Me voilà de retour après plusieurs jours d’absence…et je fais encore un article sur un sujet qui me tient à coeur…aux risques de soûler, mais je m’en fous !

J’ai acheté et lu 1 petit livre (destiné aux enfants) dont il faut absolument que je parle.

livre

 

couverture livre

 

Daniel Pennac explique comment les médias, les politiques,…pour parler de ces hommes, ces femmes, ces enfants qui fuient sur des routes qui ne sont plus des routes pour sauver leurs vies qui ne sont presque plus des vies…ces gens qui pourraient être moi, toi, vous. Nous. Mais qui sont eux… choisissent des mots, qu’ils répètent du matin au soir, jour après jour, sans jamais en changer…EXODE – MASSES – HORDES – DEFERLEMENT – MULTITUDE – INVASION…inlassablement, ils répètent ces mots…en y rajoutant « nous ne pouvons pas accueillir tout le malheur du monde ! » « Pas la même culture » « Pas la même religion » « Pas les mêmes coutumes » « Menace pour nos chômeurs » « Menace pour nos travailleurs » « Menace pour notre identité » et petit à petit c’est comme si chacun de nous se sentait menacé par cette marée humaine…STOP !

Pennac continue en donnant des chiffres…et constate « Nous voyons bien que ce n’est pas une question de nombre. Mais de volonté. » 

Il nous rappelle qu’au début du 20ème siècle, sont venus des juifs d’Europe Centrale qui fuyaient les persécutions. En 1915, sont venus les arméniens qui fuyaient les massacres turcs. Puis dans les années 20, sont venus les russes qui fuyaient leur révolution. Puis dans les années 30, sont venus les espagnols qui fuyaient le franquisme et la guerre, des italiens du sud et des polonais qui fuyaient la misère. Puis dans les années 50, les ont rejoints des portugais. Puis dans les années 1960, années de la décolonisation, sont venus des algériens, des tunisiens, des marocains et des africains de l’Afrique Occidentale. Puis au milieu des années 1970, sont venus des chiliens, des argentins, des brésiliens, des réfugiés d’Amérique Latine qui fuyaient leurs dictatures. Puis dans les années 1980, après la guerre du Vietnam, sont venus des vietnamiens, des cambodgiens et aussi des chinois qui commerçaient au Vietnam. Puis dans les années 1990, sont arrivées des victimes des guerres de l’ex-Yougoslavie… etc etc… 

Pennac conclut en écrivant « Et ce sont eux, tous ces réfugiés du vingtième siècle, jugés chaque fois trop nombreux, qui font, avec nous, la France d’aujourd’hui. Comme les réfugiés d’aujourd’hui feront, avec nous, la France de demain. »

Ce tout petit livre ne coûte que 3 euros et les revenus issus de ces ventes seront intégralement versés à la Cimade…alors n’hésitez plus, achetez, lisez et partagez !

Je ne suis pas Pennac, je ne sais pas écrire ou dire les choses comme lui…alors je vais conclure cet article avec mes mots :

Chaque jour, des dizaines de personnes meurent au cours de leur exode…chaque jour, c’est au moins 2 enfants qui meurent noyés…quand est-ce que ça va s’arrêter ? Mais putain, jusqu’à quand va-t-on laisser faire sans bouger, sans réagir ?  C’est donc devenu normal de regarder mourir sans rien faire à part fermer les frontières pour mieux parquer et regarder crever ? Il n’y a donc pas eu assez de morts ? Quand est-ce que toi, moi, nous, allons hurler « ça suffit…ouvrez les portes, accueillons et répartissons dans les pays de l’Union Européenne ! » ?

Serons nous la génération qui n’a rien dit ? La génération qui a laissé mourir des millions de gens sous de faux prétextes économiques et sociaux ?

PS : à ceux qui comptent me laisser un commentaire du genre « on ne peut pas accueillir tout le monde » ou « les mélanges de culture… » ou « dans 1 million de personnes pourraient se cacher 2 terroristes » ou autres fadaises de ce genre…je préviens que je répondrai vertement…du genre « documente toi avant de dire de telles conneries » !

 

17 réponses à J’ai Testé « Eux, c’est nous. »…c’est nous bordel !

