ces morts sous nos yeux, tous ces gens déracinés vers un ailleurs qui pourrait mais ne veut pas….Si tu continues à lire « passeurs d’hospitalité » c’est terrible, j’ai envie d e dire « de plus en plus terrible »!!!!!France terre d’asile, c’est fini!c’est fini????

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez ajouter des images à votre commentaire cliquez ici.

Besoin d’un pro au meilleur prix ?

Vous recherchez un traiteur, un pro du spectacle, etc etc...quelque soit votre besoin, Lememo.com vous le trouvera...par exemple, s'il vous faut un DJ...cliquez ci-dessous !

logo

 

Besoin d’un chauffeur ?

A Montpellier (et dans les environs), pour être transporté n'importe où, il faut appeler Tommy's line :

cliquez  ci-dessous pour accéder au site

Logo VTC

Cliquez ci-dessous pour obtenir un devis

Allez y, cliquez !

Fouillez dans les catégories
Nombre de visiteurs

Compteur Global gratuit sans inscription

Abonnez-vous, c’est gratos

Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception. Vous recevrez un email d'activation!