Je fais partie de la communauté 1914 - 2014 qui, par des articles hebdomadaires, rappelle qu’il y a 100 ans…c’était la grande guerre !

Et les enfants dans tout ça ? Pour cet article, je n’aborderai que le côté « propagande » auprès des enfants et « image » de l’enfant

Dès 1914, et pour la 1ère fois, l’enfance devient un instrument de propagande. Les autorités et une partie de la population française pensent qu’il est naturel et même sain d’intégrer les enfants au conflit. En fait, on se dit « ça ne peut leur faire que du bien et ça les transformera en adultes ». A l’école, on leur enseigne un code moral d’embrigadement systématique. L’église justifie la nécessité de l’engagement et la presse poussent les enfants à se montrer digne du sacrifice accompli par les soldats.

« L’enfant-héros » devient un modèle (cliquez sur les images pour les voir en grand format)

le courage

 

« Ceux qui manquent de patriotisme, de combativité, d’engagement sont des lâches, des mauvais français, voire des déserteurs ! » Voilà ce qu’on dit aux enfants, partout et tout le temps.

 

Autre exemple, la couverture du journal « pages de gloire », numéro 6 du dimanche 10 janvier 1915

Denise Cartier

Denise Cartier est une parisienne âgée de 10 ou 13 ans. Au cours d’un bombardement de septembre 1914, elle est gravement blessée et est amputée d’une jambe. Mais elle refuse de se plaindre auprès des soldats français qui l’interrogent. Elle n’arrête pas de leur répéter « occupez vous des soldats, qui eux combattent l’ennemi allemand. »

 

Afin de financer la guerre, entre 1915 et 1918, divers grands emprunts nationaux sont mis en place. Il faut des affiches percutantes, émouvantes…et qui mieux que les enfants peuvent illustrer ces sentiments…de grands dessinateurs, graveurs, sculpteurs, etc etc participent à l’élaboration des affiches, qui seront placardées sur tout le territoire français…comme par exemple cette BD, de Marcel Capy (1917)

BD pour l'emprunt de Capy

 

 

ou cette autre affiche

emprunt de la défense nationale

 

L’enfant, trop jeune pour aller combattre, porte l’épée en bois. La petite fille tient un drapeau français. Tous deux disent au revoir à leur père, le soldat qui part sur le front, se battre pour leur liberté.

Dans les écoles, on enseigne le français…à la « mode emprunt »

conjugaison

 

 

 

Dans le Cher, on explique aux enfants qu’ils doivent travailler la terre, être exemplaires et solidaires de leurs parents

travail des enfants à la terre

 

 

En 1916, l’administration municipale de Paris et l’Union française pour l’expansion morale et matérielle de la France organisent un concours de dessins d’enfants sur le thème des économies de guerre.

Une affiche sera éditée à partir du dessin réalisé par l’élève Camille Boutet

privations

 

 

A la fin de la guerre, on compte 760 000 orphelins en France…il faut faire appel à la solidarité nationale pour les aider et l’enfant est, là aussi, mis à contribution

appel aux dons

 

 

10 Responses to J’ai Testé de 1914 à…et l’enfant dans tout ça ?

  • clara65 dit :

    Bonjour Florence,
    Je ne pense pas que l’enfant était « roi » à cette époque, comme de nos jours.
    C’était souvent des bras pour la famille et une assurance « retraite » pour les parents, hélas !
    Je ne dis pas qu’ils n’étaient pas aimés mais ils n’avaient pas la même place qu’à l’heure actuelle.
    Pauvres gosses ! et dire que dans certains pays, cela existe toujours, par exemple avec les enfants soldats.
    Merci pour tes passionnantes recherches.
    Bises et bon week-end.
    (demain, je pars en rando dans le Gers, toute la journée)

  • Merci pour toutes ces informations que j’avais négligées jusqu’à présent .Bises et bonne journée

  • jill bill dit :

    Bonjour Florence, qu’en dire, que rajouter à cette lecture, l’effroyable de la guerre jusque dans le sang des enfants…. collaborateurs de la patrie combattante ! Merci à toi, bonne journée, @+ jill

  • clio48 dit :

    Nulle part les enfants ne furent épargnés, tout comme les adultes. Et c’est vrai qu’ils constituent une image de propagande. Encore maintenant d’ailleurs !
    Si les adultes ne sont pas capables de vivre en paix , ce sont partout les enfants qui « trinquent » le plus ; ça me révolte toujours autant !
    Que de recherches pour ton article ; mais quand on aime, on ne compte pas …pas vrai ?
    Gros bisous Florence , et bon weekend.

  • pimprenelle dit :

    On célèbre le centenaire et on pourrait se dire que, maintenant, tout est rentré dans l’ordre. Pourtant, si ce n’est pas chez nous, cela existe encore, malheureusement. Crois-tu qu’un jour, l’humain changera ?
    Bisous

  • martine dit :

    Bonjour Florence
    Merci pour cet article très intéressant. Pendant les guerres, on pourrait espérer que les enfants soient épargner, mais malheureusement ils sont, je trouve, utiliser comme des objets de propagande ou comme des outils de guerre, en tant que petits soldats. Les choses ont changé en France et en Europe mais pas dans le monde…. C’est un bien triste constat..
    La semaine a été courte mais ça a été deux jours difficiles…
    Heureusement le soleil est là pour le week end, c’est super.
    J’espère franchement qu’elles vont annuler leur voyage. Je te comprends. je serais pareille, complètement angoissée pendant ce temps là. Elles sont jeunes, elles ont encore le temps d’y aller plus tard…
    Ah ! chez toi aussi, les chaussettes se dispersent. Je ne comprends pas ce qui se passe. Il doit y avoir des petits lutins qui les prennent pour s’en servir de couverture, tu ne crois pas ? Ils ont peut être froid…
    Bon week end ensoleillé… et le café sur la terrasse, n’oublie pas… pas les pieds nus… 😛
    Gros bisous
    martine

  • flipperine13 dit :

    les enfants n’ont pas eu la vie facile, ils n’ont pas mangé à leur faim, ils devaient aller glaner la nourriture, ramasser des boulets de charbon, ramasser du bois et ils ont été privés d’écoles et ont été traumatisés par le bruit des obus, des armes, ne plus revoir revenir leur père….

  • jazzy57 dit :

    Passionnantes tes recherches en voyant tes illustrations me reviennent des images aperçues au musée de la bière de Stenay , toute une propagande sur les étiquettes et affiches , tiens il faudra que je regarde dans les photos que j’ai prises à l’époque s’il se trouvent des enfants .
    Bisous

  • mamazerty dit :

    je dis comme Clio 😯

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez ajouter des images à votre commentaire cliquez ici.

Besoin d’un pro au meilleur prix ?

Vous recherchez un traiteur, un pro du spectacle, etc etc...quelque soit votre besoin, Lememo.com vous le trouvera...par exemple, s'il vous faut un DJ...cliquez ci-dessous !

logo

 

Besoin d’un chauffeur ?

A Montpellier (et dans les environs), pour être transporté n'importe où, il faut appeler Tommy's line :

cliquez  ci-dessous pour accéder au site

Logo VTC

Cliquez ci-dessous pour obtenir un devis

Allez y, cliquez !

Fouillez dans les catégories
Nombre de visiteurs

Compteur Global gratuit sans inscription

Abonnez-vous, c’est gratos

Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception. Vous recevrez un email d'activation!