  • jill bill dit :

    Bonjour Florence, je suis pour la paix, le pain, le toit, le travail, bref une place au soleil pour chaque individu sur cette terre, il n’a pas demandé à y être, il y est, alors oui que sa vie sois la plus jouissive possible, une existence de misère nous en sommes alors tous responsables… lui toi moi, et honte aux gouvernements qui maltraitent leur peuple ainsi… ne fais pas aux autres ce que tu ne souhaites pour toi… sur ce bon mercredi, merci, jill

  • clara65 dit :

    Je te répondrai quand j’aurai bien vérifié que j’ai écrit qu’ils vont se marier avec des françaises ! Je me suis moi-même mariée à un migrant économique espagnol qui n’a toujours pas la nationalité française !! là, je pars en rando pour la journée.
    En tout cas, je suis touchée moi aussi par ces gens qui se noient et surtout par les enfants perdus de cette génération. Après, j’essaie de nuancer plus que toi, me semble-t-il en évoquant tous les problèmes que cela pose et notamment la montée des extrême-droite en Europe.
    Je serais plutôt pour faire la paix et/ou faire comme le disent certains, des zones de sécurité dans les pays en guerre.
    Mais je reviendrai.
    Bonne journée.

    • florence dit :

      Florence – Testé pour vous
      J’ai recherché pour toi…c’est sur ton blog, à l’article « se taire » du 22 janvier 2016…dans ton article tu écris (je te mets une capture d’écran)
      capture d'écran
      et ensuite je te mets ma réponse puis la tienne
      capture d'écran commentaires
      J’espère que les images passeront sinon tu retrouveras directement sur ton article

    • florence dit :

      Florence – Testé pour vous
      Ah…zut, j’ai confondu…tu parlais de mariage « avec des européennes » et non pas avec des françaises…ça change la donne ? Euh..Non, je ne crois pas

  • Notre France, panachée de toutes ces nationalités , de toutes ces cultures aurait du panache !
    En attendant elle a l’esprit étroit et des idées courtes .
    Bisous

  • Depuis que le monde est monde le mélange de cultures et de races se fait et ça continuera. J’ai un petit-fils métissé avec la France et le Congo 😉 Bon après-midi et bisous Doubs la Flo !

  • marie mathieu dit :

    Bonjour Florence, il m’importe peu la couleur, la religion ,tous le êtres humains doivent pouvoir vivre et je maintiens « vivre dans leur pays » s’ils en ont le choix, sauf que on leur envoie des bombes sur la tête, alors ils fuient, enfin ceux qui peuvent, car pour les pauvres , c’est comme ça dans toutes les guerres, seuls le peuple le plus pauvre paie un lourd tribu. Je ne comprends pas pourquoi, de mon temps, les émigrés étaient accueillis, dans ma rue, il y avait de tout , des polonais, des espagnols , des portugais, des italiens , des juifs et tout ce monde vivait en paix, nous allions ensemble à l’école, nos petits camarades parlaient le français, les parents aussi d’ailleurs faisaient l’effort d’apprendre notre langue, je répète pas de souci! mais peut-être aussi que dans ma rue, dans mon quartier tout le monde était pauvre, tout le monde travaillait, maintenant les temps ont bien changé et je m’aperçois que malheureusement que quand la religion s’en mêle , c’est le « bordel ». Quel drôle de monde où nous vivons, petite parenthèse, nous employons des vietnamiens pour faire nos vignes lors des travaux où il faut du monde, pas de souci non plus, tout le monde bosse et ce n’est pas facile la terre est basse, et après on s’étonnera de la montée des extrêmes , et pas seulement chez nous partout en Europe. Je me répète un e dr^le d’époque. Bisous et bonne journée MTH

  • EvaJoe dit :

    Les commentaires sont sages sur ton blog, faut dire que tu les as prévenu, ne faites pas de vagues, de remous sinon tu leur répondras vertement…Tu aurais pu ne rien dire et voire justement ce qu’ils allaient écrire..Mis à part Clara que je connais et qui n’a pas de langue de bois combien oseront venir écrire..

    Bon là n’est pas le sujet, même si..Passons… D’accord avec ce qu’en dit Daniel Pennac, du reste ce livre est très bien fait il va vers notre jeunesse il est écrit pour eux. Je connais depuis longtemps la CIMADE et le travail qu’elle fait ici ou chez eux quand cela est possible. Je milite au CCFD, eux aussi ont comme partenaire la CIMADE et ils hurlent pour ces décisions de l’Union Européenne qui fait que l’on contient les réfugiés en Turquie et que de l’autre main on leu r tend la main pour éviter qu’ils aient des visas.Qu’est-ce que c’est que cet aide humanitaire au rabais, même si il faut que certains trouvent refuge pas trop loin de leurs pays, car beaucoup espèrent y retourner un jour.

    J’ai honte quand je vois dans un petit village proche de chez moi des gens bien pensant s’opposer à la venue de 50 réfugiés car ils ont peur pour leurs poules ou je ne sais quoi…Honte à eux, à nous.
    Combien d’entre nous serions capables d’aller affirmer dans la rue en manifestant que nous voulons que notre pays ouvre ses portes à l’étranger car c’est bien de cela qu’il s’agit…On ne déplacera pas des foules comme certaines lois…Et pourtant il y va de la survie de notre humanité. Moi aussi je suis tout comme toi révolté par le mépris de nos médias, leurs mots tournent en boucle que l’on écoute ou non la radio ou la tv ce sont les mêmes mots…On nous mitraille avec les barrières érigées de ci de là…Quand je vois des pays qui aujourd’hui sont heureux de ne plus être oppressés mettre des barrières, ça me fait hurler…Qu’ont-ils appris de leur propre histoire? Certainement rien pour à nouveau parqués des femmes, des enfants, des hommes derrière des barbelés.

    De toute façon pour une poignée qui sont capable d’ouvrir leur coeur, leurs maisons et leur pays, combien sont contre. D’abord je dirais combien sont capables de ne pas regarder un Africain avec du mépris…Peu hélas, chacun voit dans l’étranger la place qu’ils convoitent que ce soit sur le marché du travail ou ailleurs…On en n’a pas finis avec ce populisme et ses extrêmes, il va falloir balayer devant notre porte pour pouvoir vivre en paix et en harmonie avec tous. Quand je dis balayer je ne dis pas ne pas accueillir, je veux dire en France il va falloir faire du ménage et du grand..Comment je ne sais pas..Mais ce livre pour en revenir à lui est une des pierres qui va permettre à l’édifice France de ne pas verser dans l’horreur et les extrémismes de tout bord…

    Pendant qu’il en est encore temps retroussons nous les manches: j’aime bien cette phrase même si de nos jours certains la trouve vieillissante: Si tous les gars du Monde voulaient se donner la main…..

    J’aime bien le parallèle fait avec les migrants qui sont en France depuis fort longtemps, ici en Bourgogne nous avons des communautés de Portugais, Polonais, Serbes, Espagnols, j’ai une amie qui a un frère qui c’est marié avec une Cubaine. Ainsi que ceux du Maghreb, il faut dire que les patrons il y a quelques années avaient aussi besoin de main d’oeuvre pour faire tourner les usines et les mines, aussi les populations sont implantés sur tel ou tel ville selon le travail. Ils se sont installés et leurs enfants se sont mariés souvent entre eux, mais aussi avec nos jeunes…Bref ceci pour dire que tout le monde vit en harmonie aussi dans nos villes l’idée de l’accueil coule de source car on a l’habitude d’accueillir. Les campagnes sont plus réticentes…

    Je me sauve…

    EvaJoe

  • clara65 dit :

    En fait, Florence, je vois que tu veux continuer à polémiquer, vu toutes ces captures d’écran, etc, que j’assume d’ailleurs. Je sais aussi que le petit encarté est pour moi aussi. Donc, je ne te répondrai plus, tu pourras me dire ce que tu veux.
    Note quand même que j’ai écrit ceci aussi : http://claramicalement.apln-blog.fr/2015/06/15/jai-honte/
    Et pense quand même à défendre aussi les Yésidis et les chrétiens d’Orient qui subissent un génocide et dont peu de gens parlent, ainsi que tous les africains qui galèrent. Et le mieux, ce serait que tu accueilles toi-même une famille !
    Oui, j’ironise car je crois tout compte fait, que c’est un dialogue de sourds entre nous.
    Allez, je te laisse cogiter et t’énerver sans doute !

    • florence dit :

      Florence – Testé pour vous
      C’est ici que je vais répondre à ton commentaire…le petit encarté ne t’était pas destiné mais tu le prends comme tel…pas grave ! Concernant les Yésidis et les chrétiens d’Orient…il y a tant de conflits, tant de massacres…pourquoi ne s’en tenir qu’à ceux là ? Mais tu mélanges tout…mon article concerne l’accueil (ou plutôt le non accueil) de réfugiés qui crèvent là, à nos portes…et dont l’Europe ne veut pas…je ne parlais pas de massacres dans le monde…je parlais de ceux qui fuient les massacres et qui arrivent en Europe..mais bon, apparemment, tu n’as pas trop lu l’article
      Accueillir une famille ? Ah Clara, si tu savais combien j’aimerais…mais nul part je ne trouve où m’adresser…aucune association ne propose d’héberger des réfugiés…si tu as un tuyau là-dessus, une adresse à me refiler, surtout n’hésite pas à me renseigner..je suis preneuse
      M’énerver ? Non, même pas…m’énerver après toi ? Non, du tout…tu as tes idées, tes peurs, tes valeurs…J’ai les miennes…mais je suis d’accord avec toi sur une chose : plus la peine que nous échangions…c’est stérile et ça ne mène à rien…autant économiser notre salive (euh…nos frappes sur le clavier plutôt)…à pas bientôt Clara

  • Bonjour Florence,

    Je vais tenter d’être bref, j’applaudis à deux mains à ton « coup de gueule », Je suis moi même fils d’un émigré Espagnol rentré en France en 1923 pour travailler les temps ont changés mais la situation actuelle est plus que dramatique; j’ai peur de l’avenir si nous ne réagissons pas.
    Bises très amicales.

    Henri.

  • pimprenelle dit :

    En te lisant, je me demandais si cela ne serait pas un peu, un tout petit peu, plus facile sans tous ces médias de tous bords. Notre pays est un vaste mélange depuis si longtemps.
    J’avais commencé, il y a un bon moment, un petit article qui n’a rien à voir avec le tien mais qui posait la question, quand même, de l’étranger par rapport à l’autre. Je vis dans un petit village, un peu plus de cent habitants, mais cette question s’est déjà posée d’un village à l’autre alors que les distances sont parfois de deux kilomètres. Alors tu vois.
    Ici, il y a eu des Polonais de la guerre, mais ont-il été bien acceptés ? Je me le demande. Pourtant on en avait besoin dans les fermes
    C’est toujours un vaste sujet dont tu parles et qui te tient à coeur. Et tu as raison, où va notre humanité.
    Il me faudrait plus qu’un article pour en parler !

  • jazzy57 dit :

    J’aime beaucoup Daniel Pennac et je pense acheter ce livre . Pour ce qui est de la façon de parler et d’agir avec les migrants , là il y a matière à s’indigner , je n’arrive pas à croire que des pays qui ont connu la dictature la reconduise à l’égard de ces populations . Bon un psy expliquerait certainement le phénomène un peu comme l’enfant battu qui reproduit le schéma qu’il connait mais bon sang la résilience ça existe non ?
    La bonne conscience pour les humanitaires mais pas de ça chez nous voilà un peu où nous en sommes et je sais de quoi je parle dans l’ immeuble à côté du mien il y a des migrants et ils sont accusés de tous les maux .
    Bonne soirée
    Bisous

  • Marie dit :

    Je n’étais pas venue depuis longtemps parce que ton blog me fait mal terriblement aux yeux ; je ne vais pas m’appesantir sur la maladie des mes yeux mais tous ces trucs qui clignotent (même s’il y en a moins qu’avant), la pub, tout ça, pour moi c’est difficile.
    Bref.

    Sinon il va de soi que je rejoins totalement Pennac (l’initiative du bouquin revient en fait à 40 éditeurs jeunesse, le livre étant destinés aux gamins) et d’autres qui comme lui hurlent l’absolu manque d’humanité devenu tellement habituel aujourd’hui. Parce que c’est de ça dont il s’agit, du manque de la plus élémentaire humanité.

    Il n’y a pas que ceux qui partent de leurs pays, il y aussi ceux qui sont arrivés et dont le « traitement » me laisse sans voix. Le camp de grande Synthe a été un peu aménagé mais je suppose que comme moi, tu regardais les images le concernant. On peut dire quand même que la France est au dessous de tout sur ce plan-là (comme sur tant d’autres mais ce n’est pas le problème du moment).

    J’ignore ce qu’il faudrait faire, ce qui pourrait être fait. Il ne peut y avoir qu’une solution collective, une grande idée qui porte tout ça décidée par les membres de l’union européenne. Mais ne rien faire est criminel. Attendre que l’autre se décide est criminel. Fermer les yeux est criminel. Alors ? On fait quoi en attendant ?

    J’attendais la phrase : « Et le mieux, ce serait que tu accueilles toi-même une famille ! ». J’ai essayé de lire Clara plusieurs fois et j’avoue ses prises de positions très ambiguës m’ont filé des frissons. Tu dois bien comprendre qu’il n’y a pas de dialogue possible avec elle ou ses semblables.

    Tu sais ici, il y avait eu une famille de tchétchènes réfugiés (Une copine bossait à la Cimade et c’est elle qui les avait d’abord accueillis). Ensuite une personne leur avait prêté un gîte et collectivement, en attendant que leur situation soit régularisée, nous les avons aidés. Tu te rends compte, la majeure partie d’un tout petit village de 110 habitants qui s’était mobilisée pour aider une famille. Il y avait la bouffe, les fringues, les loisirs des gosses, les transports, l’avocat de la famille. Même si ça s’est mal terminé pour eux (retour à l’envoyeur !), durant trois ans une petite centaine de personnes les ont portés.

    Un bourg de 3000 habitants à 25 km de chez moi, accueille des migrants et ça se passe le mieux du monde sauf pour le maire qui aura bien du mal à être réélu.

    http://www.rfi.fr/france/20160127-pleyber-christ-refugies-migrants-morlaix-jungle-calais-pointe-bretagne

    Un bémol au sujet des flux migratoires qui ont eu lieu du début du 20ème aux années 60. Il ne faut pas dire que ça s’est toujours passé sans bobo. Il y a eu aussi des abominations.

    Aujourd’hui, je crois qu’un français sur quatre a des origines étrangères. Alors même si dans 50 ans il n’y en a plus qu’un sur 5, la belle affaire. Je n’ai jamais eu l’esprit nationaliste.

    “Dès qu’il s’agit de ne pas aider quelqu’un, on entend tout. A commencer par le silence.”

  • mamazerty dit :

    je crois que les mots qui suivent peuvent paraitre déplacés (qui s e réjouirait de la situation de tous ces gens????) mais je te jure que ton article me réjouit…..merci bien ma petite dame!!!!!ton article et ta pugnacité….
    je t’ai envoyé un MP mais pas sur ce sujet

  • martine dit :

    Bonsoir Florence,
    Il y a toujours des peuples en détresse, c’est l’éternel combat. Je trouve bien triste que ça existe toujours et que ça continue inlassablement… Il faut garder à l’esprit que ça pourrait être nous, on a eu de l’aide quand on en a eu besoin, mais si ça n’avait pas été le cas, on serait où maintenant ? peut être à leur place…
    Je te remercie pour tes compliments.
    J’espère que ton père va un peu mieux et qu’ils ont trouvé la raison de son infection.
    On est allé voir mes parents hier. Maman marche de plus en plus mal, ça leur a fait du bien de nous voir.
    On a un très beau soleil, j’en ai profité pour faire un peu de nettoyage dehors…
    Je te souhaite une bonne soirée
    Gros bisous
    martine

  • Passion dit :

    Bisous Florence : 😥

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez ajouter des images à votre commentaire cliquez ici.

Besoin d’un pro au meilleur prix ?

Vous recherchez un traiteur, un pro du spectacle, etc etc...quelque soit votre besoin, Lememo.com vous le trouvera...par exemple, s'il vous faut un DJ...cliquez ci-dessous !

logo

 

Besoin d’un chauffeur ?

A Montpellier (et dans les environs), pour être transporté n'importe où, il faut appeler Tommy's line :

cliquez  ci-dessous pour accéder au site

Logo VTC

Cliquez ci-dessous pour obtenir un devis

Allez y, cliquez !

Fouillez dans les catégories
Nombre de visiteurs

Compteur Global gratuit sans inscription

Abonnez-vous, c’est gratos

Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception. Vous recevrez un email d'activation!